Log In

« LA » chronique du weekend (65)

La guerre de Syrie n’aura pas lieu… aujourd’hui… Demain, peut-être…


Et voilà, ça y est, Obama vient de perdre sa culotte, je ne vous dis pas la tête de Pépère, notre Culbuto 1er qui se retrouve seul, encombré par des paroles qu’il aurait mieux fait de ne pas prononcer. Du coup, Obama demandant à son congrès de se mouiller, Hollande convoque tous les autres fromages de nos assemblées chez son collaborateur, le clown blanc et triste, Jean-Marc Ayrault… A force de suivre les Américains, voire de les devancer dans leurs caprices pour se faire bien voir, on se retrouve parfois en première ligne… sans savoir quoi faire…

 

Bachar-Obama.jpg

 

C’est une bonne nouvelle, pour les Syriens, pour les Français, pour Bachar El Assaad et même pour les rebelles. Pourquoi tant de bonnes nouvelles et pour des gens qui, a priori, ne devraient pas forcément prendre cette non ingérence évidente pour un cadeau ? C’est une bonne nouvelle pour les Syriens parce que, comme chacun le sait, quand les Américains bombardent, c’est tout en finesse, tout le monde a sa part et dans tous les conflits qu’ils ont organisés ils ont toujours fait plus de victimes innocentes que des militaires ou autres parasites. C’est une bonne nouvelle pour les Français parce qu’une guerre ne peut être faite que par des gens qui en ont les moyens et nous, comme vous le savez, on ne les a pas. Une augmentation des taxes, pour financer les élévations du taux de satisfaction dans les sondages de Culbuto, nous aurait certainement amenés au nirvana fiscal que la gauche caviar nous promet. De plus, on évite, par cette débandade avant l’heure, de laisser sur ce champ de bataille stupide et inutile, des hommes et des femmes qui se seraient, une fois de plus sacrifiés, pour la plus grande gloire des fainéants qui décident mais ne prennent ni risque ni responsabilité. C’est une bonne nouvelle pour Bachar El Assaad parce que cette pantalonnade montre combien nos pseudo alliés américains comme nos voisins anglais sont dans la même mouise que nous. En fait, ils nous y ont tous mis avec eux, mais nous sommes tellement heureux de faire comme ces bouffeurs de viande javellisée, de sucre et autre huile de palme, qu’on préfère être dans la panade avec ces cuistres que seuls dans la joie, sacrés Français. Bachar, lui, a un allié, un vrai, loyal tant qu’il y trouvera son intérêt, qui lui fournit, en plus de l’espoir, toutes les armes, munitions et formations nécessaires à la défense des intérêts que Poutine et Assaad ont en commun.

 

La vraie question intéressante est pourquoi est-ce une bonne nouvelle pour les rebelles ? Deux raisons majeures, la première et la seconde qui vont permettre à ces coupe-jarrets de montrer leurs vrais visages. S’il est vrai que toute population soumise à une dictature se voit, un jour ou l’autre, dans l’esprit de rébellion, reconquérir sa liberté ou au moins tenter de le faire, la population syrienne n’était pas arrivée à ce stade par elle-même. Elle subit l’inspiration des soi-disant « printemps arabes » tout d’abord, mais sans avoir pour autant une organisation susceptible de mettre en forme cette révolte, et sans avoir, tout comme en Egypte, d’autres structures disponibles que celle proposée par la religion en les personnes des frères musulmans. Or cette composition hétérogène, cristallisée par les intégristes musulmans, possède des antennes dans plus de 80 pays, dont beaucoup ont des hommes capables de se mouvoir par delà les frontières pour avoir une chance de rétablir des califats, tels que ceux de l’époque du prophète et après. Ce sont ces soutiens étrangers, composés de croyants simples mais aussi de fanatiques, qui vinrent à la rescousse de leurs frères religieux prêts à faire le coup de poing contre leur tyran, en l’occurrence Bachar El Assaad. Si l’Egypte avait assez de frères pour récupérer une révolte populaire à leur profit unique, ce n’était pas le cas de la Syrie. Alors en quoi est-ce une bonne nouvelle pour les rebelles ?

Je vous ai dit qu’il y avait deux raisons. La première est, fort de ce qui est ci-dessus, que les espoirs déçus de connaître une fin telle que celle de la Lybie, avec une emprise totale des religieux sur un pouvoir déliquescent, sont la source d’un renouveau dans le brassage des candidats au martyr que cela entraîne. Nous allons voir, je présume, dans les jours et semaines qui viennent une recrudescence de nouveaux rebelles, venus des quatre coins du monde musulman, envoyés par leurs camarades de la confrérie. C’est une bonne nouvelle car elle signifie, malgré l’apparence d’un échec, une plus grande emprise intégriste sur la Syrie dans son entier. La seconde raison va être la conséquence des reculades des occidentaux dans leur attaque du régime syrien. En effet, cela va engendrer, chez Bachar et ses janissaires, une volonté encore plus exacerbée d’en finir rapidement et celui-ci devrait attaquer tous azimuts et sur tous les fronts les rebelles dans leurs quelques bastions, et pourquoi pas avec des armes chimiques puisqu’ils ne génèrent pas de réaction vraiment dangereuses pour l’état dans l’apathie générale. Si Bachar attaque la rébellion à tout va, les réactions seront quasiment obligatoires de la part des occidentaux et ces réactions en question seront beaucoup plus violentes et définitives que celles qui auraient été mises en place lors du premier franchissement de la fameuse ligne rouge. Et là, les rebelles gagneront et nous aurons une seconde Lybie sur les bras.

 

Si la Syrie avait été plus riche ne matières premières, si elle n’avait pas pour allié la Russie surtout et la Chine ensuite, le scénario aurait été différent, mais il en est ainsi et la guerre de Syrie n’aura pas lieu… aujourd’hui. Mais, sûrement demain… Avec embrasement régional tout d’abord et plus si affinité…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

7 Commentaires

  1. Pangloss Répondre

    Belle analyse que je partage. Pépère ne tenait pas tant à « suivre » les Américains et les Britanniques que se faire accepter par eux comme gendarme et conscience du monde à part entière. C’est
    bien évidemment loupé. Et cela de tous les points de vue, comme vous l’exposez si clairement.

    1. Point de Vue Incorrect Répondre

      Bonsoir,

      Merci pour votre commentaire et pour la mise en place d’un lien vers mon humble blog. J’avais mis votre lien il y a quelques temps et jeme réjouis de l’avoir fait car je suis un vrai fan des
      Pieds Nickelés, je parle des vrais bien entendu.

      Merci et bonne soirée.

  2. nettoue Répondre

    Je viens de vous aperçevoir dans les liens de Pangloss, et je ne suis pas déçue de ma curiosité : Votre analyse est parfaite, et ce dont je me réjouis entre-autre bricoles du même tonneau est la
    baffe que pépère vient de prendre sur sa bouille de pompeux va-en guerre !

    D’autant que ce matin, certains journaux expliquent qu’après la défection de Cammeron, Obame, se voyait trop isolé : Sous-entendu,  Pépère comptant quasiment pour du beurre… Ce qu’il y a
    de navrant est qu’il représente la France ! Bonne journée à vous

    Nettoue

    1. Point de Vue Incorrect Répondre

      Bonsoir,

      Merci de vos compliments. Il est de bon ton pour un pouvoir en déliquescence flagrante de jouer avec les armes pour redorer un blason qui ne risque pas de briller. On l’a vu avant l’arrivée de
      Pépère au pouvoir et nous le verrons après. Le plus triste, comme vous le dites de façon claire, est que c’est la France et les français qui trinquent.

      Merci. Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com