Log In

Hurler avec les loups… Encore une fois…

Comme il est aisé de jeter des pierres à celui qui est déjà moribond d‘une lapidation commencée depuis des années et qui s’achève ces jours ci, devant des millions de spectateurs qui demandent à César d’accorder le coup de grâce. Lance Armstrong est un tricheur ! Lance Armstrong est un menteur ! Lance Armstrong n’est plus ! Ainsi en a décidé la plus haute autorité du royaume de la pédale…

 

lance-armstrong.jpg

 

Quand j’avais écrit mon précédent article qui porte le même titre « Hurler avec les loups », je vous avais déjà donné mon appréciation de ces gens à la hargne facile sur des sujets sans défense. Quelle gloire y a-t-il à tirer sur une ambulance ou à piétiner un homme à terre et moitié mort ? Aucune. C’est à ce titre que je prends la défense de ce coureur qui usa et abusa du soutien de la médecine corrompue, pour se bâtir une réputation, créer un palmarès inégalé et donner à rêver à des millions de supporters esbaudis devant leurs lanternes magiques. Non pas que je soutienne la triche et le mensonge, non, mais c’est au titre de la vraie justice que j’en appelle à un peu plus de compassion et surtout à beaucoup plus de réflexion.

 

Pourquoi cette défense, somme toute sans intérêt pour le coupable mais ô combien nécessaire au bon équilibre de nos décisions ? Parce qu’il s’agit, une fois encore, d’un arbre qui rêve de cacher une forêt. En éliminant ce champion tant adulé il y a peu, quel message veut-on nous envoyer ? Pourquoi ce message arrive-t-il maintenant, faut-il vraiment si longtemps pour réaliser une analyse d’urine ou de sang ? Et si on voulait nous « enfumer », si on voulait nous obscurcir le paysage pour ne voir que ce qu’on nous illumine ? J’écoutais hier soir, durant le 20h de France 2, Michel Drucker, grand amateur de vélo et ami du lapidé. J’ai admiré ce Monsieur, qui disait ce que je pense, devant des millions de lobotomisés qui ne l’écoutaient que d’une oreille distraite en mâchant le jambon purée de tous les jours. Il a été brillant, comme le sont les gens qui durent sans trahir, un des rares qui ne répondit pas présent quand « La 5 » achetait à prix fort tous les présentateurs des autres chaines françaises. Il est un monument de notre télévision publique et son honneur est grand. J’en viens à son propos auquel je joins le mien qui est du même acabit.

Il disait qu’il était impossible qu’Armstrong n’ait pas bénéficié de soutiens, de complices, de protecteurs au plus haut niveau de la hiérarchie du monde de la bicyclette. Tout le monde sait que les coureurs sont de véritables pharmacies ambulantes et celui-là comme les autres avec peut-être un peu plus de technique, de panache et de meilleures jambes. En mettant à mort celui-ci qui veut-on épargner ? Qui, dans ce monde pourri du sport de l’argent, a avantage à mettre en pâture un homme maintenant sans intérêt devant la populace en mal de

gladiateurs voués au sacrifice ? Son médecin, durant les tours de France qu’il gagna, était connu pour ses « mauvaises habitudes » et ses turpitudes financées par des laboratoires en peine de rats à tester. Tout le monde savait. Et si on a fait mine de croire aux mensonges de Lance, c’était uniquement pour défendre des prébendes inavouables de la part de ses complices qui n’hésitent plus aujourd’hui à le trahir comme des Judas qu’ils sont.

 

Alors ne succombez pas à la critique facile, n’admettez pas l’inadmissible, ces gens se gaussent de nous. Après s’être enrichis grâce à lui, ils le bannissent pour ne plus entendre ce qu’il a à dire, la première des choses à faire quand on ne veut pas être embêté par quelqu’un sur la place publique, il faut commencer par le décrédibiliser, l’avilir, le salir, afin de voir ses cris se perdre dans le mépris de la vindicte populaire. C’est ce qu’ils font pour détruire les futurs éventuels aveux que l’ex champion pourrait vouloir jeter à leurs faces putrides.

Pour enfoncer le clou, ces mêmes « hommes d’affaires louches » demandent la restitution des primes et des gains réalisés par Armstrong sous l’emprise des drogues qu’ils lui faisaient administrer pour vaincre. Je suis d’accord qu’il rende cet argent sale, volé sous les yeux de la loyauté et la probité qu’exige le sport. Oui, il faut qu’il rende ce qu’il n’a pas mérité mais est-ce bien tout ? Non, ce n’est pas tout, ces sponsors, ces grandes marques qui se sont enrichies aussi en vendant les produits vantés par eux et qui garnissaient le maillot de ce drogué, n’étaient-ils pas aussi au courant, n’ont-ils pas la télévision dans leurs pays respectifs ? Quand on doute, si on est vraiment honnête, doit-on continuer à utiliser les services d’un tricheur sans prendre le risque d’être vu comme tricheur également. Eux, si exigeants sur l’image qu’ils donnent à leurs clients, n’auraient-ils pas dû abandonner le coureur immédiatement après les innombrables informations divulguant ce qu’ils savaient déjà, la triche de leur champion.

 

S’ils ont continué, une seule raison, c’est qu’ils y trouvaient leur compte. Maintenant, si Armstrong rembourse, ils doivent rembourser aussi. S’ils ne le font pas, ils se rendent coupables de recel. C’est d’ailleurs tout ce qu’ils méritent, vu que la seule façon de les toucher est de leur prendre de l’argent.

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com