Log In

En avant marche ! Gauche, droite, gauche, droite, gau…

Le vide sidéral qui nous enserre en matière de politique ne prouve qu’une seule chose, nous ne sommes pas prêts, ni psychologiquement ni philosophiquement, à assumer nos responsabilités de citoyens responsables. Comme je le disais il y a seulement quelques jours, la responsabilité est la chose la mieux répartie au monde puisque dès qu’on en a une petite on essaie de la donner à notre voisin, ou au pire de la partager avec lui, pour ne pas avoir justement à l’assumer. Nous vivons dans l’ère du « ce n’est pas de ma faute, allez voir untel »… Joli mélange d’enfantillage et de délation, vive la vie !

 

gauche-droite.jpg

 

Pourquoi vous parlé-je de vide sidéral politique ? Le mariage gay, qui ne l’est plus depuis longtemps, est entériné et, malgré cela, continue de faire des vaguelettes sur la plage de nos journées sans but et sans joie de consommateurs jamais satisfaits. Les partis de droite et d’extrême droite ont eu une chance terrible, premièrement de mettre notre pitoyable gouvernement, de mangeurs de caviar aux frais de la princesse comme leurs prédécesseurs, à genoux, et, de faire valoir une pseudo philosophie sociétale qui serait ou pourrait devenir une vision de notre France à terme plus ou moins court. Ils n’ont pas transformé leur essai, ils ont manqué le coche et ne l’auront pas de sitôt en retour. Qui ne saisit sa chance devra l’attendre peut-être indéfiniment. La droite des partis se réclamant d’elle est vraiment un ramassis de politiciens sans aucune vergogne ni réflexion réellement sociétale. Le but de la droite aujourd’hui n’est que de mettre en place la continuité de nos modes de vie basés sur la croissance, le profit, et l’abondance de biens consommables et consommés. Cela fait un idéal un peu limité, ne pensez-vous pas ? Qui peut marcher dans ce type de combine stupide et contraire à l’éthique qui a mis le monde dans l’état où il se trouve sans jamais assurer ni le bonheur ni la justice générales pour ceux qui y vivent.

 

Pour en revenir aux homosexuels et à leur union par le mariage, la droite avait l’occasion de faire valoir son intention, sa vue du monde et au lieu de cela n’a montré que ses propres limites dans l’organisation de sa philosophie. Elle s’est calquée sur le modèle judéo-chrétien et n’en a pas bougé d’un iota. Malheureusement la guerre de religion qu’ils ont déclenchée ne correspondait plus au problème que nous avions à résoudre. Ce combat des anciens contre les modernes était perdu d’avance car malgré la présence de nombreux jeunes sur la place des Invalides, plus nombreux encore, plus de 80 %, sont ceux qui sont pour le mariage gay et la fin de ces débats inutiles. Ils avaient la possibilité de définir une société nouvelle, accompagnée par une économie imaginée à leur façon, et, des rapports humains qui en découlaient logiquement en fonction de leurs objectifs sociétaux nouveaux. Au lieu de cela, nous n’avons eu qu’une vieille soupe réchauffée à nous mettre sur une table qui ne supporte plus autant de victuailles qu’il y a quelques mois. Comme à l’accoutumée, ils n’ont pas voulu modifier leurs habitudes, leurs stériles et imbéciles comportements qui nous prouvent quotidiennement qu’ils sont dans l’erreur sans qu’ils s’en aperçoivent eux-mêmes.

 

La gauche aussi s’entête à imiter les stratégies et les techniques de gestion de la droite, tant au niveau des principes, comme dans le cas de la loi sur le mariage en question, que dans la vie quotidienne d’un peuple dont ils ont la charge et doivent assumer la responsabilité dans la fourniture d’un bonheur qu’il espère. L’absence de vision générale, chez nos politiciens comme chez tous les experts qui les entourent et se font nourrir par eux, à nos frais, porte à conséquence, contrairement à ce qu’ils pensent. Le découragement, la lassitude, la résignation sont les pensées coutumières de plus en plus de Français et l’ambiance générale devient mortifère. Par chance et pour accélérer la décomposition de nos sourires et de notre restant de bien-être, le climat s’y met et nous achève d’un coup de grâce que nous attendons presque avec plaisir et soulagement.

 

Comme nous avons le désenchantement de le constater, rien n’existe dans les cerveaux de nos dirigeants qui vaille vraiment la peine qu’on s’y intéresse. Ils se complaisent dans leur nullité crasse et dans l’absence de réflexion sur la société à mettre en place dans le seul but noble de leur mission, le bonheur de leurs concitoyens, mais là bien sûr, ils préfèrent penser uniquement au leur, c’est plus facile et ils connaissent déjà les solutions…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com