Log In

« LA » chronique du weekend (50)

Quand je vous dis que les médias essaient d’occuper nos esprits par des futilités, selon les ordres qu’ils reçoivent des puissants qui les financent et les protègent, je ne plaisante pas. J’en veux pour preuve le débat sur le mariage gay qui, à mes yeux, n’est que triste tellement il ne veut plus rien dire ni rien éclairer. Mais ce déba…llage de balivernes a eu une grande utilité pour certains ou certaines…

 

pitie-canards-boiteux-pourriture-systeme-judi-L-10.jpeg

Lorsque vous rêvez de commencer une carrière politique en surfant sur la vague naissante de la contestation sociétale en cours, ce type d’actualité ne peut que vous aider. Le Tea Party, aux USA, est né du même genre de réaction épidermique contre « l’establishment » en place. D’ailleurs les journalistes ne se privent pas de faire un rapprochement quelque peu hasardeux en supposant ces intentions délictueuses au bénéfice de Frigide Barjot qui, à leurs dires, semble vouloir atteindre le même but. Ils ont tort de le supputer, comme d’habitude ils se trompent ou plutôt nous trompent à la demande de leurs donneurs d’ordre et employeurs. C’est une certitude et le doute n’existe pas, cette femme veut réussir en politique et vient enfin de trouver son créneau. Revenons un peu sur le personnage. Déjà le fait qu’elle annonce à tous sa folie ne tient non pas de la franchise mais de l’impossibilité pour elle de la cacher, en effet n’est pas barjot qui veut mais il ne suffit pas de l’être encore faut-il le prouver, elle le fait avec brio, bravo madame. Encore pire, elle crie à qui veut l’entendre qu’elle est frigide, mais madame ceci ne regarde que vous et, éventuellement, votre époux. Vos problèmes sexuels n’ont pas à être étalés devant les yeux effarés des parents des enfants qui participent à vos regroupements contre le mariage pour tous. D’ailleurs il me semble que tous les catholiques qui meublent vos rangs sont bien discrets au sujet de cette apparition inopinée de votre vie maritale dans un débat auquel ils souhaitent apporter une caution morale, non ou je me trompe ? Documentez-vous sur cette dame et sa propre famille et vous comprendrez que finalement seule sa carrière compte pour elle. Alors madame, soyez frigide, soyez barjot mais chez vous et sans déranger vos voisins et concitoyens, non mais ! Peut-être allons-nous retrouver le train-train habituel de la non information maintenant que cette satanée loi a été votée mais j’en doute, trop d’intérêts politiques sont en jeu, on n’a pas fini de rigoler…

 

Autre « bonne » nouvelle, l’Italie a un gouvernement. Pour moi l’information est plus que triste, elle est la marque de la persistance d’un système qui se meurt mais ne veut pas l’admettre et s’en défend au point de prendre des décisions contre nature. La Belgique est restée plusieurs mois, presque un an sans gouvernement et cela n’était pas pire qu’avec, peut-être mieux car il ne pouvait y avoir de quoi légiférer puisque chaque proposition était vouée à l’échec. Le seul moment où les professionnels de la politique ne sont pas dangereux, c’est quand ils dorment, quand ils sont en vacances ou bien entendu lorsqu’ils sont morts mais de là à la leur souhaiter… je n’irais pas jusque là mais bon… Qu’ils se méfient, moi je suis un gentil, le jour où les méchants penseront de cette manière, leurs gardes du corps auront fort à faire. Donc en Italie, les affaires vont reprendre et les ententes pourries entre Berlusconi, ses commensaux et employés vont continuer de nuire à la majorité des Italiens. Nos journalistes français comme ceux de la caste équivalente italienne sont tous en pâmoison de bonheur et d’excitation, enfin les titres de leurs gazettes nauséabondes vont encore être brillants des scandales de leurs pourvoyeurs de fausses nouvelles et de prébendes. Quel beau métier lorsque les voyous qui vous paient vous donnent, en plus de vos rémunérations officielles ou non, des affaires croustillantes à vous mettre sous les yeux. Mais là aussi revenons sur l’effet Beppe Grillo. Son gonds.jpegexistence n’est due qu’à la prévarication et la malhonnêteté du milieu politique italien et c’est le rejet de celle-ci qui a généré 25 % des voix au projet défendu par Beppe. Si nous en venons à son projet, il est simple, il veut tout démonter pour tout recommencer autrement. Bien entendu, le système en place ne veut pas perdre ses moyens de survie et ses bonnes et mauvaises habitudes. Cependant il est important de noter que ce fameux système en place depuis la fin de la dernière guerre mondiale a montré non seulement ses limites mais aussi qu’il était incapable de gérer le pays autrement qu’en faisant profiter uniquement l’oligarchie qui le dirige. Alors les mêmes arguments surgissent des deux côtés des Alpes, on ne peut pas donner le pouvoir à ces populistes qui ne souhaitent plus vivre sous le règne des marchands du temple et du monde dans son entier. De plus ils n’ont pas l’expérience et la connaissance des institutions pour pouvoir gouverner sainement. Mais dites-moi, si les tenants du pouvoir ont cette expérience et cette connaissance et nous ont mené dans le mur, peut-être que cette expérience et cette connaissance ne sont pas bonnes pour les sociétés que nous avons tenté de bâtir. Comment, après les retentissants échecs de la caste de nos dirigeants européens dans leur gestion, n’ont-ils pas envie de changer le système qui nous a perdus ? Tout simplement parce que ce système les enrichit et leur garantit une cour à leurs ordres et l’impunité la plus totale.

 

Ne vous risquez pas à comparer le mouvement de la Barjot avec celui de Beppe Grillo, ils n’ont rien de commun si ce n’est le pourrissement du système qui leur donne la vie. Beppe est un humaniste, Barjot est son opposé, d’ailleurs elle annonce la couleur en prenant dans ses bras le Collard du FN lors de leur promenade dominicale. C’est tout dire…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com