Log In

« LA » chronique du weekend (6)

Rester couchés, pas d’inquiétudes, tout se passe bien, tout est sous contrôle… Les bouffons européens ont accouché d’un nouveau traité qui est, bien évidemment, aussi nul que le précédent, le Congo s’embrase et la Côte d’Ivoire vote aujourd’hui… Et surtout… Un accord est signé par les 190 pays participant à la sauterie de Durban, je vous le disais tout va bien…

 

droits.gifJe vous ai passé l’incursion du Bayrou de service à la télé, rien à dire, il est toujours aussi transparent tellement il n’a rien à dire, du cristal, et vous savez pourquoi il est en cristal ? Parce qu’il est plombé… Plombé par ses idées nouvelles qui n’en sont pas, plombé par son ambition personnelle qui lui fait rompre avec son éthique et lui retire tout crédit, enfin, passons, aucun intérêt… Comme je le plains…

 

Durban ? Il ne s’est rien passé alors… « On se téléphone et on se fait une bouffe » furent les derniers mots du président de séance à ses collègues… A la prochaine, aux frais de la princesse bien sur…

 

Donc la générale Angela a encore gagné et a réussi à éliminer son rival anglais, maintenant elle a son petit jouet rien qu’à elle… son sergent major préféré, le petit Français de service aussi…

Cameron n’était qu’un ambassadeur mal camouflé des USA et donc une tête de pont (oui, je sais mais je suis poli, moi) américaine en Europe. L’Europe est morte, vive l’Europe… Ressortant du trou où nous l’avons mise, l’Europe renaît de ses cendres encore chaudes.

Expliquez-moi comment on peut espérer aller vers un fédéralisme flamboyant en ne parlant jamais de politique mais en ne parlant que d’argent. Comme si la vie de 27 Nations et de leurs peuples, à la fois patients et fort aimables, ne tenait que par l’euro ou les liens commerciaux… Mais bon sang, nous sommes des êtres humains, enfin moi je pense, mettons-nous d’accord pour vivre une aventure ensemble et mettons en phase nos différences pour enfin pouvoir imaginer cette vie commune qui nous mènera, peut-être et ça n’est même pas obligatoire, vers le commerce. Ce commerce justement n’est que la conclusion de notre volonté de faire quelque chose ensemble et pas l’inverse.

 

En s’écartant de plus en plus de la politique, l’économie prend un ascendant certain sur tous les coureurs de fortune et les corrompus de tous bords. La politique est liée à la philosophie pas à l’économie. La philosophie, ce sont les Hommes, les réflexions, les pensées et leurs points de vue, certes tous différents mais ô combien riches de ces différences.

L’Europe est morte, qu’elle aille au diable…

 

Pour l’Afrique, pas de souci non plus, ils vont continuer à s’entretuer pour des prétextes tout aussi stupides que des fraudes électorales, des corrompus qui ne veulent pas quitter le pouvoir ou qui ne souhaitent pas partager le fromage qu’ils ont volé à leurs populations dans le dénuement le plus complet. Donc tout va toujours bien. Nous, les néo-colonialistes, on se repait de ces informations et cela nous conforte et atteste de notre  justesse de vue quand nous traitons les Africains de sous-êtres, quand nous les méprisons avec la tendresse qui vient naturellement avec la condescendance qui nous est chère. Quand les Africains comprendront-ils que nous leur avons fait connaître la corruption, l’intérêt, l’égoïsme que dans le but de détruire leur continent en le spoliant de ses matières premières et niant toute possibilité d’égalité entre eux et nous. On les prend pour les gardiens de nos réserves naturelles et nous les amusons de temps à autre par de grands colloques ou de grandes conférences panafricaines avec buffets à volonté et bonbons entre les repas.

Les Africains ne comprennent pas cela parce qu’ils sont majoritairement incapables de faire le mal que leurs dirigeants corrompus font quotidiennement après la formation négative et dévastatrice de leurs maîtres blancs d’Europe et d’ailleurs. Tout ce que font les dirigeants corrompus africains bénéficie de l’assentiment voire du soutien affirmé de ces mêmes maîtres qui n’ont de blanc que la peau, à l’opposé de leurs cœurs sombres et incapables d’une quelconque émotion sauf à l’approche d’un tas d’argent…

 

Maintenant venons-en à l’information la plus importante de cette médiocre semaine, il faut bien L-Europe_des_droits_de_l-homme_web.jpgl’avouer. A ce titre nous remercions tous nos hommes politiques pour les efforts, payés de succès, qu’ils ont faits et qu’ils continuent de faire chaque jour pour nous pourrir la vie et nous la rendre détestable, au nom de tous mes frères humains, merci du fond du cœur. Juste une question, quand partez-vous au diable tous autant que vous êtes ?

Ah, ça fait du bien…

 

Je reviens à mon début de paragraphe ci-dessus, l’information la plus géniale, la plus extraordinaire de la semaine… J’ai mis en ligne mon projet de Constitution pour la VIème République… Je l’ai baptisé projet de Constitution du 31 février 2012… Pas drôle, bon…

 

Je vous entends, je vous vois même, en train de vous moquer… Pour qui se prend-il, se croit-il intelligent, encore un Tartuffe, j’en passe et des meilleures, toutes les expressions que vous trouverez ne suffiront pas à me convaincre d’arrêter de m’occuper de MES affaires. Ce sont nos affaires que de comprendre comment les charlots qui nous manipulent se permettent de le faire en se garantissant une totale impunité. Si on s’occupait mieux de nos affaires, les voyous qui nous gouvernent n’agiraient pas comme ils le font…

 

Alors voilà, j’ai pris la Constitution de 1958, et, j’y ai apporté quelques modifications à ma manière. Vous trouverez ces changements en rouge dans le texte, ceci vous permettra de vous repérer au regard de la constitution en vigueur.

 

Je ne suis pas un constitutionnaliste et c’est tant mieux, mais j’ai essayé de trouver des solutions à quelques uns de nos maux. Il est évident qu’une vraie candidature de ma part eût entrainé la présence de juristes autour de moi, mais aussi de dossiers complets sur des sujets aussi importants que la communauté européenne ou la Nouvelle-Calédonie. Aujourd’hui ma position d’électeur de base ne me permet pas d’avoir autant de connaissances par l’absence d’informations réelles, concrètes. Je voulais faire la preuve que n’importe qui peut avoir des idées et je reproche à tous les candidats qui parlent d’une VIème République de ne pas faire le même travail mais avec leurs moyens et donc plus de qualité.

 

Vous verrez que j’ai remis au goût du jour le vote proportionnel qui, pour être représentatif de toutes les opinions n’en n’est pas moins facteur d’instabilité si les élus sont aussi stupides qu’ils l’étaient sous la IIIème et IVème République, ce dont je ne doute pas.

J’ai aussi trouvé une solution pour éviter cette instabilité mais je ne savais pas s’il était bon de l’intégrer à la Constitution. Ma réflexion est en cours et vous serez tenu informé de son résultat, je sais combien vous appréciez ceux-ci mes Chers lecteurs… Ah, je devrais dire mon Cher lecteur…

 

Ok, merci maman de me lire… A bientôt, bises.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com