Log In

« LA » chronique du weekend (83)

Cette semaine encore nos politiciens nous ont promenés avec les fadaises habituelles qui concernent les bassesses dont ils sont capables pour gagner les sièges d’élus qui leur permettront de continuer à jouir de droits qui ne sont acquis qu’à ceux qui sont de leur bord, les professionnels de la politique. Là est tout le problème, ils font cela comme un métier et pas comme une mission qui leur a été confiée par ceux qui leur ont fait confiance. C’est une des choses qui doivent changer rapidement sous peine de tomber dans la dictature…

 

pierre-rabhi-au-nom-de-la-terre.jpg

 

J’ai visité un dimanche après-midi un stand monté par l’association des « Colibris » chère à Pierre Rabhi qui fait partie des gens que je respecte éminemment. Comme nous sommes en campagne des municipales l’un des membres de ce groupe avait pensé faire une banderolle pour pousser les gens qui la liraient à réfléchir. Cette « publicité positive » disait : « Et si nous tirions notre maire au sort ? Seriez-vous prêt à accepter la mission si vous étiez le gagnant ? » Alors que je n’étais qu’un simple badaud voisinant d’autres qui s’intéressaient à ce petit rassemblement d’une vingtaine de personnes, j’entendis une personne d’une soixantaine d’années s’offusquer d’une telle proposition. Ce Monsieur disait que le tirage au sort était contraire à la démocratie. Ceci est une erreur et la preuve de la méconnaissance de cette personne des us de la Grèce antique. Il fut tenté par nos ancêtres grecs beaucoup d’expériences de ce type, il faut avouer qu’ils étaient largement moins timides que nous pour les tentatives expérimentales originales, tout l’opposé de nos politichiens. Non, Monsieur ce n’est pas contraire à la démocratie de tirer au sort ceux qui assureront la gestion de la Cité, c’est la définition même de la démocratie et de la République, le gouvernement du peuple, par le peuple pour le peuple. Le tirage au sort ne peut pas nous apporter plus de soucis que ces professionnels de la politique qui se gargarisent de leur expérience mais qui nous enfoncent chaque jour un peu plus profondément dans la détresse. Au pire, ils feront aussi mal que ceux qui tiennent les rênes du pouvoir depuis trop longtemps, au mieux… ils géreront la Cité en bons pères ou mères de famille et cela nous éviterait beaucoup de déconvenues.

 

Il faut arrêter de payer des carriéristes qui disent tout savoir et qui ne connaissent effectivement rien de plus que nous. Il n’est pas utile de faire l’éna pour bien gérer, il suffit d’un peu de bon sens et de beaucoup de probité. Ces deux grandes qualités ne font pas partie de celles détenues par toute personne qui fait de la politique depuis plus de cinq ans. Statistiquement c’est la période nécessaire à flétrir toute personne honnête et de la changer en un parasite de la Cité au lieu d’en être le gestionnaire. Il faut dire que cela est compréhensible, à partir du moment où on peut se croire intouchable peu de raisons apparaissent de ne pas en profiter. Il ne s’agit pas de faire un vari gagne-pain de sa situation d’élu mais on commence par rendre service à sa famille, ensuite à ses amis, ensuite à ses futurs électeurs pour se garantir la continuité de son job… Ce n’est pas dangereux au début, mais tout devient plus facile dès que nous conservons le pouvoir un peu de temps, on commence à connaître les rouages du système vicié de notre pseudo démocratie, et nos parrains et autres mentors du parti sont là pour nous former et nous encourager à continuer. Alors pendant que nos pros de la politique nous donnent le mauvais exemple ils sont obligés d’occuper nos esprits ailleurs pour que nous ne voyions pas leurs bévues et autres machinations manipulatrices. J’irai jusqu’à dire que l’affaire, qui maintint nos journalistes vendus dans l’expectative de nouvelles galéjades déplacées, entre l’actrice et notre président Culbuto 1er, a été créée de toute pièce pour nous donner quelque chose à dire pendant que pépère se débarrassait de sa compagne numéro une et peut-être aussi de la numéro deux, pendant qu’il vendait son âme au diable pour essayer de sauver ce qui peut l’être des municipales qui vont être un raz de marée au profit de la droite et de l’extrême droite. Cela lui a permis aussi d’étouffer nombre de dossiers qui passèrent sous silence faute de journalistes assez courageux pour parler du futur accord de notre gouvernement social-démocrate sur l’exploitation du schiste comme de biens d’autres qui nous sont envoyés de notre maudite Europe.

 

Alors, notre premier souci est de supprimer cette professionnalisation de la politique, c’est de faire que les dirigeants qui se proposent de gérer notre Cité répondent de leurs actes, et payent pour leurs erreurs quand elles les enrichissent et les nourrissent pendant que nous perdons presque tout de ce que nos ainés ont gagné à force de luttes et de sacrifices.

 

Mais encore faut-il que nous cessions de cultiver la résignation qui nous caractérise…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com