Log In

« LA » chronique du weekend (27)

La semaine passée a été riche en évènements et en particulier la découverte par culbuto, François Hollande pour les non intimes, qu’une crise touchait le pays dont il assume « normalement » les responsabilités. Promesse faite, une de plus, qu’il allait s’y mettre ainsi que son équipe de bras cassés. Bonne semaine, oui mais surtout dimanche. Non, je ne suis pas allé aux vêpres pour y entendre un sermon extraordinaire… J’ai découvert des Pirates… des vrais…

 

000-logo_pp_rvb.png

 

Je ne crois pas nécessaire de reprendre les stupides déconvenues que génèrent les phrases irréfléchies prononcées par nos ministres. Ils sont normaux en apparence mais sont lobotomisés et c’est le problème. Pourquoi ? Parce qu’ils sont « normalement » lobotomiseurs alors des lobotomiseurs lobotomisés… C’est pas gagné. Entre l’avenir de la filière nucléaire et les disputes de chapelle entre collègues bénéficiaires de maroquins immérités, on est vraiment loin de la « normalité » tant souhaitée. Ne perdons pas de temps avec ces tristes sirs ou sinon il y a tellement à dire sur leurs corruptions, leurs intérêts personnels exacerbés et leur manque d’intelligence réelle, passons à dimanche.

 

J’étais invité à l’assemblée générale du Parti Pirate, région Midi Pyrénées, section de Toulouse. Tout d’abord pour les néophytes, qu’est-ce que le Parti Pirate ? Ce sont des gens qui luttent pour la préservation de nos libertés individuelles via une démocratie participative où, par exemple, le cumul des mandats est non seulement une belle parole mais aussi un acte dès que la population des membres est suffisamment nombreuse. Ici, on ne fait pas que promettre, on respecte ses engagements, cela nous change quelque peu des grands partis traditionnels, grands plus par leur taille que par le respect de leurs électeurs, hélas. Ce parti est issu de la naissance de la loi scélérate Hadopi. Pourquoi scélérate me direz-vous ? Tout simplement parce que, comme à l’accoutumée, on essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Il ne s’agit aucunement de protéger les auteurs, dont tout le monde se moque peu ou prou, mais bien de défendre les intérêts, ô combien gigantesques, des multinationales qui copient et distribuent les auteurs en question. Malgré la présence d’une portion de prix sur tout support vierge qui vient financer les auteurs, cela ne suffit pas car les distributeurs n’y gagnent rien. 189 millions d’euros ont été collectés en 2010 grâce à cette participation au prix des cd vierges et autres, cette somme fut distribuée à 200 000 artistes, mais rien aux distributeurs… Comme le gouvernement précédent avait beaucoup d’amis dans la partie, il était obligatoire de faire une loi qui, de plus, n’a généré que des coûts et pas de sanction ni d’amende. Une bonne loi qui ne sert à rien, comme beaucoup…

Donc ce parti rassemble celles et ceux qui ne veulent pas de cette perte de liberté et la loi Hadopi était leur épicentre. Bien entendu, les libertés ne se limitent pas au téléchargement et à l’usage d’Internet, leur éventail tient compte de toutes nos libertés individuelles ou collectives.

Cependant, après avoir surfé sur la vague Hadopi, il est difficile pour ce jeune parti politique de trouver de nouvelles bases qui lui permettraient de conserver son rythme d’adhésion. Leur résulta aux dernières législatives, à Toulouse, ont été brillants alors même qu’ils n’avaient aucun financement autre que leurs deniers propres, et les leurs le sont. Ils ont obtenus 0.82 % des suffrages exprimés et se sont positionnés premier des petits partis dont l’écoute est ancienne et l’expérience politique beaucoup plus grande. Voilà pour le parti, passons à ses membres…

 

Un groupe de plus de vingt personnes dont 19 votants à l’assemblée étaient présents. Tous jeunes, entre 20 et 35 ans d’apparence, tous motivés, tous intelligents et utilisant leur tête pour autre chose que poser des casquettes, m’accueillirent avec sympathie et chaleur, moi le vieux papi qui ne télécharge que la météo. C’est un piquenique qui était organisé par cette joyeuse bande de combattants de la liberté. Et c’est en saucissonnant que j’ai appris ce qu’ils faisaient et ce qu’ils espéraient. Ils sont tous convaincus que la lutte contre Hadopi ne peut plus être le seul soutien de leurs thèses libertaires et savent qu’ils doivent trouver un renouvellement de leurs idées. La façon dont ils parlent de leur liberté est belle et généreuse. Je retrouve la jeunesse dans sa plus belle expression. Comme tous les nouveaux partis, des problèmes d’organisation existent et c’est tant mieux, c’est dans le montage d’un projet qu’on apprend le plus de choses, pas en l’utilisant seulement. Ils sont courageux et leur tempérament me laisse présager le plus beau des espoirs, c’est à eux de corriger nos erreurs et de nous empêcher de continuer d’en commettre. C’est de leur monde qu’il s’agit, leur temps ne fait que commencer, le mien est fini, il doivent se prendre en charge et nous empêcher de nuire. Nous leur laissons une poubelle, qui plus est, pleine, ils sont en droit et en devoir de la vider et nous avec si nous nous entêtons à les empêcher de prendre le pouvoir qu’ils demandent.

Ils sont capables de trouver des solutions aux problèmes que leur avons créés mais encore faut-il les laisser faire et leur accorder notre confiance. Ils sont comme ces jeunes « décroissants » et tous les autres écologistes réels qui souhaitent faire des choses, changer le monde.

Je les y pousse et leur accorde toute mon aide s’ils en ont besoin, ce qui m’étonnerait. L’avenir est à eux et il est entre leurs mains.

 

A bon entendeur, devenez sourd.

 

Haroun.

4 Commentaires

  1. LeLapin Répondre

    Si tu veux filer un coup de mains à une section du sud-ouest qui a du mal à accoucher mais pleine de ressources et a besoin de soutien, écris-moi. 🙂

    Je coordonne l’anim IRL désormais ainsi que la presse Libre.

    o/

    LeLapin

    1. point-de-vue-incorrect Répondre

      Bonjour Le Lapin,

      Heureusement pour toi je ne suis plus chasseur…

      Comme je l’ai dit à Michel, je suis enclin à donner un coup de main bien entendu. J’attends avec impatience un bulletin d’adhésion à remplir dès que le secrétaire sera disponible.

      Je ne sais pas où tu habites mais je serai de retour de voyage vers le 15 septembre et je te propose d’échanger quelque peu quand tu pourras, de vive voix ou par mail comme tu le souhaites.

      En attendant, bon weekend.

      Haroun

  2. LeLapin Répondre

    Contacte-moi dès que tu le sens. C’est dans le sud-ouest et depuis que j’ai pris les choses en mains ça démarre très fort : réseau d’échanges pour la banque alipmentaire et mise au pas des flux
    d’emplo handicapé, puis labo sur l’emploi handicapé avec eux (déjà démarré). DDonc ça bouge. Et j’ai des leiux festifs paradisiasques mais pêrsonne pour organiser… :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com