Log In

Et si c’était Noël tous les jours ?

Noël est passé, sa féerie aussi mais, sauf une autre fin du monde annoncée pour l’année qui vient, je ne vois pas ce qui nous empêche de faire durer Noël jusqu’au prochain. Ce serait sympa, n’est-ce pas de faire de chaque jour un Noël en puissance. Il n’est un jour béni que parce que les gens y croient et font tout leur possible pour qu’il le soit, faisons cela et ce sera Noël tous les jours de nos vies.

 

ETH_PROF.jpg

 

Mes vœux pieux ne peuvent à eux seuls changer le fonctionnement du monde, égoïstement je le regrette tout en sachant que ce qui me satisfait peut ne pas intéresser chacun et c’est justement la richesse de nos différences qui fait la beauté de notre monde. Alors je n’étais pas surpris ce matin d’entendre que des gens meurent, je devrais dire continue de mourir, à Damas et dans toute la Syrie. Que la constitution égyptienne est validée par presque 64 % des votants alors qu’elle met en place une charia qui élargira un peu plus le fossé entre les communautés musulmanes, coptes ou chrétiennes de façon générale. Que nos hommes politiques verreux et corrompus se jouent, je devrais dire continuent de se jouer, de nous et de nos opinions. Ainsi de suite, rien n’a changé malgré tous les messages positifs et généreux qui ont fusé de toute part et de tout un chacun, depuis la plus commerciale des chaînes de télévision jusqu’au plus niais des présentateurs et le plus menteur de nos dirigeants politiciens en continu vingt quatre heures sur vingt quatre. Que c’est fatigant, que c’est exténuant, mais ils ne se reposent jamais ces gens, est-ce vraiment trop difficile de se poser un jour, ne serait-ce qu’une heure et d’être naturel, de ne pas vouloir à tout prix vendre une soupe qui n’a rien de bon ?

 

Toutes les communautés chrétiennes de notre petite planète ont été d’accord pour quelques heures, quelques heures seulement. Puis, dès la fin des flonflons et de la fête, les bonnes vieilles divergences réapparurent dans leurs plus beaux atours, prés des mille feux de la haine, de la jalousie et de l’égoïsme. Même le pape n’a pu s’empêcher dans son homélie de se mêler de choses qui ne sont pas de son domaine ni de ses compétences malgré sa culture immense. Ces choses qui malheureusement divisent au lieu de réunir, ces choses qui sont du domaine de la morale personnelle, de l’éthique individuelle de chacun et que d’aucuns aimeraient manipuler. Lorsque j’entends les prêtres se plaindre de la désaffection des paroissiens, de le perte de la foi chez leurs ouailles, je prends pitié d’eux et de leur incommensurable bêtise. C’est dans la foi que les religions sont bonnes, pas dans la direction des idées et des mouvements sociologiques qui défendent leurs intérêts matériels et particuliers. Or, force est de constater que c’est justement dans les religions que nous trouvons le moins de foi, surtout chez les éminences qui les dirigent. Cela est vrai pour toutes les religions, avec cependant des différences dues à l’établissement de structures plus solides et formelles chez les Chrétiens par exemple en opposition aux Juifs et aux Musulmans.

 

 

Ethique-copie-1.jpg

C’est là que le bât blesse, dès qu’un homme bâtit une structure c’est pour en devenir le maître et l’utiliser pour manipuler et diriger les autres hommes. Que ce soit dans le cadre de la politique, de la religion, des plus petites associations jusqu’aux plus grandes. Il faut beaucoup d’énergie et de volonté aux hommes de bonne volonté pour ne pas céder à leur nature qui est de s’accaparer un pouvoir sur les autres qu’ils ne méritent que très rarement. Ce n’est pas le pouvoir qui corrompt, ce n’est pas l’argent qui salit, ce ne sont que les hommes qui ne savent pas mériter et administrer ces outils qui leur permettraient de faire le bien à tous au lieu de le faire qu’à eux-mêmes et à leurs proches. La richesse de notre éthique est qu’elle est fondée sur nos cultures, sur nos histoires, sur nos expériences. Donc l’éthique est différente d’un coin à l’autre de notre terre, normal jusque là. Mais toutes les éthiques possibles ont un point commun qui les rend interdépendantes et connectées entre elles. Ce point commun est le respect, respect de la vie, respect de soi, respect des autres, respect de son environnement. C’est ainsi qu’un Chinois, tout aussi bien qu’un Français, devrait avoir en commun avec tous les autres êtres cette programmation naturelle qui le pousse au respect. La société matérialiste et consumériste que nous avons fabriquée, ou acceptée par notre absence de réflexion et notre résignation habituelles, a réussi où d’autres modèles avaient échoué. « The American Way of Life » qui nous pousse à toujours croire que nous sommes les plus forts et que la science répondra sans cesse à tous nos problèmes, qui nous oblige à n’exister que par le volume des achats que nous faisons et qui contribue à faire tourner le monde à l’envers et toujours plus vite, cette vie là a séduit notre éthique pour mieux la broyer de ces dents acérées et avides. Les soifs de profit personnel, de gloriole en solde devant des spectateurs lobotomisés, nous ont pris nos esprits pour en faire des marionnettes dont les ficelles, bien que transparentes, sont omniprésentes.

 

Cela me rappelle une publicité pour un parfum où joue Julia Roberts. On la voit munie de chaînes à ses poignets, tout comme tous les gens autour d’elle. Lorsque je l’ai vue rompre ses liens, je me suis pris à espérer que cette image frappe les gens et les réveillent de leur longue, trop longue léthargie. Malheureusement, une fois les cordes défaites, c’est pour acheter un parfum qu’elle les a mues. Tristesse, malheur, horreur et putréfaction. Encore un message subliminal qui va à l’encontre des vraies valeurs de liberté et d’indépendance de pensée. On se sépare d’un carcan pour mieux s’emparer d’un autre pire encore.

 

C’est bien l’homme qui doit changer, pas ce et ceux qui l’entourent. Seul lui pourra décider de son avenir, soit d’animal consommateur, soit d’être détenteur de raison, d’émotions, de sentiments et surtout d’éthique. Les choses ne sont responsables de rien, ce n’est que leur mode d’utilisation qui fait la différence, et, donc, leurs utilisateurs.

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com