Log In

Editôt ou éditard (46)

32 minutes de climat, dont 2 minutes attribuées à Culbuto 1er pour nous rassurer en nous disant qu’il avait demandé à son premier sinistre, ainsi qu’à son orchestre, de prendre toutes les mesures exceptionnelles nécessaires à l’arrêt des chutes de neige… Je plaisante mais c’est tout de même un peu ça… Voilà le journal télévisé de ce jour. Il faut dire qu’ensuite nous avons eu trois minutes pour le pape avant de retourner sur la neige et sa chute imprévue uniquement pour nos hommes politiques…

 

hollande-dijon.jpg

 

Il faut croire qu’en France, nous n’avons pas 5 millions de chômeurs, que nos retraites ne sont pas devenues des peaux de chagrin, que les salariés ne sont pas rançonnés jour après jour par une compétitivité améliorée à leurs dépens seulement, que la guerre au profit d’Areva et de Total au Mali n’existe pas ou qu’elle finira juste avant Pâques pour ne pas faire baisser les ventes de chocolat,  que… Il y a tellement de vraies informations à communiquer que je comprends que nos journalistes corrompus hésitent à le faire, les choix sont tellement difficiles entre les ordres des tenanciers du pouvoir et l’éthique professionnelle qui devrait être leur exigence première. Ce choix est facile pour eux, ils vont dans le sens de leurs carrières, de leurs prébendes, des abus de leurs positions sociale et médiatique.

 

Il est vrai que la neige en hiver ne peut être qu’une surprise, tout autant que le fait de mettre des satellites en orbite presque tous les jours, ou de greffer des organes sauf des cerveaux, et, c’est dommage, parce que beaucoup de gouvernants passés, présents et à venir, le mériterait bien. Le hasard se niche partout, et, si subrepticement que seuls les humains qui ont les deux pieds dans leur triste réalité quotidienne peuvent le voir poindre sauf, bien entendu, nos dirigeants qui, eux, vivent dans les hautes sphères du bonheur permanent de leur situation élective.Ce hasard est tellement désagréable de toujours nous surprendre et de nous mettre en porte-à-faux, que ce soit pour des raisons climatiques ou économiques. Je vous donne un autre exemple, regarder l’Europe. Vous voyez bien que le hasard a fait que l’euro, notre chère monnaie, est l’outil majeur de destruction de cette même Europe qui l’a conçu. Et, encore fait du hasard, les pays qui mourront les premiers sont, comme d’habitude, les plus pauvres et ceux aussi les plus rackettés par nos banquiers chéris qui leur font tant de mal par hasard aussi. Cela se saurait s’il faisait tout cela intentionnellement, non ? C’est comme le FMI et la Banque Mondiale qui privatise à bon compte et à tout va dans les pays sous-développés au profit des multinationales tout en enfonçant les états dans des crédits qu’ils ne pourront jamais rembourser. Le hasard fait bien les choses parait-il ? Imaginez s’il les faisait mal !

 

Culbuto ne devrait pas être réélu en 2017, ni le nain jaune qui l’a précédé, on aura sûrement un autre clown puisque les Français sont incapables de prendre leurs responsabilités et d’en finir une fois pour toutes avec ces partis stupides et ces politiciens véreux. Bibendum, Flamby ou Culbuto, au choix, se promènera en France, et par voyage de deux jours s’il vous plaît, avec une nuit au calme, loin de sa mégère pas du tout apprivoisée, sa tweeteuse préférée. Comme le disent les crétins de l’UMP, si Hollande veut se retrouver en contact avec les Français c’est sûrement parce ce lien s’est coupé à un moment ou à un autre. Je me pose plutôt la question « y a-t-il eu jamais un lien entre Culbuto et ses victimes ? ». Je ne le pense pas, pour ma part, tout simplement parce qu’il nous a trompé depuis le début. Il savait pertinemment que l’austérité devait nous tomber sur la tête et qu’il allait nous supprimer nos retraites, augmenter nos charges et diminuer nos revenus tout en augmentant aussi nos impôts. Étant un adepte de la société de consommation et de l’économie de marché, il ne pouvait en être autrement, surtout pour un ancien élève de l’éna, n’est-ce pas ? Ils savaient tous, ces étudiants studieux et motivés, que leurs recettes seraient les mêmes pour tous et que leur seule différence entre les uns et les autres ne tiendrait seulement qu’à la présence de places libres dans les dortoirs du pouvoir qu’ils rêvaient d’occuper. Leur argumentation définitive ne se faisait qu’à l’entrée dans le parti politique qui leur tendait les bras, soit par besoin, soit par l’entregent qu’ils étaient à même de proposer.

 

Qu’il aille se divertir, en Bretagne, ou en Bourgogne comme c’est le cas ces derniers jours, à nos frais, bien entendu. Qu’il aille aussi au diable, celui-ci lui donnera certainement de nouvelles bonnes idées pour nous rendre encore plus esclave d’une société dont on ne veut plus.

 

Si vous avez quelque chose entre les jambes, vous l’accueillerez comme il le mérite, c’est à dire avec force tomates, fruits et légumes pourris envoyés sur le pare-brise de sa voiture normale. Mais le ferez-vous ? Je n’en suis pas si sûr !

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com