Log In

L’arbre qui cache… l’anniversaire…

Je vais vous faire un aveu, aujourd’hui est le jour de mon anniversaire, je viens d’avoir 58 ans et je vais bien, merci. Mon premier cadeau d’anniversaire, après le fait que je sois toujours en vie et en pleine possession de mes moyens, limités mais existants, après aussi l’appel de ma dulcinée, les messages de pitié cachée de mes enfants (je rigole), et de ma mère pleine de compassion pour mon enthousiasme à vouloir rejoindre son propre statut de « vieux », après donc tous ces cadeaux, vous m’en avez fait un aussi beau… J’ai atteint aujourd’hui le cap des 20000 pages vues pour 11538 visiteurs uniques. Merci pour ce magnifique cadeau qui, malgré sa dimension qui paraîtra petite à certains pisse-vinaigres, est pour moi un gage d’une réussite, certes petite mais ô combien régénératrice, merci à tous mes lecteurs pour leur fidélité et leur mansuétude. Et maintenant au boulot…

 

JoyeuxAnniversaire-10.10.jpg

 

Comment un arbre peut-il cacher une forêt ? C’est une bonne question, ne trouvez-vous pas ? C’est un peu comme quand les enfants se cachent les yeux pour ne pas être vus, sauf que les enfants ont une bonne excuse, ils sont des enfants et en savent un peu moins que nous sur les ficelles des vraies cachettes et des réelles cachotteries… Mais je vous rassure nous sommes de bons professeurs pour nos enfants et, de plus, ils apprennent vite, les petits filous, dignes progénitures de leurs non moins filous géniteurs.

J’achète « Le Canard Enchaîné » chaque semaine, en fait j’en achète huit, je sais cela paraît beaucoup mais il me faut ça. Pourquoi ? Tout simplement parce que je vomis à chaque page que je lis et à chaque fois mon journal, celui en cours de lecture, est fichu. Je n’arrive pas à m’habituer et j’oublie toujours mes sacs en plastique ou ceux que je prends, à titre de dédommagement pour l’absence de serviabilité et d’amabilité des personnels volants de notre trop chère compagnie Air France. Ces vomissements n’empêchent pas de temps à autre des déjections intempestives et irrépressibles qui sont dues pour la plupart aux énormités décrites dans cet hebdomadaire dont les informations nous montrent par le menu les turpitudes de nos chefs, dirigeants et gouvernants. Ils sont écœurants, fatigants, anéantissants, ils nous polluent la vie de leur médiocrité, je ne sais plus si je suis capable de ne pas être en colère. Celle-ci est devenue continue et progressive, mais elle me maintient éveillé. Elle a le mérite de conserver mon esprit en état d’éveil permanent et je ne peux, de cette façon, arrêter de penser ce qui est le propre de l’homme, n’est-ce pas ? Le Canard de cette semaine n’a pas manqué de me perturber comme d’habitude et je vous recommande sa lecture pour arriver à un résultat qui, s’il n’est le même, vous procurera néanmoins des sujets de réflexion qui réveilleront, s’il est besoin, vos propres pensées et vous permettra de rester un être humain au lieu de devenir uniquement un consommateur sans discernement ni conscience.arbres.jpg

 

En ce qui concerne la question de l’arbre qui cacherait éventuellement une forêt, ma réponse est simple, si l’arbre est capable de cacher l’immensité qui existe derrière lui, c’est que nous sommes trop près de l’arbre… Il n’est jamais bon d’être trop près de ce que nous analysons parce qu’on en perd la dimension réelle des choses, on se détourne du tout pour ne voir que le détail, c’est exactement le problème majeur de notre société. A force de vouloir régler un petit souci en ignorant ce qui l’entoure, on ne discerne plus non plus ce qui l’a généré et les néfastes conséquences qu’il peut entraîner. Le monde de spécialistes dans lequel nos dirigeants veulent nous mener, n’est pas le monde puisqu’il n’est plus que l’agrégat de points de vue trop parcellaires pour être rassembler, pour donner vie à un enfant nous avons la nécessité de le faire avec une autre personne, quelle qu’elle soit car je ne veux pas rentrer dans le débat stupide et inutile du « mariage pour tous et de la création plus ou moins « déléguée » que ce soit à la médecine ou à quiconque. Mais cela ne suffit pas, le futur enfant a besoin, de la part de ses parents, d’une vision du monde dans sa globalité, dans son entier et pas seulement de sa cellule familiale bien qu’elle soit parmi les plus importantes. Cet enfant appelle, inconsciemment, de ses vœux une compréhension de l’univers dans lequel il va devoir vivre, dans ses bons et mauvais côtés. C’est du tout dont il a besoin pas d’une partie.

 

Je suis un contemplatif, c’est ce qui me sauve. J’aime le monde, j’aime les gens et c’est pour cela que je répugne à les voir mal traités, moqués, c’est pour cela aussi que je fais ce blog qui n’est pas seulement un exutoire à mon venin contre les mauvaises gens mais aussi la preuve de l’amour que je porte à tous mes frères de tous les pays, de toutes les religions, de toutes les couleurs, de toutes les races et espèces, depuis le plus simple minéral jusqu’au génie le plus grand. C’est parce que j’aimerai changer le cours des choses et que j’en ai le profond espoir tapi au plus profond de moi que je prie, que je supplie tous les hommes de cette planète à recommencer à penser et à redevenir humains avant toute chose. Le reste n’est que du détail, que chacun est sa vision du monde est mon seul objectif même si ce ne sont pas des mondes identiques au mien.

Si nous faisions tous un peu de cet effort, on arrêterait sûrement de se taper dessus comme des sauvages, ne croyez-vous pas ?

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com