Log In

Hallali sur Dieudonné ?

Il était drôle d’entendre hier Falorny, le destinataire du tweet maudit qui fit de Valérie Trierweiler la pire première dame qu’on ait connue. Il était sur le plateau du grand journal de Canal plus (en clair, si vous croyez que je vais payer pour regarder de telles bêtises). En évitant, grâce au stratagème de pépère qui élude les questions qui ont trait à sa vie privée, de répondre sur l’aventure graveleuse de notre Culbuto 1er, il expliqua que le tournant économique que le gros avait réalisé était tout à fait ce qu’il fallait faire et que cela n’était pas contraire à ses idées sociale-démocrates. D’ailleurs, il affirma fièrement que notre gros roi était déjà social-démocrate depuis au moins dix ans… Que ne l’eut-il pas annoncé plus tôt…

 

Hallali.jpg

 

Pour ce qui est de la vie privée, elle ne l’est que pour eux, tous les entrepreneurs qui ont subi un contrôle fiscal savent de quoi je parle et l’inquisition de notre administration durant ces inspections minutieuses ne fait pas de différence entre privé, professionnel et public. Encore une fois, ce qui est bon pour les uns devrait être bon pour tous, cette république bananière qui attribue à ses serviteurs des prérogatives de maîtres me fatigue intensément. Depuis toujours, nos élus se sont crus nimbés d’une aura protectrice qui faisaient d’eux non seulement nos chefs mais surtout des intouchables. Or ils ne sont qu’à notre service, à celui de la nation, ils n’ont aucun droit que nous ne puissions détenir aussi. Ils l’oublient souvent, disons toujours pour être méchant. Comme je le disais précédemment, nos bibendums n’ont aucun sens du devoir, de la responsabilité, ils sont d’une médiocrité à faire blêmir le linceul d’un analphabète mort de honte de n’avoir jamais su lire et écrire. Mais la honte est sur ceux qui font tout pour nous abaisser, nous abêtir, nous réduire à l’état légumier de consommateur lobotomisé. Bon ça c’était pour la vie privée mais il y a mieux encore… Dieudonné, voué aux gémonies de tous les Français endoctrinés par le truchement des informations distribuées par des lécheurs de bottes comme Pujadas, Delahousse, Ferrari et compagnie, n’a pas fini de souffrir. Entendons-nous bien, je n’ai rien pour lui et je n’ai rien contre lui, je ne partage pas bon nombre de ses points de vue mais je comprends les raisons de sa colère et de sa vindicte. J’entendais encore hier des « experts », en quoi je ne sais pas mais ils devaient l’être car ils disaient beaucoup de sornettes et de mensonges, parler du « cas Dieudonné ». Son antisémitisme était examiné de près et la conclusion évidente qui s’est offerte à ces faquins était que c’était un comportement nazi. Diantre !

 

Reprenons l’affaire Dieudonné depuis le presque début. Cet humoriste était accouplé, en tout bien tout honneur parait-il avec Elie Sémoun qui ne se cache pas d’être de confession juive. Les problèmes qui poussèrent, le noir Dieudonné, à refuser toute tolérance à l’encontre des membres de la communauté juive reposaient selon lui sur l’ostracisme dont il était victime du fait de n’être pas juif lui-même. Cela le poussa à lutter contre un univers où il se voyait brimé, limité par des gens qui lui refusaient l’accès de certaines voies uniquement par racisme. N’appartenant pas à la « famille » juive des gens du spectacle, il était exclu d’un certain nombre d’avantages et de connexions. Cela n’est pas une excuse bien évidemment, mais ce qui est intéressant est que les juifs peuvent être racistes, ce n’est pas grave, mais si nous écorchons un tant soit peu l’image de leur passé, leur identité religieuse ou politique, c’est une affaire d’état où même le président fantoche que nous avons prend leur défense. Ce sont ces deux poids deux mesures qui me gênent et contre lesquelles Dieudonné mena son combat, qu’il a perdu disent certains aujourd’hui. Que la Shoah ait existé tout le monde le sait et seuls les fanatiques extrémistes de la droite la plus pourrie peuvent affirmer le contraire. Mais que son existence fasse du peuple contre qui elle fut menée une raison d’intouchabilité, de protection partiale et injuste, ne me semble pas bien sain. Pourquoi ne pas accorder aux 12 millions de morts russes de la seconde guerre mondiale, aux Polonais, aux homosexuels les mêmes droits et les mêmes protections. On ne peut rien dire sur les juifs sans être excommunié par les autorités, en revanche, si vous êtes arabe ou noir ou rom, là, vous avez le droit de la fermer et de subir toutes les exactions possibles et imaginables. Cela ne me dérange pas que les juifs bénéficient d’un traitement de faveur si tout le monde en bénéficie aussi. Où est l’égalité de notre république qui n’est plus qu’une prostituée vieille et laide que personne n’honore de sa clientèle ?

 

Cette hallali sur un homme, qui défend un point de vue qui a le mérite d’exister puisque c’est celui d’un être humain qui pense, me parait de plus en plus le signe d’une dictature de la pensée qui se met en place depuis longtemps mais qui maintenant devient apparente. N’oublions pas de plus, que politiquement, Israël est l’état qui ne respecte aucune des résolutions de l’ONU, qui continue à construire des colonies en territoire occupé contre toutes les plaintes et récriminations de presque tous les pays du monde, qui met dans un camp (comme les juifs en son temps par les nazis) des Palestiniens qui vivaient sur ces territoires depuis aussi ou plus longtemps que lui-même. Comment peut-on supporter cela dans le cadre international alors qu’on a assassiné Kadhafi pour des raisons humanitaires non prouvées, qu’on a exécuté Saddam Hussein pour avoir détenu des armes de destruction massive qui n’ont jamais existées, etc ?

 

Deux poids deux mesures, voilà notre monde et sa manière de régler nos différends. Alors que Dieudonné soit antisémite ou pas, cela reste son opinion et tant qu’il ne demande pas la peau de ceux qu’il n’aime pas la justice le laissera en paix, mais si, par malheur, il devait dépasser cette limite, il rendra des comptes à la société dans son entier et pas seulement à une communauté qui demandera non pas justice mais vengeance. Parce qu’avant d’être des juifs, des chrétiens, des musulmans, nous sommes avant toute chose des êtres humains, des Hommes qui ont l’obligation de partager une petite terre en se respectant mutuellement et en protégeant la planète qui les fait vivre.

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com