Log In

Epilobee ou… Et puis lobby ?

Epilobee est une splendide étude qui a accouché d’un rapport de trente pages sur le devenir du plus grand pollinisateur de notre petite terre, l’abeille. Résultat : 13 millions de colonies d’abeilles manquent en Europe pour accomplir le travail qui leur est dévolu depuis plus longtemps que nous le pensons. 70 % des plantes sauvages et cultivées en France dépendent de la prestation naturelle réalisée par nos alliées de toujours, toutes ces petites Maya aux corps cerclés de noir et d’ocre, ainsi que leurs congénères bourdons et autres abeilles sauvages. Et, pour finir, 153 milliards d’euros est le coût de leur service de pollinisation si nous avions à le payer au niveau mondial.

 

epilobee.png

 

Et c’est là que le bât blesse, tout cet amas d’argent décorerait bien les colonnes des comptes de Monsanto et de ses complices, destructeurs de la planète. C’est pour cela que le mot pesticide n’apparait jamais, pas une seule fois sur les trente pages de rapport que vous pouvez vous procurer en tout ou partie sur Internet. Pas une seule fois n’apparaissent les vraies raisons d’une disparition progressive, encore lente mais qui s’accélère de nos petites sœurs les abeilles. Cette étude, la première faite sur toute l’Europe avec un budget énorme de plus de 3 millions d’euros, n’a réellement examiné que deux sources de maux, les agents pathogènes et les parasites. Voudriez-vous me faire croire que les différentes campagnes menées par les apiculteurs depuis des années ne sont pas arrivées aux oreilles de nos chers chercheurs, de ces enquêteurs qui refusent catégoriquement d’évaluer les responsabilités des assassins en puissance que sont les fabricants de pesticide et d’herbicide. Et quand je dis en puissance ce n’est déjà plus vrai, combien d’agriculteurs souffrent des maux générés par la proximité de ces produits criminels ? Combien d’entre sont-ils déjà morts et enterrés sans même que l’on inquiète ces industriels de la souffrance et de la destruction ? Ces mêmes paysans, attirés par l’appât du gain, qui décident subitement de passer d’une agriculture extensive à celle intensive dont on connait les tristes conséquences sur nos assiettes et nos santés par voie de conséquence. Oui, c’est pour l’argent que les cultivateurs et les éleveurs se sont jetés dans les bras des chimistes qui les tuent à petit feu, oui c’est pour la masse de profits qu’engendrerait la mort définitive des pollinisateurs que ces mêmes industriels, sans intelligence et sans scrupule, les tuent non sans un certain mépris pour leurs frères humains. D’après un article du monde les pays du nord de l’Europe seraient plus touchés que ceux du sud, les pertes de leurs colonies d’abeilles sont considérables.

 

C’est l’Europe qui a financé une étude inutile, ce qu’elle nous apprend était déjà connu, seules des valeurs ont pu être ajoutées et mises à jour afin de donner plus de précisions à la situation alarmante que nous traversons. On le voit, cette semaine a été condamné le viticulteur sur lequel j’avais déjà fait un ou deux articles, Emmanuel, condamné d’avoir trouvé des méthodes naturelles pour protéger ses vignes de la pollution des chimistes tout en les défendant contre les prédateurs naturels que sont les parasites et les maladies des vignes, notre Europe est celle des industriels et l’humain n’a aucune grâce aux yeux des technocrates, nous ne sommes que des statistiques, des chiffres sans sens, sans intérêt… si ce n’est que nous les nourrissons. Alors je propose de débaptiser cette étude et la nommer en lieu et place de non intitulé actuel, EPILOBEE, je suggère : ET PUIS LOBBY. Ce nouveau nom est plus proche de la réalité outrancière dans laquelle cette Europe maudite nous a mis, nous a projeté sans même nous demander nos avis et quand elle les prenait c’était pour mieux les transgresser. Ne laissons pas au FN la seule défense de notre souveraineté sanitaire, sociale et républicaine. La Le Pen ne fait qu’utiliser cet argument, qui nous convient pour de multiples raisons, pour mieux attirer vers elle et son parti fasciste, les voix de gens perdus dans le labyrinthe des arcanes de l’Europe et de nos ministères, des personnes qui ne savent plus à quel saint se vouer tellement les uns après les autres, les partis traditionnels se sont moqués d’eux. L’Europe des lobbies, l’Europe des mafieux, l’Europe des euro-fonctionnaires, ces eurocrates inutiles et malfaisants, toutes ces Europe-là ne sont pas les nôtres, ce sont celles des fabricants de misère, ces gens qui se plaignent de notre manque de compétitivité et qui nous font connaître la décrépitude comme celle qu’ils ont semée dans les pays d’Afrique et les autres pays dits émergents. Ils nous réduisent à l’esclavage et nous leur disons merci. L’homme qui choisit son maître n’est pas libre, il a juste la possibilité de prendre des chaînes qui lui font moins mal, qui sont moins lourdes. Nous oublions une chose, même une chaîne en or ne nous rendra pas notre liberté, ce qu’il nous faut c’est casser les chaînes que l’on a autour du cou et rejeter celles qu’ils veulent nous passer aux chevilles. Tout ça pour de l’argent, du papier, ces gens tuent pour des profits et nous les laissons faire… Quelle pitié cela m’inspire…

 

La pitié, ce sentiment qui est le plus négatif, le plus dévastateur, le plus avilissant, est le seul que cette situation m’inspire. Avoir pitié de quelqu’un est la pire insulte que l’on puisse lui faire. L’amour me semble bien plus positif et engendrer bien plus de nobles mouvements du cœur comme de l’esprit. La question que je me pose maintenant est : peut-on aimer ce qui nous fait pitié ? Dans le cas de ces assassins, je ne ferai aucun effort pour cela, j’en ai pitié mais je ne leur ferai grâce de rien.

 

Et s’ils trouvaient comme excuse qu’ils obéissaient aux ordres de leur compagnie ou du marché, je serai encore plus sévère. Notre conscience nous oblige à ne pas commettre d’actes contraires à l’éthique et au respect de nous-mêmes et des autres, même s’il fallait en perdre la vie.

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

8 Commentaires

  1. djefbernier Répondre

    Si tu veux faire avancer la cause des abeilles j’ai mis en billet une pétition pour arrêter le gazage de l’environnement, car il y a une nouvelle infection véhiculée par le moustique Zika… Mais
    bon faut cliquer, entrer son blaze et tout et tout.

    La pitié n’a de prise sur l’homme que lorsqu’il lui est possible de se voir en pareille posture, là l’aide et l’assistance s’organisent aisément. LEs agriculteurs, ne serait-ce que dans le
    documentaire Homo Toxicus, ça fait un peu plus que pitié, surtout si on se rappelle deux secondes qu’il faut manger trois fois par jour.

    Demain, drôle de menu

     

    1. Point de Vue Incorrect Répondre

      Merci du tyau, c’est fait… Et aussi la pétition sur Avaaz… pour le même sujet, mais il y en a tellement de sujets…

      Bon après-midi.

  2. djefbernier Répondre

    Tellement de sujets et de plus en plus d’intervenants, merci pour les abeilles, peut-être si tu supportes le harcèlement tu peux aller voir une « nouvelle » manière de voir le souci avec les abeilles

  3. djefbernier Répondre

    Tiens je viens d’écrire un com et puis rien, je recommence donc, en voilà de la logique ! J’ai un peu avancé sur les abeilles, il y a beaucoup de sujets certes mais surtout de plus en plus
    d’intervenants, voilà de la mise à jour sur la façon de voir le souci avec les abeilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com