Log In

« LA » chronique du weekend (75)

Une semaine sympa nous a été offerte par tous les goujats disponibles sur la scène médiatique, depuis monsieur EPO, les massacreurs en série de Centrafrique, les équipes bidon contre lesquelles nous devrons gagner pour passer les premiers tours sélectifs de la coupe du monde de ballon rond, comme ceux qui ont l’habitude de se battre dans les stades, l’accord de Bali de l’OMC, ou même, comme dans la liste proposée par Le Monde.fr, la ligue des femmes de présidents contre les viols comme arme de guerre. Je ne parle pas de l’hommage d’Obama à Mandela ou de la peur de « l’après Mandela », rien à dire des hypocrites ou sur le bal des faux-culs…

 

bangui-massacres.jpg

 

Quand un drogué, comme Lance Armstrong, menace un opposé, Christophe Bassons, au système mafieux mis en place pour donner un meilleur spectacle à des spectateurs lobotomisés, il devrait au moins perdre toute crédibilité aux yeux du public comme à ceux des autorités aussi bien sportives qu’administratives car les drogues sont illicites, pour l’instant, surtout si elles servent le dessein de s’enrichir d’argent comme d’une réputation somme toute usurpés. Lance Armstrong s’excuse auprès de celui à qui il avait proféré des menaces mêmes pas cachées, bien au contraire celles-ci ont été faites ouvertement devant leurs collègues de la pédale comme devant des journalistes trop corrompus par le même système pour y faire allusion dans leurs articles ou leurs commentaires. Alors comme à l’accoutumée, le journal des petits bourgeois de la gauche caviar et champagne, Le Monde, voit dans le pardon demandé par le drogué à celui qu’il voulait rendre muet est un événement. Eh bien non, ce n’en est pas un. L’événement c’est d’avoir vu tout un peloton de tricheurs combattre le seul qui respectait son sport comme ses fans. L’événement c’est de constater, une fois de plus, que la presse est aux ordres des faiseurs d’argent, des hommes d’affaires véreux et des stars de la tricherie et du mensonge. L’événement c’est de constater, une fois de plus, que la lobotomisation a bien fonctionné sur cette population de supporteurs qui, sachant les turpitudes de ses champions, a quand même continué à les soutenir, ce qui leur fait partager la même honte. Quel dégoût tous les sports professionnels m’inspirent, pas un d’entre eux n’est à l’abri des perversions des êtres humains qui les pratiquent dans l’intention de s’approprier par le vol ce qu’ils seraient incapables de gagner dans l’effort. J’ai bien peur que le rugby soit touché à plus ou moins longue échéance, je ne comprendrais pas qu’il ne le soit pas bien que je le souhaite de tout mon cœur, mais voilà…

 

La France a déployé ses mille hommes en Centrafrique, pas n’importe où je vous rassure, sinon comment des centaines de personnes auraient-elles trouvé la mort dans d’horribles mises à mort dans les rues de Bangui. Les rues, Fafa s’en moque, Culbuto 1er aussi, ce qui les intéresse ce sont les intérêts de leurs amis, ceux qui leur donne, en ce moment, l’argent qui va financer leurs prochaines campagnes, qu’ils perdront tout naturellement parce qu’ils le méritent, c’est ce que méritent tous les traîtres à leur cause. On protège les usines, les mines, les personnels diplomatiques inutiles, les personnels français s’ils ne sont pas engagés dans la politique locale, mais on ne protège pas les autochtones, dont on se moque éperdument, alors même que la conférence des corrompus africains est en cours à Paris et qu’elle envisage un avenir plus brillant que jamais pour des peuples en mal de démocratie, démocratie qu’ils n’auront jamais car là ne va pas notre intérêt premier… Le néo-colonialisme a du bon, il massacre par l’intermédiaire de troupes qu’il ne paie pas, il fait se battre des noirs contre des noirs pour le plaisir et la richesse des blancs alors que toutes ces luttes se passent en Afrique même. Quel talent, quel grandiose talent, quel horrible talent… Et vous voulez que je vote pour ces gens ? Vous êtes de doux rêveurs…

 

L’équipe de bras cassés qui défend les couleurs de notre pays à la coupe du monde football a une chance terrible, on leur a fait une sélection des plus beaux navets possibles au titre d’adversaires dans les prémices de cette compétition qui enrichit une fois encore les multinationales pendant que les favelas brésiliennes se font détruire pour le spectacle sans avoir de certitude d’avoir un toit à se mettre sur la tête avant, pendant et après cette foutue bataille dont les seules victimes sont les misérables qui ne peuvent faire autre chose que rêver de devenir une de ces stars pour sortir de la torpeur générale et de leur situation sociale en particulier. Encore un super support, pour nos contributeurs aux campagnes électorales, afin de montrer sur des publicités couteuses les produits dont nous ne pouvons nous passer sans paraître rétrogrades ou complètement dépassés. Lobotomisés de tous les pays unissez-vous contre la publicité et contre ses effets dévastateurs sur nos enfants et nos propres personnes. Moi qui ne crois pas au hasard, je ne peux imaginer qu’un tirage aussi protecteur pour nos voyous en culottes courtes, ne soit pas manipulé comme le reste. Pourrions-nous laisser le monde voir la France ne pas passer le premier tour des éliminatoires ? Bien sûr que non… Vous imaginerez le reste…

 

Un mot sur l’accord de l’OMC à Bali, il libéralise encore un peu plus le commerce international, comme s’il en avait besoin. Inutile de vous dire que nous allons crouler sous les produits fabriqués dans des paradis de la production où les salariés, si j’ose m’exprimer ainsi, n’ont ni de salaire, ni de sécurité social, ni de retraite, ni de… bref ils n’ont rien. Merci l’OMC, encore une succursale de l’American Way of Death, qui pense que le productivisme à tout crin est la meilleure solution pour se débarrasser des pauvres en enrichissant les riches. En effet, pour survivre, les pauvres sont prêts à n’importe quoi, en particulier à travailler pour trois fois rien, mais ils ne sont pas prêts à combattre… jusqu’à aujourd’hui… L’avenir sera peut-être différent ?

 

Un dernier mot pour ces femmes nanties et compagnes des plus grands menteurs que la terre puisse porter, les présidents de nos républiques bananières. Qu’elles donnent leur avis, c’est bien, qu’elles enfoncent des portes ouvertes, ce n’est pas mal non plus… Mais qu’elles ignorent que ce sont leurs maris qui organisent les massacres et les viols dont elles ont horreur, ceci est la preuve de leur bêtise intégrale ou pire encore de leur naïveté…

 

Encore un belle semaine, une comme je les hais…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com