Log In

Editôt ou éditard ? (12)

Les mots manquent pour dire combien l’assassinat d’enfants est horrible, que cet acte, ô combien inhumain, soit commis au nom d’un groupe, d’une idée, d’une foi ou de n’importe quoi, c’est un acte inacceptable qui appelle à une punition exemplaire même si son auteur est qualifié de « fou » ou « déséquilibré ». Il est inconcevable, pour tout parent, de se sentir soumis à une peur sans limite au sortir de ses enfants pour rejoindre leur école, juste parce qu’un illuminé rode dans la ville.

 

enquete.jpegPour une fois tous nos hommes politiques sont d’accord et heureusement. Notre pays, notre civilisation (puisqu’on en parlait il y a peu) ne peuvent tolérer ce type d’action barbare et insultante pour toute l’espèce humaine. Nous devons mettre une limite à notre tolérance qui au-delà de certaines bornes devient ni plus ni moins que de la soumission au plus fort, au plus effrayant, au plus abjecte et cela ne peut être envisagé.

Bien sur toutes les polices et même leur ministre, le Harry Potter déguisé en Fouché, sont sur la brèche et redoublent d’effort, nous sommes avec eux dans les intentions comme nous sommes avec les parents des victimes dans les émotions et la souffrance.

Ceci est pour le fait.

 

Maintenant passons à toutes les élucubrations articulées par nos bavards de journalistes. Tous les experts, les criminologues, les psychologues, psychiatres, sont appelés à la rescousse pour analyser, décrypter, supposer, et enfin proposer des motifs, des raisons, des mobiles à ces crimes odieux. Chacun y va de sa ritournelle personnelle avec le ton de celui qui sait face à nous, pauvres imbéciles, qui ne savons rien. Le lien que crée l’arme entre les meurtres commis ces dernières semaines est générateur de maintes idées aussi sottes que grenues qui permettront ensuite à cet assassin de trouver parmi toutes ces fadaises celles qui permettront à son avocat de le faire libérer le plus tôt possible au regard de son action inadmissible. Comme le tueur norvégien qui finalement va passer quelques temps en asile psychiatrique, aux frais de la princesse, avant de retrouver le droit de tuer.

Donc, ce malade mental selon certains, personnellement je ne le crois pas mais je ne suis pas « expert », après s’en être pris aux envahisseurs de l’Afghanistan, avec l’autorisation de l’ONU, s’en prend à des enfants de confession juive. Mon premier réflexe est de dire qu’il y a cohérence dans ce sombre et triste choix. Nos troupes, avec consentement international, sont tout de même parties pour calmer les ardeurs des talibans qui sont des extrémistes musulmans, ne peut-on pas imaginer un vengeur fou de la cause taliban ? Ceci serait confirmé par l’acte terroriste d’hier sur ces enfants, Français de religion juive, qui pourraient être en fait les représentants de la pensée israélienne selon ce criminel. Israël, ennemi juré des musulmans selon tous les extrémistes islamistes, sera donc touché par le truchement d’actions violentes sur des citoyens d’autres nationalités qu’Israélienne et sur tous les territoires où ils résident. N’est-ce pas une théorie qui avait déjà ses adeptes du temps de la naissance de l’OLP.

Punir les militaires d’avoir combattu les talibans et massacrer des innocents qui ont la confession des ennemis de l’Islam me semble un mobile cohérent. Ce n’est pas du racisme ou de l’antisémitisme mais simplement de la politique soutenue par une religion. Cela ne retire en rien de l’ignominie commise, bien au contraire, cela retire à son auteur toute revendication religieuse qui entrainerait les plaidoiries de ses avocats sur des terrains trop aisés pour eux et où nous ne pourrions pas trouver d’arguments concrets à leur opposer.

 

En revanche quelque chose m’a dérangé, disons gêné à la vue des manifestations spontanées qui se sont déroulées ça et là sur tout le territoire national. Certaines personnes défilaient avec des drapeaux français mais d’autres défilaient avec des drapeaux israéliens. L’instrumentalisation politique de ce type d’acte misérable est abjecte aussi, je dirais même autant que l’acte lui-même car réalisé par des gens qui sont supposés être là pour partager une souffrance et non pas la mettre à profit. Ces drapeaux israéliens n’avaient pas à être là. Ces enfants, comme leurs parents sont des Français pas des Israéliens. L’appartenance à la confession juive ne donne pas la nationalité israélienne, si vous êtes Français de religion juive, vous êtes de nationalité française un point c’est tout. Votre religion ne nous regarde pas, elle est le fruit de votre choix personnel et appartient à votre sphère privée. En revanche, votre nationalité regarde le pays dans son entier puisque chaque citoyen peut le représenter.

Il en est de même lorsque des drapeaux algériens ou autres fleurissent sur les gradins des stades pour défendre une équipe de France.

Si les drapeaux israéliens garnissent les rangs des manifestants qui soutiennent les victimes de ce genre d’actions, cela donne raison aux terroristes. C’est la preuve que les juifs de France ou d’ailleurs se sentent plus Israéliens que citoyens des pays qu’ils habitent et dont ils ont le passeport. Ceci implique de leur part un choix à faire, ils sont Français ou Israéliens mais ne peuvent être les deux. S’ils souhaitent, par leur choix religieux, changer de nationalité au profit de celle qui correspond le mieux à leur idéal, il leur suffit de faire leur « Allia » et devenir des citoyens israéliens en Israël. Il en est de même pour tous les résidents en France qui veulent imposer les lois qui régissent leur religion, comme l’Islam, à l’immense majorité de tous les autres et en particulier aux Français eux-mêmes issus d’une autre culture et d’une autre religion. On ne peut demander la protection de la France, profiter de ses bienfaits et ensuite défendre les couleurs d’un autre état dont on ne possède que la religion.

Ne criez pas, je sais, ce n’est pas politiquement correct de dire cela… Mais, premièrement, je dis ce que je veux tant que je respecte tout le monde. Deuxièmement, le fait d’avancer des idées ne peut en aucun cas être répréhensible si le but affirmé de celles-ci est de faire régner la paix parmi les êtres de cette minuscule planète. Troisièmement, regardez à qui profite le politiquement correct… Justement à ceux qui nous divisent… Réfléchissez et réfléchissez encore, je ne vous demande pas d’être en accord avec moi, je vous demande simplement de respecter vos propres opinions en évitant de trop vous faire manipuler. Mais vous faites comme vous voulez…

 

Chacun essaie de tirer parti de l’actualité, fût-elle la plus nauséabonde. Cela aussi c’est inhumain. Pour ma part, je me moque des drapeaux et des passeports mais malheureusement il en est différemment du monde qui nous entoure tous et dans lequel nos politiciens ne font qu’aggraver nos différences de point de vue pour mieux gouverner leurs cheptels.

 

Diviser pour régner semble être leur dicton favori… Mais nous… Nous ne sommes pas obligés d’accepter ni leur jeu ni ses maudites règles…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com