Log In

« LA » chronique du weekend (15)

Me voici de retour, pas de chance pour vous, hein ? Ces derniers temps, on voit le retour de DSK sur le devant de la culotte… Oups… de la chienne… Oups encore, quel distrait… de la Seine… Enfin, on s’en moque de toute façon. Que de tracas lorsqu’on a une braguette qui ne tient pas, ces fermetures « Eclair » qui se laissent aller à glisser sans prévenir…

 

presidentielles-2012-marathon.jpegTrêve de billevesées, on n’est pas là pour rigoler, la campagne des présidentielles s’emballe, ou plutôt « cent balles », la Le Pen qui ne parle plus à Mélenchon, le Morin qui retourne au sein de l’UMP qu’il n’avait jamais vraiment quitté, comme la Boutin, le Nihous (de couette grâce au duvet de canard qu’il tue avec la bénédiction de son patron Sarko 1er)… Tous ces gens, payés par la droite bling bling de notre petit gars de l’Elysée, se sont payés la tête de leurs électeurs, j’entends encore la Boutin dire fièrement qu’elle ne baissera pas les bras, qu’elle se battra jusqu’au bout, jusqu’au bout de quoi madame, jusqu’au bout du chèque en blanc que le Schtroumph grognon vous a promis ou du maroquin qui vous attend… Que de bassesses, que de simagrées, que d’ignominies, jusqu’où s’arrêteront-ils ?

J’attendais avec impatience le jet de bouse sur notre distingué président mais rien n’arriva, les paysans, trop contents de travailler aux ordres de la communauté européenne qui les enrichit par ses méthodes de subvention qui rapportent plus que le travail, avaient surement été triés sur le volet et seuls les militants affirmés, confirmés et estampillés UMP ont eu la chance de serrer la patte avant droite de l’ennemi de Gargamelle.

 

Et maintenant, le Bayrou qui y va de son référendum sur la moralisation de la politique franchouillat… Quel talent ! La probité, monsieur, ne se décrète pas, ne se négocie pas, ne se référendumise pas non plus… On est « honnête » ou pas, « probe » ou pas, demander leur avis aux Français pour continuer à faire votre cirque dans les coulisses, quel intérêt, on ne change pas un âne en cheval de course, même si tous les turfistes le souhaitent…

Pour retourner à des principes à la fois moraux et républicains il faut tout d’abord le vouloir et ensuite donner l’exemple. La meilleure façon de mettre des gens aux mains propres serait de changer purement et simplement toute la troupe de comiques qui fait de la politique dans notre pays depuis trop longtemps. Une fois ces persona non grata parties, il ne faut pas laisser aux nouveaux édiles le temps de s’habituer aux pouvoirs outranciers qu’ils s’allouent. Il faut qu’ils ne puissent pas conserver leur pouvoir trop longtemps et pour ça voilà une idée.

 

– Aucun mandat électif ne peut être renouvelé, c’est à dire que quelle que soit la fonction, président, député, sénateur, etc… Tous ces braves gens ne pourront concourir qu’une seule fois à ces responsabilités.

– Pas de cumul des mandats, aucun. Si les élus ne se présentent pas à toutes les séances auxquelles ils doivent participer sans une bonne et vraie raison attestée par les certificats médicaux « réels » ou avis de décès, ils seront dans un premier temps non rémunéré et dans un second « répudié », comme dans une union maritale fautive, par une demande de leurs électeurs.

– Tous les fonctionnaires (et les hauts aussi) seront soumis au régime général et n’auront plus ni la sécurité de l’emploi ni rien de plus que les autres salariés de notre pays.

– Tout ces personnels, élus ou salariés, devront répondre de la qualité de leur travail, de l’utilisation des deniers publics et seront pénalement responsables de leur incurie.

 

Ne me dites pas ce n’est pas possible, personne n’a jamais essayé, alors… De quoi avons-nous peur ? De leur sempiternelle phrase : « sans moi le chaos » mais avec vous c’est déjà le chaos, qu’avons-nous à perdre ? Rien ! Il est fatigant de voir ces guignols qui essaient d’être aussi drôles que les poupées qui les imitent, ils n’y arrivent pas, bien entendu, il faut être intelligent pour faire rire… Et eux utilisent leur intelligence à nos dépens…

Par ailleurs, cette semaine, on brûle des Corans en Afghanistan et évidemment, à force de jouer avec le feu les américains se brûlent… Avez-vous remarqué l’inutilité de toutes les invasions pacificatrices des ricains ? Il n’y a pas un seul endroit où leur intervention se soit bien terminée, vérifiez-vous même…


Irak, Afghanistan, Libye, pour les récentes, tous les pays d’Amérique du sud allant de coup Corans-brules.jpgd’état en coup d’état, idem pour l’Afrique, sans parler jadis du Vietnam, de la Corée et plus si affinité. Mais maintenant, leur ingérence pseudo humanitaire est pire que jamais. Sous couvert de l’aide à la liberté et à la démocratie, comme si ils la connaissaient la démocratie, ils se permettent de gérer la vie de leurs voisins plus ou moins éloignés. Le débarquement en Syrie ne va plus tarder et nous ne savons toujours pas comment les « rebelles » sont armés et financés, comment des bombardements peuvent être faits sans aviation ni artillerie lourde. Bien sûr je ne suis pas pour les dictateurs façon Bachar El Assad, mais je suis pour la vérité, ces obus ou ces missiles qu’on voit tomber d’où sont-ils envoyés ? C’est ça que j’aimerai savoir… On s’aperçoit en Libye que les rebelles étaient finalement minoritaires face aux fans de Khadafi, est-ce démocratique de donner le pouvoir aux moins nombreux ? Et par la force et la torture ?

 

Mais la finalité n’est certes pas de faire le bien et de donner la liberté à chacun mais bien de vacciner des populations afin qu’elles ne rejettent pas la société de consommation absurde défendue par les inconscients de la politique mondiale… Et tout ça pour du papier…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com