Log In

« LA » chronique du weekend (45)

Cette semaine a été un peu trépidante et ceci m’a valu, comme à vous, de ne pas avoir le troisième article sur l’Islam. Mais, ne désespérez pas, vous l’aurez très vite, dans les jours qui viennent. Pour aujourd’hui nous allons repasser, non pas les chemises mais les bêtises faites par nos chers gouvernants et gens de pouvoir, qui mènent notre barque qui prend l’eau de toutes parts.

 

Taubira.jpg

 

La première personne visée est notre ministresse (et pas mini stress) de la justice. Comme vous pouvez le voir, j’ai mis des minuscules partout pour bien mettre en valeur l’estime aussi minuscule que j’ai pour l’interprétation de la Justice faite par les clowns qui nous donnent sans cesse des leçons qu’ils n’appliquent jamais eux-mêmes. Christiane Taubira s’est aperçue de la différence entre le Hollande de la campagne électorale et Culbuto 1er, qui joue de ses prérogatives pour changer d’amis et défendre les intérêts de ceux qui furent ses ennemis d’antan qui deviennent ses bailleurs de fonds de l’avenir. En effet, vous vous souvenez forcément du contrat mirobolant signé par le voyou Sarko le Petit avant de disparaître dans le tréfonds de l’enfer où nous souhaitons qu’il reste à tout jamais. Mais oui, bien sur, ce magnifique contrat qui changeait le ministère de la justice en un gouffre financier qui coûtera à la République, donc à nous, la bagatelle de 2,7 milliards d’euros en trente ans. Grâce à ces chausse-trappes de PPP, partenariat public privé, mis en place par l’équipe de gangsters qui précédait celle qui sévit maintenant, un engagement fut pris par le nain qui engageait bien évidemment son successeur dans le cas de son échec aux élections, ce qui, grâce au Dieu des bandits, se révéla réel le 6 mai dernier. Cet engagement aurait pu être renégocié et Mme Taubira souhaitait le faire, mais… Notre roi et son bouffon, Culbuto 1er et son chambellan Ayrault, en décidèrent autrement. Ils préfèrent payer une fortune pour une inutilité de plus mais ne pas froisser son éminence Bouygues. Dès fois que ce même baron de la construction puisse rendre de menus services dans l’avenir ou payer quelques bribes pour les prochaines campagnes… Voilà comment un socialiste, adorateur du caviar offert par les riches qu’il est censé combattre, met sa ministre sur la touche pour un ami qui se fera un plaisir de changer une nouvelle fois de camp lorsque Culbuto prendra la porte et si possible dans le museau. Nous ne sommes que des vaches à lait, le problème est que nous avons de moins en moins de lait malgré le fait que nous ayons 65 millions de veaux… Taubira a néanmoins la possibilité de diminuer le coût global en jouant une renégociation sur les intérêts, mais, c’est aussi sans compter les ajouts habituels qui se greffent sur le prix de départ de ce type d’opération où l’état est toujours le dindon de la farce, nous étant la farce dont le dindon est comblé.

Honte à eux qui nous volent et honte à nous qui nous laissons faire !

 

Le gang qui gouvernait à la ruine de la France avant les bras cassés qui en ont la charge depuis mai dernier ont aussi à mettre à leur crédit une perte de l’ordre de 1,6 à 2 milliards d’euros. Une plaisanterie en ces temps où l’argent coule à flot dans les poches des Français et où les impôts diminuent à vue de œil d’aveugle. Je vous engage à lire le Canard Enchaîné de cette semaine où se trouve un article sur l’escroquerie réalisée sur le dos des Français, grâce au laxisme de notre administration qui se délecte des embêtements qu’elle génère à ses administrés plutôt que de faire ce qu’elle doit pour en défendre les intérêts. C’est un scandale de plus, reste à savoir ce que les bénéficiaires de ce montage ingénieux et malhonnête ont dû payer pour que nos gouvernants de jadis laissent faire aussi longtemps avant de réagir. Vous ne me ferez pas croire que tout cela est gratuit, bien sur que nos pourris d’avant ont tiré des avantages de cette monumentale pantalonnade. Et tout ça au détriment de notre planète puisqu’il s’agit d’un vol sur la charge que les entreprises doivent régler pour couvrir leur création de carbone et son rejet dans notre atmosphère. Bercy continue d’ailleurs de dormir tranquillement, est-ce à croire que les nouveaux mécréants y trouvent aussi leur avantage ?

 

Vous savez mon écœurement perpétuel mais jusqu’où peut-on aller dans l’intolérable ? Comment pouvons-nous encore supporter tout cela ? Quel est le degré incroyable de patience qui fait de nous les êtres les plus dociles et les moins récalcitrants de la création ? Il faudrait vraiment que j’écrive 24/24 pour décrire toutes les exactions que ces guignols qui nous dirigent réalisent, pour arriver, non pas à les citer toutes mais seulement à en faire la liste, c’est un travail à plein temps et pour plusieurs…

Voulez-vous m’aider ou préférez-vous attendre que nous soyons complètement englués dans les sables mouvants de la médiocratie, qui tient les rênes, avant de vous réveiller ?

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com