Log In

« LA » chronique du weekend (16)

Cette semaine n’a pas été plus dramatique que les autres, la campagne électorale ronfle de ses habituelles polémiques et autre abattage rituel, on se lance autant de boue que l’on peut et on tente d’esquiver celle qui nous est envoyée… Enfin… Le train-train habituel, rien de neuf sous le soleil franchouillat, tout va donc bien puisque les stations de ski font une de leurs meilleures années depuis dix ans et c’est tant mieux… Pour les stations de ski…

 

Francois_I_Monnaie.jpgJ’ai été contacté par un candidat aux élections législatives de juin prochain, vous savez un de ces candidats qui représentera les Français de l’étranger. Il voulait que je l’interview dans le cadre d’une de mes anciennes activités, franchisé du petitjournal.com, en Egypte. Vous ne pouvez pas imaginer comme ils nous gâtent ces braves compétiteurs d’outre France, pas un jour sans email de l’un ou de l’autre qui ne veuille s’assurer de la bonne tenue de ma santé, qui ne veuille me garantir de l’intérêt qu’il porte à la défense des miens. J’en suis tout ébaubis. Mais cette stupéfaction s’arrête bien vite, quand je leur dis que pour moi les élections ne sont pas aussi importantes que pour eux et que, pour mon humble personne, ce qui fait le plus mal c’est de se faire violer, peu importe par qui, ils se figent dans une attitude contemplative et me tourne le dos en grommelant entre leurs dents acérées des invectives adressées à un homme pas encore complètement lobotomisé.

Le dernier en date est un vert, enfin un truc comme ça, un écologiste qui résulte de l’association de deux moitiés gauches de deux machines différentes. C’est pas gagné comme vous pouvez vous en douter. Mais, cette fois, la gauche risque de faire un « carton », si Hollande gagne les présidentielles en mai, les législatives vont être un raz de marée rose et vert qui devrait faire pâlir d’envie Sarkozy et sa bande de bras cassés. Chacun mon tour comme dirait l’autre…

 

J’avais déjà eu des mails des UMP et des PS chargés de polluer les boîtes mail des fuyards que nous sommes, nous les Français de l’étranger. Les autres partis polluent moins mais sont présents. Mon existence passée d’éditeur d’un quotidien en ligne les pousse tous à croire que je suis friand de leurs fadaises afin de noircir mes colonnes à bon compte. Que nenni mes bons, mes drôles, que nenni.

Je ne crois plus en vos beaux discours, si tant est que j’y ai vraiment cru un jour, parlez bonnes gens, parlez, cela justifie vos vies faites de manipulations et de compromissions. Ne me demandez plus mon avis, oubliez-moi, faites comme vous avez l’habitude de pratiquer le jour qui suit les élections, oubliez-moi pour mieux revenir 3 mois avant la prochaine échéance électorale. Les élections cela se prépare durant toute la mandature. Tout d’abord en faisant ce que l’on a promis et ensuite en le faisant savoir. Je suis un adepte du « je fais ce que je dis et je dis ce que je fais ». Si nos garnements de la politique faisaient de même, quel paradis, quelle paix nous aurions.

 

Maintenant, une petite question… Avez-vous remarqué qu’il y a une forte densité de François dans cette élection pestilentielle ? Non, eh bien voilà, vous en avez trois, si j’en oublie qu’ils me pardonnent. Nous avons tout d’abord François Hollande, puis François Bayrou et pour finir François Asselineau. Le dernier des trois est forcément moins connu puisqu’il dit la vérité sur les affaires de la France et la manière qu’ont les autres bandits de les gérer. C’est dommage d’ailleurs car, bien qu’ayant fait l’éna, il semble normal et moins menteur que les autres. Je ne partage pas tous ses avis mais la sortie de l’Europe et de l’euro sont bien argumentées et représentent ce que je pense depuis toujours. Mais ne le dites à personne sinon, ils vont croire que je suis d’extrême droite ou d’extrême gauche alors que je suis de l’extrême dessus.

Pourquoi m’intéresserai-je aux prénoms des compétiteurs ? Devinez, allez faites un effort…

Je me pique de numérologie et j’ai fait l’examen du thème de chacun des candidats. Bien entendu, je ne vous en dirai rien mais j’ai décidé dans ma grande mansuétude de vous donner à lire l’interprétation du prénom le plus fréquent chez nos diseurs de bonne aventure.

 

En l’occurrence, le prénom le plus fréquent en cette belle année 2012 chez nos présidentiables est : François. Beau prénom s’il en est, mon meilleur ami et mon meilleur ennemi portent le même. Que signifie ce nom propre porté parfois par des gens sales, à l’intérieur comme à l’extérieur ?

 

Vous prenez toutes les lettres du nom François et vous les remplacez par leur valeur numérologique, des chiffres qui vont de 1 à 9. François, une fois la conversion lettres-chiffres faite, est représenté par le chiffre 4.

Le 4 est un nombre d’organisation et de travail. Sous son influence on recherche la stabilité et la régularité. Il aime l’ordre et s’intéresse à des réalisations durables. On lui fait confiance pour le côté sérieux de sa personnalité. Son désir profond : Construire ou fonder.

 

C’est quand même autre chose que Nicolas non ? Et puis si vous enlevez le « olas » vous êtes prévenus, vous savez ce qui vous attend…

 

A bon entendeur, devenez sourd.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com