Log In

Il ne manquait plus que lui !

Le gros intérêt d’une campagne présidentielle est de pouvoir donner la parole à tout un amalgame de gens, provenant de tous horizons, munis d’arguments ou de préoccupations originales, qui souhaitent seulement de pouvoir étaler devant les yeux exorbités des Français leur litanie faite de moult récriminations.

Cantona-1.jpgEric Cantona, célèbre footballeur, boxeur à ses heures, acteur à d’autres, souhaite trouver les 500 signatures, nécessaires à la candidature à la fonction suprême, parmi les maires des communes françaises. Je pense que les partis de droite ne vont pas l’aider à les obtenir tant les partis de gauche sont certains que ce sont les voix de droite qu’il va cannibaliser. Sera-t-il aidé par la gauche, je ne crois pas non plus, on ne sait jamais. Défendant un point de vue sociétal proche de celui de l’abbé Pierre, ses élucubrations pourraient intéresser les vrais « gauchistes » dépités de voir le PS s’embourgeoiser et qui ne supportent pas les Mélenchon, Joly et compagnie. Cependant, une campagne uniquement située au niveau du logement semblera peu enthousiasmante pour le commun des franchouillats bien évidemment. Mais qui dit logement… Il est vrai que si sa candidature est réelle, il lui sera très difficile d’atteindre les critères demandés par la loi, mais s’il s’annonçait avec un programme complet allant de l’économie à la politique, il n’aurait absolument aucune chance.
Un homme comme lui peut brasser vraiment très large au vu de l’exaspération des Français et de leur volonté affichée de se débarrasser de la bande au pouvoir. Je comprends que nos politichiens aient peur, ils le méritent bien.

Mais cette candidature surprise amène plusieurs questions…
Comment peut-on imaginer qu’un personnage public puisse prendre la décision, importante s’il en est, de participer à la course à la présidence de la République ? Quel sont sa réelle motivation, ses projets, ses désirs sociétaux, son intérêt, sa volonté politique ? Comment peut-il se croire capable d’une telle tâche ? Là réside le problème, nous avons une telle piètre opinion du travail de nos élus que nous pensons tous pouvoir les remplacer au pied levé. Le pire de tout cela est que c’est vrai, nous pourrions les remplacer sans danger, immédiatement. De quoi un président a-t-il besoin ? Avec un peu de sens commun, de bon sens dit-on, ce sera de toute façon mieux que ce que feront les clowns qui se présentent à la même compétition et mieux aussi que ce que font les menteurs qui gouvernent actuellement.
Oui, c’est effectivement un vrai problème, on ne respecte plus la mission que nous confions à nos élus parce qu’ils l’ont avilie par leurs stupides et cupides comportements. « Tout le monde peut le faire » est la phrase qui s’entend le plus au café du commerce lorsque les propos arrivent au fonctionnement de notre gouvernement.
Ce n’est pas vrai, avec un peu d’intelligence et de respect, on peut faire beaucoup mieux !

Vous croyez que je plaisante, eh bien pas du tout… Il est évident que la fonction présidentielle est une fonction qui demande beaucoup de travail et d’abnégation, car vous n’existez plus en terme de personne durant tout le mandat, vous devenez à la fois un icone, et,  le porteur d’espoir de tous les Français, qu’ils aient voté pour vous ou non. Les accomplissements qu’on attend de vous sont nombreux et variés et donc, si vous souhaitez profondément réussir votre challenge, votre investissement doit être total. Ce qu’il faut surtout, ce sont des assistants, nombreux et qualifiés chacun dans leur domaine, qui partagent honnêtement et sincèrement votre point de vue et sont prêts à honorer votre parole avec vous parce qu’elle est proche de la leur. Le danger n’existera que si vous avez peur. La seule crainte qui devrait être autorisée à nos mandataires, c’est la frayeur de comparaître devant nous en n’ayant pas atteint les objectifs fixés et promis. Mais cet effroi ne touche plus nos élus car ils savent que personne ne pourra leur prendre leur gâteau, et, que nous sommes trop pleutres pour le leur arracher des mains. Alors, ils se le partagent entre eux, se le repassent d’un bord à l’autre de la rivière de mensonges qu’ils nous racontent, rive droite rive gauche même combat.

Par moment je me demande si une ménagère attentive ne gèrerait pas mieux que nos rigolosCantona-2.jpg qui nous font croire que tout est compliqué. Par ailleurs, il est vrai que tout est compliqué mais c’est seulement parce qu’ils ont tout compliqué à loisir pour garder leurs places et nous faire croire qu’ils sont intelligents, ce qui n’est pas vrai, ils sont simplement malins et opportunistes.

Notre plus gros souci est que la fonction politique est devenue un métier et que c’est le seul boulot qui peut vous assurer à la fois la notoriété, la richesse, et le paraître qui plait tant à notre époque fondée sur les apparences et l’avoir.

C’est la raison pour laquelle, dans mon projet de Constitution, nul ne peut être président plus d’une fois. Tout mandat doit être limité dans le temps et le nombre pour ne pas devenir la propriété d’un seul, quand bien même il serait le meilleur des meilleurs, meilleur des meilleurs que nous n’avons jamais eu jusqu’à ce jour.

En conclusion, Eric Cantona bénéficie plutôt d’un préavis favorable de ma part. Il ne pourra pas faire pire que ceux présents aujourd’hui, donnons-lui une chance de faire mieux. Au moins, il nous fera rire.

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com