Log In

« LA » chronique du weekend (31)

N’en déplaise aux objecteurs positivistes de mon cœur, j’ai beau cherché, je vous assure que je fais vraiment beaucoup d’efforts, je ne trouve rien de beau et de pur qui puisse porter mon inspiration aux nues et combler mon optimisme « naturel » au point de vous faire un article rose et parfumé aux senteurs du bonheur… Il est vrai aussi que, dans le monde qui nous entoure, beaucoup d’efforts sont faits pour nous gâcher la vie et troubler nos perspectives…

 

desobeissance-copie-1.jpg

 

La seule fragrance que mon nez, à l’instar de beaucoup d’entre nous au sens olfactif orienté, parvient à humer est celui d’une décharge, ô combien remplie des déchets de nos gouvernants et gens de pouvoir. Madame Boutin, que je revois jurer, devant des caméras enjouées, de ne pas se désister pour l’un ou l’autre des candidats à la présidentielle de cette année, vient d’avouer sa négociation avec le petit, l’ancien locataire de l’Elysée à titre précaire comme on l’a vu, et en tirer un avantage pécuniaire de 800 000 € pour son parti. Elle est belle la chrétienne puritaine, la sainte ni touche de salons cathos, la prédicatrice d’opérette. Je n’avais pas besoin de ça pour être encore plus dégoûté des religions quelles qu’elles soient. J’ai la foi mais cela n’a vraiment rien à voir avec les religions. Cette catholique bon teint nous le démontre avec brio. Elle nous a menti en disant « aller jusqu’au bout », elle nous a pris pour des imbéciles alors que nous ne sommes que des lobotomisés. Qu’elle aille en enfer avec tous les menteurs et falsificateurs de son espèce quand son Dieu l’appellera pour lui apprendre les bonnes manières.

 

Comment voulez-vous positiver lorsque, impunément, les mécréants qui nous gouvernent ou souhaitent le faire nous prennent pour des nuls ; que nous sommes peut-être mais n’est-ce pas à eux de nous aider à progresser ? N’est-ce pas ce qu’ils espèrent en utilisant le pouvoir qu’ils nous volent par leurs incessantes tromperies, nous mener vers des lendemains qui chantent ? Les chrétiens démocrates doivent se sentir cocus, non ?

Ce qui m’écœure le plus n’est pas qu’elle négocie son soutien, non, c’est qu’elle abandonne la partie en se faisant achetée, et pas cher qui plus est. Ce qui continue de m’écœurer, c’est sa façon de jouer à la dure alors qu’elle n’est qu’une masse flasque et informe, politiquement s’entend, prête à tout pour assouvir son besoin d’argent et de pouvoir. Elle nous a menti et s’est faite prendre la main dans le sac poubelle. Honte à elle, ce n’est même pas par idéologie ou partage d’objectif qu’elle se rendit à « son pire ennemi », c’est uniquement pour du papier monnaie, sa vie politique ne vaut que le prix du papier, justement, qui fait le montant des trente deniers qu’elle accepta pour trahir ses partisans. Renégate, scélérate, corrompue sont les mots qui lui vont le mieux, qui l’habillent avec tant de soins des lambeaux de notre République devenus putride à son contact.


Gandhi.jpg

Mes amis, mes frères, ne croyez pas qu’elle est une exception, non, grand Dieu non, dirait cette mijaurée. Ils sont tous prêts à nous vendre pour quelques misérables morceaux de papier parfumés qu’ils tireront des tas d’ordures dans lesquels ils vivent intellectuellement. Nous n’avons peut-être pas touché le fond mais on s’en approche dangereusement. Qu’attendons-nous pour nous mettre à réfléchir et à couper nos téléviseurs, à éteindre nos radios, à utiliser nos journaux pour allumer une belle flambée dans nos cheminées ? Nous sommes manipulés sans cesse et ils n’auront justement de cesse que lorsque nous leur dirons ASSEZ !

 

Non, je ne suis pas violent et je ne réclame pas de révolution sanguinaire qui étêtera toute cette multitude de bandits de grands chemins. Je ne suis pas un révolutionnaire tendance Besancenot ou Poutou, je ne crois plus en la droite ou la gauche qui n’ont jamais représenté que des parties d’un rien total. Je crois en « les Hommes », je crois en « Vous », parce que moi j’ai déjà vécu plus qu’il ne me reste à vivre et que l’avenir appartient aux jeunes (qui se lèvent tôt).

 

Seule la résistance passive de la désobéissance civile, façon Gandhi, mettra à bas cette société qui nous martyrise tout en nous corrompant par des produits affriolants qui nous font oublier l’essentiel.

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com