Log In

Editôt ou éditard (65)

Pangloss, non pas un de mes blogueurs préférés mais le personnage leibnizien de Candide, écrit par ce sympathique révolutionnaire de Voltaire, doit être on ne peut plus heureux aujourd’hui. J’entendais le pompeux et chauve François Langlet hier durant le 20 heures cire-pompes de Pujadas. Il était tout sourire, même si, par peur d’une erreur d’optimisme délirant il gardait un peu de réserve, il ne voyait pas encore l’embellie que Culbuto 1er fut le premier à ressentir, à prédire, à vouloir de tous ses vœux. Comme quoi la méthode Coué fonctionne bel et bien, la secouée aussi…

 

reprise.jpg

 

Emile Coué de la Châtaigneraie avait effectivement mis dans son chef d’œuvre, « La Maîtrise de Soi-Même par l’autosuggestion consciente », que la suggestion et l’hypnose pouvaient réaliser des souhaits à la condition expresse d’y adhérer sans retenue, complètement et profondément. Pourquoi pas, toutes les méthodes peuvent être bonnes pour atteindre un résultat bienfaiteur pour la majorité des gens qui entourent celui qui pratique cette technique. Mais la fin ne justifie pas les moyens, nous sommes bien d’accords. Cela étant, il ne faut pas s’étonner de l’air balourd de notre roi s’il est en transe (napolitaine serait facile alors je ne la fais pas), s’il se trouve en permanence dans un état hypnotique dont il est le seul à détenir la clé, puisque ce pouvoir est autogéré par sa cervelle de moineau qui trahit aussi bien ses électeurs de gauche que ceux qui votèrent pour lui afin d’évincer le nain d’un pouvoir qui l’avait enrichi à nos dépens. Il est toujours dans un état semi-comateux notre futur gros président, sans cesse entre deux séances de « (se)couage », si vous me permettez ce néologisme dédié à notre bouffon en chef.

Mais revenons au sujet de ma préoccupation… Que cette joie fasse long feu m’étonnerait, la folle reprise qui se voit aux USA n’est que la pratique de la planche à billets dont les Américains raffolent et qu’ils n’hésitent jamais à mettre au travail. Il se moque des résultats puisque c’est justement les billets verts qui déterminent et accroissent sans repos leur pouvoir sur la planète dans son entier. Ils impriment à tours de bras, ils savent qu’ils ne valent pas la confiance que le monde accorde à ces petits morceaux de papier qui n’ont d’autre intérêt que par justement cette même confiance que le monde entier lui accorde. La monnaie fiduciaire est basée uniquement sur la confiance, trahie elle-même par tous les gouvernements susceptibles d’aider leurs économies locales par une distribution sans échange du papier qu’ils couvrent de leurs symboles historiques de leur richesse passée ou imaginée. Or la Communauté Européenne ne peut imprimer sa monnaie comme elle l’entend. C’est la banque européenne qui a ce pouvoir, établissement fait de l’association des banques européennes et internationales par le jeu de leurs actionnariats. Peut-être est-ce la raison pour laquelle la relance chez nous, prendra plus de temps que chez les tricheurs américains. La lutte contre l’inflation développée par la banque européenne, susurrée par les Allemands, l’empêche de fabriquer des affaires avec sa planche à billets. La relance comme l’embellie citées ci-dessus n’auront pas lieu dans ces conditions et c’est heureux car elles auraient été de toutes les manières factices et de courte durée. Laissons notre bibendum continuer à s’auto-suggérer ce qui sauverait éventuellement ses élections municipales de l’an prochain… Bonne sieste Pépère !

 

Pour ce qui est de la Syrie, Obama et Culbuto 1er ont été sauvés, non pas par le gong, mais par les Russes qui se sont fendus d’une proposition, basée sur les propos du secrétaire d’état américain, Kerry, qui avait chuchoté que si les armes chimiques syriennes étaient mises sous le contrôle international, cela pourrait avoir des conséquences moins graves que les frappes, dont on a beaucoup parlé mais qui n‘auront pas lieu tel que je l’avais prédit, moi aussi je suis (se)coué… Vous voyez encore une fois que ces hommes politiques jouent et se jouent de nous. Ils se rendent des services, se font des politesses afin d’atteindre des objectifs fumeux que peu peuvent comprendre parmi les non-initiés qui composent la majorité des peuples de notre terre. Ils ont des idées extraordinaires pour se sortir de situations où ils se sont mis eux-mêmes sans qu’on leur demande quoi que ce soit. Ils ont du génie lorsqu’il s’agit de se retirer des mauvais plans qu’ils avaient imaginés pour se faire briller devant les caméras et dans les esprits embrumés des moutons lobotomisés qui les élisent de temps à autre. Poutine est un malin, ancien patron du KGB, croyez-vous que cette proposition n’ait pas été discutée et arrangée en amont entre l’Américain noir de la maison blanche et le Russe blanc de la place rouge ? Je ne peux penser et encore moins croire que ces deux lascars soient encore capables de nous faire des surprises voire de se surprendre entre eux. Ils ont des aéropages de conseillers et de consultants, des milliers d’espions, des fonctionnaires implantés partout dans le monde, et sorti d’un chapeau de magicien, une idée magnifique de candeur et d’à-propos, surgit subitement pour sauver la face de tous ces benêts, en particulier Hollande et Obama, tout en encensant Poutine… Quel talent ! Je vais recommencer à croire au Père Noël.

 

Alors, que vous le vouliez ou non, que vous le croyiez ou non, ces gens se moquent de nous une fois de plus… Mais cela n’empêchera pas les syndicats de se prendre la pluie pour réclamer toujours plus alors que nous n’avons que toujours moins.

 

Attention, trop de bonnes nouvelles tuent les bonnes nouvelles !

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com