Log In

Editôt ou éditard (89)…

C’est fini, la punition est infligée, la déculottée reçue et, les fesses rouges, il ne reste à Culbuto 1er qu’à se faire consoler par Julie. Je ne doute pas un seul instant que le talc et la crème adoucissante ne seront pas les ingrédients les plus utilisés à l’Elysée et dans les rues adjacentes ces prochains jours, parce qu’après une fessée de cette ampleur, il me parait difficile de s’assoir… Mais qui parle de rester assis, notre roi joufflu est debout et va nous le prouver en remaniant l’équipe de bras cassés qui est à sa solde depuis mai 2012 et qu’il va falloir décontaminer. Décontaminer de quoi ? Mais voyons, de la pensée droitière de notre PS social-démoncrate… oups… social-démocrate.

 

deculottee.jpg

 

Cela fait énormément de bien, je me sens soulagé… Je n’en espérais pas tant, j’osais rêver d’une abstention de masse mais elle n’a pas eu lieu, les gens n’ont pas encore compris, il faut se rapprocher encore un peu plus du fond, mais c’est déjà pas mal. Je n’aurais pas aimé que la traîtrise soit récompensée par une victoire imméritée. Pour une défaite, c’est une défaite. Et l’autre, avec sa tête de vautour déplumé, le Copé de service qui se voit en grand sauveur d’une droite réduite à néant par les propres élucubrations, par les compromissions et les corruptions à répétition de ses membres et de son encadrement. Il n’a rien sauvé, il n’avait pas besoin de faire quoi que ce soit pour gagner, Culbuto 1er s’était chargé de perdre et avait tout organisé pour cela, mission accomplie mon gros lapin. Entre la rampe de lancement fabriquée sur mesure à une Le Pen qui n’attendait que cela et une traîtrise systématique de son électorat, Culbuto avait fait le lit de la droite et j’imagine bien Copé et Le Pen, à jouir, dans les bras l’un de l’autre.

 

Trêve de satisfaction facile, quel est le futur immédiat qui se dessine pour nos positions, fort inconfortables au demeurant, de trahis et de vaches à lait ? Tous les commentateurs se ruent sur les moindres rumeurs de remaniement, sur les bruits de couloir et les secrets d’alcôve mal gardés, mais qui sait vraiment ce que notre roi maudit a dans la tête, si tant est qu’il y ait quelque chose. Dans tous les cas, les rapaces sont là, autour du seul à pouvoir décider qui sera quoi, ils attendent, perchés sur leurs branches ou la truffe au vent à l’orée de leurs tanières. Les Vals, Royale, Fabius et autres parasites de la société civile, attendent impatiemment le réveil du phénix. Je ne sais pas et, en fait, je m’en moque, ce que va faire Culbuto mais je sais ce que je ferais, moi, si j’étais à sa place. Si j’étais président, je garderai Ayrault parce qu’il est nul et transparent, je réduirai à 12 les ministres et virerais tous les sous-ministres et autres secrétaires d’état de boue. Ensuite, je convoquerais la presse et je ferais mon mea culpa public et solennel.  Enfin, je me mettrais gauche-droite.jpgà appliquer et à réaliser toutes mes promesses de campagne en commençant par attaquer la finance et la réduire à l’état qu’elle n’aurait jamais dû quitter, celui d’outil à la disposition des gens et non pas à celle des riches et des spéculateurs. Je quitterais l’OTAN et enverrais quelques semonces gratuites aux autres organismes tels l’ONU, l’UNESCO et autres grands machins à la solde de l’American Way of Death. Cela produira des économies suffisantes pour augmenter les revenus des plus pauvres. De l’argent, il y en a, le problème est qu’il ne faut pas se tromper de poches où le prendre, les nôtres sont vides. Et pour finir en beauté, je préviendrais tous mes copains européens que je n’appliquerais plus aucune directive qui ne serait pas dans l’intérêt de mon peuple, quitte à abandonner une Europe de toutes les façons mal construite et sans autre but que le commerce et la spéculation au profit des grands groupes multinationaux. Non, ne croyez pas que je parle ici de grand soir, du retour des nationalisations et autres perversités collectivistes. Non, je ne parle que de justice et de l’application de notre devise nationale, Liberté, Egalité, Fraternité. Malheureusement, dans nos temps voués à la corruption et à la déliquescence de notre société, ces trois mots ont été vidés de leur sens, de leur substantifique moelle, de l’esprit de la République et des révolutionnaires qui l’établirent. C’est la survie de cette République que je souhaite.

 

Culbuto a encore trois ans à s’amuser, je ne comprendrais pas qu’il ne le fasse pas. Son blocage intellectuel se fait uniquement par la triste obsession d’une putative réélection en 2017, il a tort. On ne peut travailler dans le présent si les conditions de notre futur sont omniprésentes dans notre esprit. Qu’il ait une vision de l’avenir de notre pays, à court, moyen et long terme, serait autrement plus motivant et intéressant pour nous comme pour lui… Sa réélection ne lui sera acquise que si son travail est accompli car il faut arrêter de viser la conservation d’un poste uniquement par la tactique, la stratégie et autres filouteries apprises à l’éna. S’il fait cela, il restera dans l’histoire en y mettant une empreinte indélébile, s’il continue à jouer au plus malin, avec ses stratagèmes de jésuite accompli, il ne laissera qu’une trace du même type que celle des escargots, de la bave qui montre par où il est passé avant de se faire garnir de beurre aillé et se faire manger par ceux qui l’ont nourris pendant son ou ses mandats.

 

Bien sûr, Culbuto ne fera pas ce que je viens de décrire, d’abord parce qu’il n’est pas équipé comme un homme normal, il a fait l’éna. Ensuite parce qu’il faut avoir du cœur lorsqu’on fait de la politique, pas seulement de l’intelligence et du calcul, et, tristement, je constate qu’il n’en a pas et n’en aura jamais. Pour finir, il faut du courage et là… non seulement il en est dépourvu mais il ne sait même pas de quoi je parle…

 

En route pour de nouvelles aventures…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com