Log In

Dormez tranquilles, tout va bien…

Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon nous n’aurions plus de politichiens à caresser dans le sens du poil ou non… Comme le dit fort bien un de mes blogueurs préférés, il s’agit bien là d’une organisation qui pourrait être dirigée par les Pieds Nickelés, sauf que Croquignol, Ribouldingue et Filochard, eux, sont drôles. Ce n’est pas le cas de ceux qui tiennent les rênes de notre pays et donc les cordes avec lesquelles ils nous étranglent de plus en plus. Que faut-il tirer comme leçon de ces scrutins bidons ?

 

jose-mujica.jpg

 

La première chose à bien voir est que les gauchistes du PS ou les droitistes de l’UMP sont aussi crétins les uns que les autres. Ils ont tellement les yeux fixés sur leurs nombrils respectifs qu’ils ne savent même plus à quoi ressemble la vraie vie, celle des millions de Français et d’habitants de notre si belle contrée. Ils s’écoutent parler, se regardent bouger, s’admirent de tant d’éloquence et de finesse. Bref, ils sont centrés sur un point précis, eux-mêmes. Malheureusement pour ces gens, ils n’intéressent plus grand monde et plus le temps passe plus les électeurs, lassés de tant de médiocrité, disparaissent des bureaux de vote au grand dam des poissons qui auraient préféré qu’ils n’aillent pas à la pêche. Quelle est la raison majeure du dégoût des votants ?… D’ailleurs la réponse est dans la question… On ne peut demander à ceux qui croient encore en la démocratie, qui croient désespérément en la République, d’en supporter beaucoup plus que ce que nous subissons depuis des dizaines d’années. Lorsque le Français moyen trouve logique de tenter une expérience nouvelle tout en sachant les tristes conséquences qu’on peut en attendre et que l’on connait d’expérience, il faut être prêt à tout. Les réactions épidermiques générées par les comportements outranciers, malhonnêtes et faux de nos hommes politiques sont proportionnelles à leur cause génératrice. Quand les candidats de tous bords seront capables d’un peu d’abnégation, de volonté de servir leur pays et sa population, peut-être retrouverons-nous un système politique et des partis plus apaisés, moins doctrinaires et suffisamment intelligents pour reconnaître en leurs ennemis politiques qu’ils n’ont pas que de mauvaises idées. Personne n’a l’exclusivité de quoi que ce soit, ni en politique, ni dans aucun domaine.

Je ne vote plus depuis 2002 (Chirac contre Le Pen) et je crois que je ne suis pas près de voter.

 

La seconde… En fait, on s’en moque complètement… Qu’ils aillent tous au diable…

 

Hier, comme pour se moquer de nous, le 20 heures de Pujadas, l’homme qui cire les chaussures plus vite que son ombre, il nous a été présenté un reportage sur le président uruguayen, José Mujica, modèle d’humilité humaine et de consommation sobre. Ancien partisan d’un parti d’extrême gauche, ancien embastillé de la dictature, sa position de président n’a pas fait changer sa façon de vivre à ce quidam qui doit venir d’une autre planète. Même si personne ne peut être parfait, sa manière d’agir, sa liberté de ton qui ne doit rien à la diplomatie et tout à sa probité, nous donne un espoir de voir un jour, peut-être, l’homme devenir plus intelligent qu’instruit, plus respectueux de la nature et de sa nature qu’utilisateur des deux, nous avons le droit de rêver… Encore pour l’instant, bientôt ce sera fini car les rêves ne peuvent que montrer la fin du monde que nous avons créé, s’ils montrent autre chose… ce sont des cauchemars. L’homme ne peut se contenter de consommer, il pense, il réfléchit, il imagine, il invente et crée, c’est ce dernier point qui prouve que nous sommes faits à l’image de l’horloger qui créa l’univers (pour ceux qui y croient bien entendu, pour les autres c’est pas grave), nous sommes capables de créer aussi, à notre échelle mais c’est déjà tellement. Attendre de notre président normal de devenir comme « Pépé Mujica » est au-dessus de ses forces, on ne peut pas faire l’éna et être humble, on ne peut pas faire de la politique politicienne et être honnête, cela se saurait depuis que De Gaulle est parti du pouvoir. Et même les ministres du grand Charles n’étaient pas comme lui, ils étaient déjà les mouches qui pondirent leurs œufs maudits qui donnèrent ensuite les vers qui mangent aujourd’hui notre république devenue bananière. On ne peut empêcher les hommes d’être ce qu’ils sont, des égos sur deux pattes avec des ambitions qui peuvent les mener de rien, ce qu’ils sont tous, à rien, ce qu’ils deviendront tous…

 

Pour finir, je vous annonce une bonne nouvelle ! Les pogroms ont recommencé en Russie. Les étrangers sont dans la ligne de mire des fachos et autres brutes épaisses qui garnissent les rangs des gens du pouvoir russe. En quoi est-ce une bonne nouvelle ? C’en est une pour les étrangers en question, ceux qui sont actuellement pris à partie par les Russes et qui se font taper dessus et enfermer ne le seront pas longtemps ou dans tous les cas ne seront plus les seuls. Pourquoi ? Parce qu’à chaque fois qu’une détestation commence, elle finit toujours par tomber sur la tête des peuples minoritaires qui cumulent deux problèmes majeurs, celui d’être étranger et celui d’être, de ce fait, seul et immensément minoritaire. Par exemple les juifs ont été martyrisés par les gouvernements soviétiques, ils le seront encore par les « Russes blancs » mis en avant par un régime politique dictatorial et antidémocratique. Quand les majorités boivent ce sont les minorités qui trinquent. Il y a fort à parier que Poutine se fasse sacrer Tsar de toutes les Russies si personne ne le décourage. Mais personne ne le fera, malgré tout la Russie n’est pas la Libye ni l’Egypte et Obama n’est pas très courageux comme nous le savons déjà… Alors, je plains d’ores et déjà tous mes frères minoritaires et étrangers qui résident en Russie, quelles que soient leurs origines, les jours s’annoncent sombres. Quand une situation est difficile, ce sont toujours sur les plus faibles que se focalisent les colères et les folies. C’est tellement plus simple et moins dangereux.

 

C’est bizarre mais on se rapproche toujours un peu plus du scénario bien connu et tellement ressassé de la période qui précéda la seconde guerre mondiale. Bien sûr, tout le monde politique va dire que c’est différent, que les raisons sont essentiellement économiques, que nous sommes incapables de recommencer les mêmes erreurs… Peut-être, mais à voir ce qu’ils ont fait depuis cette dernière guerre, se poser la question ne manque pas d’à-propos…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com