Log In

Editôt ou éditard (88)… Election, piège à c… ?

Je me serai cru un de ces lointains soirs d’élections où ma voix s’était mêlée à celles de millions d’autres mais qui a cessé de s’y retrouver depuis ce fameux jour où Chirac s’opposa au roi du pays des aveugles, Jean-Marie Le Pen. Je n’ai pas écouté les informations, je n’ai pas regardé la télévision hier soir pour partager avec les électeurs lobotomisés que nous sommes des résultats qui n’auront aucune influence réelle sur nos vies, et encore moins sur nos comportements. J’ai bien fait, dans la voiture ce matin et comme à l’accoutumée, tout le monde avait gagné et la montée du FN est de la faute de l’autre… Rien ne change !

 

Taux-d-abstention-record.jpg

 

Comme on pouvait s’y attendre le PS n’a eu que ce qu’il méritait, traître à sa cause, oublieux de son idéal généreux, vendu aux marchands multinationaux du temple, calculateur dans sa stratégie électorale, il méritait de perdre bien plus sévèrement qu’il ne l’a fait et par ses machiavéliques projets et magouilles il peut encore sauver une face sale et triste au soir du second tour. Décidément, les Français ne comprendront pas que ces gens se moquent de nous, de nous tous, de tous ces partis de persona grata dont nous ne ferons pas partie puisque c’est un monde fermé, en vase clos qui n’accepte les nouveaux venus que par une cooptation corrompue, comme eux-mêmes. Donc, après ce premier et brillant premier tour que pouvons-nous dire que les journaleux en mal de grammaire et de vocabulaire n’auraient pas dit ? C’est simple, tout est à dire puisqu’ils n’ont fait que répéter sans cesse les éléments de langage des partis bien en place.

Avez-vous remarqué comme tous nos politiciens se ruent sur leurs calculettes les soirs d’élection ? Chacun compte ce qu’il peut prendre de voix à ceux qui se sont faits boulés dès le premier tour, chacun y va du cumul des voix qui « devraient » se retrouver derrière le camp de droite ou celui de gauche. Avez-vous remarqué aussi comment ces gens s’approprient nos voix comme si elles étaient les leurs, nous sommes leurs choses, leurs porteurs de voix électives, leurs sempiternelles marionnettes qui votent systématiquement là où ils le leur ordonnent ? Mais les plus grands déçus de cette votation sont les sondeurs, ils se sont plantés, « plantés graves » comme disent les « djeune’s ». Mon analyse est simple elle ne tient compte que d’une seule chose, nous sommes des êtres humains et nous avons en chacun de nous au moins une parcelle de personnalité imprévisible. Nos colères peuvent nous faire réaliser des actions pour le moins inattendues au regard de la logique cartésienne que nous avons du mal à quitter par moment. Alors minuscules messieurs et mesdames de la politique corrompue, vous n’êtes propriétaires de rien, nous ne vous appartenons pas, ou pas encore. Nous ne sommes pas non plus des machines dont on peut prédire avec 100 % de chances ce qu’elles vont faire et produire. Nous sommes des humains, aussi bizarre que cela puisse vous paraître, nous sommes toujours des humains.

 

