Log In

Editôt ou éditard (32)

Le ridicule ne tue pas… Hélas !

 

On peut regretter que le ridicule n’ait jamais tué d’ailleurs, cela nous aurait certainement dégarni les trottoirs, surtout ceux qui passent devant le siège social de l’UMP… Quelle humiliation pour nos deux grands Guignols qui se disputent la présidence d’un parti moribond, suite aux innombrables défaites depuis cinq ans avec, en point d’orgue, à l’apogée de l’échec, le départ, la queue entre les jambes du petit Sarkozy et de son escadrille de vautours…

 

Fillon-Cope.jpg

 

Ils se sont montrés incapables d’organiser, dans le respect de la démocratie élective qu’ils prônent, la petite, que dis-je la petite, la minuscule consultation électorale réservée à la pseudo élite française, les adhérents de l’UMP. Pour quelques milliers de personnes qui mettent un morceau de papier dans une enveloppe, on a vu la preuve de l’inefficacité de ces gens qui nous ont gouvernés pendant 10 ans d’affilés. Sans compter les bulletins qui se trouvent plus nombreux que les votants dans le 16ème de Paris et les différentes irrégularités dénoncées par les deux frères ennemis dans les Alpes Maritimes et un peu partout sur le territoire national métropolitain et outre-mer. Honte à vous messieurs, vous êtes des nuls. Bien sur la responsabilité de chacun sera dissoute dans la masse de soucis, mais, à mes yeux, Copé, ancien organisateur de son parti, jusqu’à hier pour être précis, est le responsable de tout ce cirque qui montre le vrai visage des ambitions personnelles de ces deux gugusses. Honte à vous messieurs, vous êtes indignes de la confiance que vous ont apportée des milliers de militants, une fois de plus, ils sont trahis et ils seront déçus pour un bon moment, je pense. Il est à noter que cette lamentable affaire aura des conséquences à moyen et long terme que personne aujourd’hui ne connaît avec précision. En conclusion de cette panade généralisée, je voudrais simplement rappelé à tous ces adorateurs de la pensée gaulliste que leur idole, le Général de Gaulle, avait démissionné de la Présidence de la République juste parce que le peuple n’avait pas adhéré à sa nouvelle méthodologie gouvernementale. Imaginez ce que De Gaulle aurait fait si il avait été responsable d’un tel scandale… Pour ma part, il m’apparaît comme certain qu’il se serait donné la mort et pas comme un amateur, comme un vrai meneur d’hommes, après avoir reconnu ses erreurs et en avoir pris et assumé toutes ses responsabilités. Nos clowns n’ont aucun respect du peuple qu’ils veulent mener et aucun respect d’eux-mêmes. Leur viduité est incommensurable, ils sont la définition du vide sidéral. A la place de Copé, j’aurais demandé à l’armée de détruire jusqu’à la moindre poussière de mon vile corps et la plus petite trace écrite de mon esprit sans valeur, afin d’assurer que les générations à venir m’oublient à jamais.

 

Pour ce qui est du cocker triste dénommé Fillon, toujours au sortir d’une blessure de scooter ou d’intervention chirurgicale qui lui retire des calculs rénaux, ce qui prouve d’ailleurs qu’il calcule plus avec ses reins qu’avec sa tête, honte à lui aussi. De vouloir paraître trop poli et trop serein il en semble peu honnête, voire pas honnête du tout, ou pire, malhonnête au possible. Son aide de camp, Wauquiez parlait ce matin sur France 2, encore une pièce d’anthologie de la bêtise et de l’irresponsabilité… Ils essayait, tant bien que mal, de dissimuler le ridicule de la situation derrière une façade qui vacillait et s’émiettait de toute part, à vouloir prendre de la hauteur et en affichant le mépris de ses adversaires, il s’en est révélé aussi vile qu’eux.

Pire encore, pour faire digérer les turpitudes de son parti au bord de l’éclatement, il ressortit des oubliettes des combats que Ségolène Royale et Martine Aubry s’étaient livrés en son temps pour la direction du PS. Il fît, bien entendu, l’impasse sur des primaires socialistes qui montrèrent le vrai visage de la démocratie et d’une saine organisation. On peut reprocher beaucoup de choses aux socialistes, et en particulier qu’ils ne soient pas de gauche, mais là, il vaut mieux pour notre droite stupide de se taire. Le PS organisa la votation ouverte de millions de personnes sans anicroche. L’UMP, pour quelques milliers de déçus putatifs, en fût complètement incapable et montra à quel point la malhonnêteté et la triche sont parties intégrantes de leur programme politique.

Méfions-nous toujours des gens qui se cachent derrière les échecs des autres pour justifier les leurs. Ce sont des lâches qui ne veulent pas admettre leur inconséquence et leur irresponsabilité totales.

 

Je dois avouer que je m’attendais à quelque chose de peu glorieux, après une campagne qui s’apparente plus à un combat de rue entre deux coqs aux crêtes rougies par l’ambition et maintenant par la disgrâce, mais là, on touche au nirvana de la médiocrité. Bravo messieurs, mes lecteurs vont comprendre, par l’entremise de votre combat inutile et vide de sens, que mes propos à l’égard de la gente politique à laquelle vous appartenez sont très proches de la réalité. Mieux vaut un bon exemple qu’un long discours, donc je me tais !

 

Je rappelle donc à Copé, seul responsable du parti UMP jusqu’à ce jour, que le suicide existe et qu’il n’est pas fait pour les chiens… Quoi que…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com