Log In

Ingérence, ingérence ? On ne dit pas UNE gérance ?

Il fût un temps où la diplomatie avait des règles strictes, des espèces de lois, écrites et non écrites, qui organisaient les relations entre les états. Une des formules célèbres du dernier quart du XXème siècle, qui donna naissance à un néocolonialisme fécond et péremptoire, a été inventée pour permettre aux peuples riches et puissants d’assujettir les pays dont les régimes ne leur convenaient pas surtout pour des raisons économiques. Cette formule magique est « ingérence humanitaire ».

 

ingerene-3.jpg

 

Que veut dire cette locution pour le moins mystérieuse ?
Wikipedia : « Le droit d’ingérence, terme créé par le philosophe Jean-François Revel en 1979, est la reconnaissance du droit qu’ont une ou plusieurs nations de violer la souveraineté nationale d’un autre État, dans le cadre d’un mandat accordé par une autorité supranationale. Dans la pratique, au nom de l’urgence humanitaire, il n’est pas rare que le mandat soit fourni rétroactivement ; ainsi l’intervention de la France en Côte d’Ivoire en 2002 s’est faite initialement sans mandat de l’Organisation des Nations unies. Les ingérences les plus récentes ont eu lieu en Serbie, en Afghanistan, en Irak, au Darfour, en Côte d’Ivoire ou encore en Libye. Ce droit a été l’objet d’une polémique importante, lors des révolutions arabes de 2011. »

Imaginez un pays riche et puissant dans une organisation internationale, célèbre et généreux donateur, de monnaie sans valeur mais qui sert d’outil d’échange de par le monde entier, qui abreuve les pays sous-développés à la fois de dollars mais aussi de doctrine consumériste et d’insatisfaction matérielle sans limite. Croyez-vous sincèrement qu’un tel pays puisse être contrarié par qui que ce soit parmi tous les pays hors du cercle fermé des membres permanents du Conseil de Sécurité ? Non, bien sur, vous avez gagné un sucre d’orge. Cela signifie que la puissance justifie tout, libère de tout et y compris de la diplomatie qui est une création française dans la noblesse de ce terme. Si vous êtes puissant et riche, tout est possible, tout est permis. Vous pourrez raconter n’importe quoi et faire que vous soyez cru uniquement par une petite pression sur vos subsides aux pays pauvres qui courberont ingerene-2.jpgl’échine en essayant de survivre, lâchement.

 

Par ailleurs, nous avons les exemples fournis par Wikipedia des plus récentes « ingérences humanitaires », en Serbie, en Afghanistan, en Irak, au Darfour, en Côte d’Ivoire ou encore en Libye, dites-moi en voyez-vous une qui ait atteint ses objectifs ? Aucune. La totalité des victimes de ces interventions se comptent par centaines de milliers et nous n’avons même pas réussi à solutionner les différents problèmes. Non seulement nous ne les avons pas résolus mais aucun d’entre eux ne sera résolu, pire encore, dans certains de ces pays la situation est pire qu’avant l’ingérence en question. Quelque chose m’échappe…

 

Et maintenant nous avons « l’ingérence politique, l’ingérence économique, l’ingérence religieuse et plus si affinité », mais jusqu’où s’arrêteront-ils dirait Coluche. Chacun trouve des raisons de venir piétiner les plates-bandes de ses voisins, de venir regarder ce qui se trouve dans votre assiette, de s’immiscer dans vos choix philosophiques ou politiques, de juger de votre choix religieux, d’évaluer vos compétences au regard de standards connus que par les bourreaux qui les utilisent… Comment se fait-il que nos dirigeants ne peuvent contenir leurs logorrhées concernant des problèmes qui ne sont pas les leurs, comment peuvent-ils s’arroger le droit de juger et de rendre publiques leurs sentences sans même se rapprocher de ceux qu’ils humilient la plupart du temps ?

Ainsi hier, le bouffon anglais, Cameron, se permet-il d’inviter les candidats à l’évasion fiscale français sur le territoire de la perfide Albion. C’est stupide, grossier et vulgaire. C’est en dehors de toute politesse diplomatique et de la courtoisie la plus élémentaire. Ce type est un voyou de bas étage, échappé des banlieues déshéritées londoniennes qu’il a pérennisées.ingerene-1.jpg

Ceci est une « ingérence fiscale ».

 

Les Allemands et la générale Angela en tête ne se sont pas privés de se moquer des Grecs et de les menacer comme on ne le ferait pas d’un enfant de 4 ans. Les Français, du temps du règne précédent n’ont pas hésité à surenchérir sur les Allemands, heureusement que Angela et Sarkozy n’ont pas eu d’enfant sinon…

Ceci est une « ingérence économique ».

 

Donner des leçons de religion aux musulmans des pays du soi-disant printemps arabe, de la part de catholiques manipulateurs, d’assassins génocidaires, n’est-ce pas monstrueusement ridicule ?

Ceci est une « ingérence religieuse ».

 

Le monde a été mis en location-gérance entre les mains visqueuses des Américains et de leurs affidés. Nouvelle orthographe : Un gérance.

 

Beaucoup de choses seraient à refaire et nous tardons à nous atteler à cette tâche qui, si elle n’est pas accomplie, fera de notre société le jouet qui permettra aux puissants de nous réduire à l’asservissement et à l’esclavage le plus nauséabond.

 

A bon entendeur, devenez sourd.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com