Log In

Des armes, des armes, oui mais avec des profits !

Comme cela nous a été annoncé, la Communauté Européenne a reçu le prix Nobel de la paix. Je suppose que, à l’instar de la quasi totalité de la population européenne, vous n’êtes pas au courant des raisons qui ont poussé les voyous qui attribuent les Nobel à l’accorder au sous-continent que représente l’organe politique auquel appartient la France comme vingt six autres nations… Eh bien moi, petit scribouillard d’occasion, je vous le dis…

 

Logo_Securite-Interieure_301007.png

 

Notre Europe, celle qui nous coûte tant et nous rapporte un peu moins que ce qu’elle nous prend, parrainait une manifestation qui, symboliquement, justifia notre Nobel du pet… oups… de la paix. Cet événement, salué à sa clôture par le président de la république du pays où il se situait, était d’une importance extrême pour tous les pays occidentaux, industrialisés et riches, mais… Mais personne n’en a pipé mot, aucun de ces journalistes qui se pressaient devant les grilles du château de Windsor ou du siège de l’UMP, comme leurs rédacteurs en chefs aussi nuls qu’eux, aucun donc a osé en parler. Pas même un entrefilet qui aurait pu justifié leurs salaires mirobolants, au regard de ce qu’ils nous communiquent en terme de qualité. Force est de constater que la grossesse de la princesse ou la lutte fratricide et sans intérêt des deux corniauds de la droite française représentent plus d’importance que la participation du lauréat du Nobel de la paix à une exposition internationale. Je vous sens nerveux, vous aimeriez, sans doute, que je vous dise de quoi il retourne ? Je vous le dis, la CE a parrainé la « 2ème Conférence sur la Sécurité Intérieure » qui avait été organisée à Tel Aviv en Israël.

 

De quoi s’agissait-il ? Comme son nom l’indique plus ou moins bien, il s’agit d’armement et de techniques de combat qui permettent d’assurer la meilleure et la plus efficace des sécurités intérieures. Exposition d’armes en tout genre, l’événement a fait la part belle aux sociétés israéliennes leaders en la matière et leur a permis d’exposer leur arsenal. Shimon Peres, le président dont je parlais ci-dessus, avoua publiquement « être ravi de voir les innovations en matière de développements technologiques leaders dans le domaine de la sécurité intérieure » et d’exprimer sa fierté d’être à la tête « d’une nation riche en créativité, sagesse, courage et culot ». Si c’est lui qui le dit, nous, on veut bien le croire. Mais en quoi notre Europe doit-elle être complice de ce quidam en parrainant cette foire au massacre ? Il faut bien comprendre par là que les armements utilisés contre Gaza sont les mêmes que ceux exposés dans ce bazar de la répression armée. Que ces mêmes armes et munitions ont été utilisés et ont ôté la vie de dizaines de Gazaoui, dont à maintes reprises des enfants innocents, mais dont la mort ne sera pas inutile, elle motivera encore mieux leurs frères et sœurs pour qu’ils se sacrifient à une cause perdue d’avance et qui va, une fois de plus, tuer des civils, hommes, femmes et enfants dans les rangs opposés. Donc, vos impôts servent aussi à financer ces parrainages là, quant au Nobel de la paix, je ne crois pas qu’il soit nécessaire que je vous donne mon opinion sur cette mascarade ? Vous savez ce que j’en pense, tout cela est du vent et de la fumée pour mieux nous empêcher de voir le reste, les vrais soucis, les problèmes que nos hommes politiques sont incapables de résoudre parce que la seule façon de le faire est de les voir tous démissionner de leurs fonctions ou mieux encore de s’expatrier sur Mars afin de ne plus les voir du tout.

 

Israël prend actuellement part à 800 projets de recherches scientifiques subventionnés par l’Union Européenne, pour un montant total évalué à 4,3 Milliards d’euros. Israël lorgne déjà sur une part encore plus grande de Horizon 2020, le prochain pactole mis à disposition par l’Union. Nous sommes donc complice d’Israël dans leur traitement du problème palestinien par le truchement des financements que accordons à leurs sociétés et en particulier la compagnie dénommée Rafael, leader de son marché de la mort, qui était présente à Satory et à Tel Aviv bien entendu.

Nous savons bien que faire de l’argent en vendant des armes nous permet de ne pas couler aussi vite que nous le méritons. Nous savons aussi qu’entretenir les meilleures relations du monde avec un état qui n’obéit pas aux injonctions de l’ONU, qui continue, à la face du monde, d’augmenter ses colonies dans les territoires occupés en toute impunité et dans la trahison permanente de ses engagements, qui prend la moindre provocation pour prétexte à de violentes représailles qui tuent plus de civils que de militaires opposants, nous savons que tout ça est fait pour protéger le commerce de nos manufacturiers assassins et nos PIB occidentaux. Mais même si nous le savons, sommes-nous obligés de payer des taxes pour que ces criminels devant tous les Dieux puissent en faire des foires expositions. Est-ce que la Communauté Européenne est obligée de financer ces fêtes de la répression ? Et si elle y participe, doit-elle recevoir le Nobel de la paix avec toutes les victimes mortes sur l’autel de nos profits militaro-industriels ?

 

Je le répète, aucun journaliste n’a parlé de quoi que ce soit, sauf du Nobel bien sur. J’ai de plus en plus honte d’être un être humain, quand je pense que dans certains pays il est insultant de se faire traiter de chien… Les chiens sont autrement plus respectueux de la vie que les hommes. D’ailleurs Jean-Jacques Rousseau disait « plus je fréquente les hommes, plus j’aime mon chien »… Lui qui abandonna ses enfants savait de quoi il parlait !

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com