Log In

Edito ou éditrèstard ? (8)

Les gens se remettent peu à peu de la semaine passée, riche en évènements politiques mineurs puisque ce n’étaient que des shows du président de la république française et de son challenger le plus en vue… Donc, rien d’important, que des balivernes et des œillères sur toutes ces têtes d’ânes…

Rene-Dosiere-0.jpgVous aurez enfin cette semaine ce que vous demandez tous (soit un ou deux) à corps et à cris depuis trop longtemps, mes réformes institutionnelles dans le cas fort improbable où j’étais élu à la magistrature suprême (comme la volaille) française. Le plus important n’étant pas d’être élu ou pas, mais de se servir de ses méninges et leur demander de réfléchir à l’amélioration du fonctionnement de notre société, je suis très près de la fin de ce travail intéressant mais harassant lorsqu’on le fait seul dans son coin. Je vais me mettre à la politique, vous voyez, je promets et je tarde à tenir. Le mensonge gagne du terrain, dès que je serai complètement corrompu, je vous jure, devant le diable, que je me présenterai à un poste de cantonnier, il faut bien commencer quelque part et être proche des gens, c’est tout moi.
Voilà c’est dit, cela devrait être livré à vos regards scrutateurs cette semaine.

Un député socialiste a souhaité nous casser le moral définitivement en se livrant à une étude, ô combien intéressante sur le train de vie du gang qui nous gouverne. Très bonne intention et très bon travail, on se doutait de tout ce gaspillage, maintenant on en est sur. Ceci nous donne une raison de plus, si nécessaire mais je ne crois pas, de sortir nos mouchoirs pour saluer le train de l’enfer qui emportera Sarkozy et son orchestre jusqu’aux tréfonds de l’antre du diable en personne. Hollande et son jazz band le rejoindra dans un futur à moyen terme car je ne crois même plus que ces leçons portent réellement dans l’esprit, si élevé, de nos énarques. Donc, un certain René Dosière est venu nous conter et nous compter de belles histoires, comment notre gouvernement, si beau et si intelligent a fait « péter » les compteurs à force de dépenses somptuaires, un gaspillage éhonté des deniers de l’Etat et donc des Français, c’est à dire vos impôts, votre TVA, vos taxes sur les cigarettes et les carburants, enfin toutes les ponctions que ces voyous organisent pour la France dans son entier SAUF EUX.

 

Qu’ils aillent au diable ces abuseurs de confiance, ces bandits à la petite semaine. En fait, j’apprécie les vrais gangsters, les vrais voyous mais pas les « bras cassés » qui ne volent et pillent que les gens qui leur font confiance. C’est tellement plus simple de voler des amis et sa propre famille qui, évidemment, ne se méfient pas et ne peuvent s’attendre à de telles bassesses de la part des leurs. Quand je vous dis que nous marchons sur la tête, il passe une heure et demi à la télé pour nous dire qu’on va souffrir et que des larmes et du sang sont au programme pendant que, lui, prend des avions et organise des rassemblement qui coûtent des fortunes, le journaliste disait 58 000€ par minute durant 3 heures à Toulon pour une réunion de campagne pour un candidat non déclaré, réunion payée par tous les Français et non pas les fans de notre Zorko national, gnome parmi les gnomes mais pas magicien pour deux sous. Jusqu’où l’absence de pudeur et de sens des responsabilités peut-il mener notre locataire pour 90 jours encore de l’Elysée ? Je pense que la campagne pourrait bien nous faire rire si elle ne nous faisait pas tant pleurer… C’est pas fini…

La mystique républicaine, c’était quand on mourait pour la République,
la politique républicaine, c’est à présent qu’on en vit.
Charles Péguy. Notre Jeunesse, 1910.

Ceci est la citation choisie par ce député hors du commun, en début de sa conférence de presse et sur son blog, qui ose cracher dans la soupe de notre « petit » président. 

 

Une bonne blague…

Enfin une bonne nouvelle, nous avons vendu des avions Rafale, vous savez les chasseurs qui savent chasser mais qui ne trouvent pas de gibier pour montrer leur qualité. Pendant que les actionnaires de Dassault industries se frottent les mains, les Indiens se marrent bien. Ils achètent des avions bradés et surtout ils s’accaparent à bon compte une technologie avancée dans le même temps qu’il faut ajouter à la construction de la majeure partie de leur commande, soit 108 appareils construits pas les Indiens contre 18 chez nous.

Non, ce n’est pas une bonne nouvelle, pas du tout. Les 9 milliards d’euros que cette vente rapporte ne justifie pas l’envoi d’avions complets, et à maintes reprises, de ministres et de notre président de passage. C’est vous et moi qui avons financé le service commercial des Indiens par l’entremise de nos sinistres qui se promènent pour enrichir le joufflu Serge Dassault, ami de qui vous savez et généreux comme vous pouvez vous en douter en ces périodes électorales. Ici aussi, peut-être aurons-nous droit à quelques ingénieurs tués par les bénéficiaires de commissions impayées, n’est-ce pas déjà cette bande, à cette époque, qui ne tenaient pas ses engagements même avec des voyous comme eux. Cette incapacité à réaliser les promesses faites est un outil de sélection dans le monde politique. Plus vous savez mentir, plus vous aurez de chances de réussite.

Au moment même où le locataire à titre précaire de l’Elysée disait à un public en extase devant ses écrans plats à crédit, « produisons français » son « pote » vendait la meilleure solution pour ne pas produire en France, notre savoir-faire, bravo, quelle harmonie, quelle organisation, quelle témérité dans l’art de dire tout et de faire juste le contraire, rien.
Non, seulement nous ne produirons pas en France, nous avons financé les vendeurs gouvernementaux, nous prostituons la valeur de nos produits, mais en plus on nous dit d’applaudir quand ces miracles de l’économie de marché se réalisent pour notre plus grand désavantage. Je suis con mais je n’aime pas qu’on me le dise…

Adieu, monsieur le président, malheureux de vous avoir connu.

Comme vous pouvez le voir, cette semaine s’annonce plutôt bien, on n’a pas fini de pleurer..

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com