Log In

Edito ou éditard ? (9)

 

Le premier vomitif sans effet secondaire, monsieur le sinistre de l’intérieur, l’homme le plus puissant de France après son maître, le locataire du meublé de l’Elysée qui va bientôt déménager et prendre ses jambes à son cou (j’espère)… nous raconte de belles histoires, presque des contes de fée… Il nous parle d’un monde qu’il rêve de nous fabriquer, mais on n’en veut pas, parce que sa fée inspiratrice est Carabosse…

 

Gueant.jpgVoilà la petite phrase incendiaire qui me fait perdre mon temps à parler des bêtises de ce grincheux complexé, on sent bien qu’il est gêné quelque part mais on ne voit pas d’où… Peut-être une constipation politique due aux mauvais sondages, c’est très mauvais comme maladie, ça peut vous emporter un taureau en 24 heures, alors vous pensez, un âne…

 

Claudius Guéantus, fils spirituel de Sarko 1er parle, silence dans la salle, dans la propre aussi d’ailleurs :

« …Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient, celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique »…

 

Nous allons procéder à une analyse scientifique de ce tissu de sottises…

Tout d’abord qu’est-ce que l’idéologie relativiste de gauche ? Et ensuite qu’est-ce qu’un adepte d’une classification raciale connait d’une idéologie qu’il s’applique à ignorer ?

Commençons par le plus simple, pour Guéant c’est clair, hormis l’UMP tout le reste est à gauche sauf Le Pen qui est à peine plus à droite que lui et dont il aime la blondeur, réminiscence aryenne peut-être, c’est vrai peut-être que Guéant est un bon aryen… après tout…

Idéologie en revanche est un système d’idées qui fondent souvent une doctrine. Entre des systèmes d’idées il ne peut y avoir de lutte sur une échelle de valeurs, car, on parle ici de concepts et ceux-ci demandent une adhésion ou une réfutation, mais il est impossible de mesurer une idéologie par rapport à une autre. L’idéologie étalon n’est pas exposée au Pavillon de Breteuil près du mètre étalon !

Quant à la relativité de cette idéologie cela veut dire qu’elle peut évoluer, varier, un peu comme le concept de la démocratie dans le cerveau enfumé de Guéantus, ou de la fraternité à laquelle il fait allusion… En somme pour moi, c’est du langage d’énarque, beaucoup de salive pour peu de sens commun.


Pour le fait que toutes les civilisations ne se valent pas, je suis d’accord avec le trapéziste qui évolue entre FN et UMP. Je suis d’accord, mais, c’est surtout la sienne qui ne vaut rien, et, en fait toutes les autres sont égales entre elles, seule la sienne est petite, minable, recroquevillée par la peur de l’autre tellement il manque de confiance en lui-même. Comme il doit souffrir ce Brutus qui s’ignore, attention César ton fils va te trucider…

En fait, et c’est heureux, nous ne pouvons évaluer les civilisations les unes par rapport aux autres, justement parce que les concepts qui les ont générés n’ont rien à voir les uns avec les autres. Comment comparer quantitativement les civilisations Inca, Egyptienne ou extrême orientale qui sont nées à peu près dans le même temps. Les doctrines, les fois avec ou sans religiosité, les modes de fonctionnements n’avaient pas de but en commun, chacune avait ses priorités, ses souhaits, ses méthodes et ses choix.

 

Quand une société et pas une civilisation défend l’humanité elle n’est pas plus en avance ni en retard qu’une autre selon une vue objective, pour un nazi une société qui nie l’humanité est en avance sur celle qui la protège. Ici, notre Guéant nous donne ses états d’âme, ses convictions personnelles, il est gentil, il est pour l’humanité, hein qu’il est gentil notre petit Fouché… Pour attester de sa générosité absolue il utilise même la devise de l’Etat Français pour confirmer que nous sommes au-dessus de ceux qui n’ont pas ou ne prônent pas la même devise. C’est la Le Pen qui ne va pas être contente dis-donc, elle se fait doubler… par la droite…

C’est la démocratie à la Sarkozy, Guéant et associés, vous êtes d’accord avec moi ou alors vous êtes moins que moi, je suis le plus beau, le plus fort et le plus intelligent, vous êtes des sous-êtres…

 

Ce qui est finalement le plus gênant, ce n’est pas la litanie des stupidités énoncées par un réactionnaire à titre payant mais la façon de la faire…

Il mélange tout, civilisation, société, régime, moyens de l’appliquer, relations intrasociales… Et c’est comme ça que nos énarques, inutiles mais omniprésents à droite comme à gauche, nous noient dans des fadaises au kilomètre. Peu de Français les comprennent mais avec ce genre de phrase pleine de non-sens et de contre-sens, comment voulez-vous y parvenir lorsque vous n’avez pas fait d’études supérieures dans les classes des nantis de la politique héréditaire et transmissible.

 

Ce sont des phrases dangereuses car chacun y trouve son compte, les racistes, les « jeveuxbiendesimmigrésmaispastrop », même les gauchistes peuvent s’y retrouver avec cette belle devise employée à « bonnet phrygien ».


Si tout le monde s’y retrouve c’est aussi que tout le monde peut s’y perdre, attention Guéant, à jouer avec le feu…

On se brûle…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com