La droite est minable, la gauche est minable, le centre est minable, les extrêmes aussi, de droite comme de gauche. Notre environnement politique est complètement minable, dépassé, suranné, anachronique. Au lieu de nous valoriser, ces gentils élus nous dévaluent en se montrant aussi vains qu’ils le sont car nous sommes ceux qui les ont mis en place. La meilleure réaction que vous pourriez avoir pour contrarier une fois encore les volontés cachées de nos édiles serait de voter massivement pour… personne… Rien ne changera, ni sur le plan local, ni sur le plan départemental, ni régional et encore moins national. Quel intérêt de voter alors, sommes-nous en droit de nous interroger ? Je suis persuadé que oui, non seulement nous devons nous interroger, mais nous devons répondre absents aux revendications de voix que nous font nos acteurs politiques qui nous jouent la même pièce de théâtre depuis trop longtemps. Que cela fasse élire un extrémiste de droite ou de gauche qu’est-ce que cela peut bien faire, au niveau local cela ne changera rien et montrera le vrai visage de certains qui se proposent de faire mieux que les autres en employant leurs mêmes recettes, croissance, croissance, croissance. Nous devons toucher le fond pour réagir semble-t-il, eh bien allons-y puisque nous ne sommes pas assez courageux pour licencier ceux qui nous représentent, laissons-les s’enfoncer solitairement dans leur médiocrité, éventuellement précipitons-les un peu plus vite qu’ils n’y iraient eux-mêmes. Quand j’entends les uns parler de front républicain, les autres le conspuer et y renoncer, n’avons-nous pas là les preuves de leur manque d’intelligence respectif, les uns espèrent en une union contre le FN alors que les autres s’en rapprochent, les uns comme les autres n’ont rien compris, le FN n’a besoin de personne, il en a de moins en moins besoin. Ses électeurs deviennent des convaincus, de plus en plus la lassitude et l’impossibilité à se faire comprendre des partis traditionnels poussent les électeurs furieux au départ à se rasséréner et à se convaincre eux-mêmes que rien ne peut être pire que ce que nous avons déjà, ce qui est faux. C’est ce qui fait que les électeurs du FN ne sont plus uniquement des fatigués et énervés mais aussi des gens qui mettent leur espoir dans quelque chose de nouveau, fut-ce une politique sale et déjà connue pour ses méfaits, il faut en finir avec les moqueries incessantes de nos politiciens professionnels qui tiennent les rênes du pouvoir depuis le départ du Général de Gaulle.

 

A croire que les électeurs sont leurs propriétés, les UMPistes et PSistes se trompent, il peut encore y avoir une surprise et je la souhaite, qu’on envoie au diable les anciens partis, quitte à mettre en place dans les mairies les bouffons du FN, localement il sera plus facile de s’en débarrasser que s’ils étaient majoritaires dans les assemblées qui forment notre parlement. C’est un jeu d’apprenti sorcier mais n’y joue-t-on pas déjà depuis des décennies ? Quel est le risque ? Avec toutes les mairies de France, ils n’auraient toujours pas le pouvoir de fermer mon blog…

 

Mais s’il faut un électrochoc aux Français, c’est le moment ou jamais, alors que son prix ne sera pas aussi exorbitant qu’à des élections nationales… Mais c’est à vous de jouer, moi je ne vote déjà plus depuis longtemps… 40 % d’abstention au premier tour ! Qui dit mieux ?

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

4 Commentaires

  1. djefbernier Répondre

    Te voilà bien remonté, j’ai un peu la crève et mal aux yeux, j’espère que c’est çà qui m’a fait lâcher le fil au troisième paragraphe, on aurait dit que tu te politisait mon bon, j’ai sauté à la
    conclusion ; j’ai li’mpression que je ne vote pas depuis plus longtemps que toi, ma carte de jeune majeur est encore vierge. J4ai relevé comporte à la place de compte et « ont » à la place de
    « avons » quand on veut tailler un short aux blabla en quête de grammaire. Réjouis toi, tant que le FN ne sera pas on ne pourra pas avancer sur la cause de l’abstention, c’est pour ensuite enfin je
    crois. ce va être une belle semaine

    1. Point de Vue Incorrect Répondre

      Bonjour,

      Merci, oui effectivement ça va être une bonne semaine…

      Merci aussi pour les corrections dont seule la première est valide, l’autre non.

      Bonne journée.

    1. Point de Vue Incorrect Répondre

      J »ai hésité longtemps aussi mais je dois te confirmer que c’est bien « ont » car le sujet est « ceux »et non pas nous… Mais en fait on s’en moque un peu, le principal est qu’ils soient vains ces
      voyous…

      Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com