Log In

« LA » chronique du weekend (86)

En politique comme en beaucoup de choses dans notre petit monde, rien n’est blanc, rien n’est noir, et même si le blanc et le noir existent, il est difficile de classer les évènements comme les acteurs de ceux-ci en deux catégories bien précises, aux bords francs, aux mélanges et atténuations improbables. Le manichéisme de nos gouvernants dans certaines situations est tel qu’il en devient ridicule. Comment peut-on croire que la moitié d’un peuple soit bon et l’autre mauvaise ? Pour ma part, c’est simple, ce n’est pas possible.

 

Ioulia-Timochenko.jpg


Je vous conseille de lire cet article, il a le grand mérite de remettre en perspective, et surtout d’expliquer chronologiquement la suite de faits qui ont conduit l’Ukraine, comme d’ailleurs plusieurs états anciennement sous domination soviétique, à la situation actuelle. Je ne crois pas au hasard, tout comme mon étonnement était grand lors des soi-disant printemps arabes, il était aussi vaste lors de ce printemps ukrainien qui ne signifie finalement pas grand chose d’autre que la victoire des corrompus sur d’autres corrompus. Le problème repose sur la construction d’un plan reposant sur une corrompue en chef, égérie de la révolution orange sortie de prison à la suite des manigances de la CIA et des services de la Communauté européenne, Ioulia Timochenko. A part sa natte sur la tête tout le reste est fausseté et mensonge, corruption et détournements. Et c’est cette femme qui a été choisie pour relancer le processus d’invasion pacifique de l’occident dans les pays jadis dans le giron de l’URSS puis, plus récemment, de la Russie. On ne peut faire confiance à cette nouvelle figure de l’autocratie et de l’oligarchie qui va, une fois de plus, s’installer en lieu et place de la démocratie dans ce grenier de l’ancien pacte de Varsovie qu’est l’Ukraine. En fait, tout cela est encore et toujours une question d’argent, de gaz et de pétrole. L’ancien complice de Ioulia Timochenko, aujourd’hui en prison est accusé et condamné. Pavlo Lazarenko a été arrêté à l’aéroport JFK de New-York. Il est condamné en 2004 pour blanchiment d’argent (114 milliards de dollars), corruption et fraude. Ioulia Timochenko était avec lui dans la « Systèmes énergétiques unis d’Ukraine » (SEUU), société qui fut prise la main dans le sac dans le cadre de contrats frauduleux de gaz russe. L’Europe, comme on le voit, a choisi son camp, les mafieux plutôt que de perdre une occasion de détourner un pays de ses liens anciens vis-à-vis d’un concurrent politique qui rêve de reconstruire un empire perdu.

 

Tout est comme cela, l’argent, les matières premières, les accords entre riches et puissants sont plus importants pour les gouvernants de la planète que l’intérêt immédiat de leurs peuples. Ils peuvent nous faire croire que cela est d’une importance vitale pour le devenir de nos nations et qu’il y va de notre liberté, de grands mots pour des objectifs minuscules et sans autre intérêt que leur bien-être personnel et leur confort et fortune personnels. Ne croyez jamais ce qu’on vous dit, les choses sont à la fois plus simples, parce qu’elles reposent toujours sur la pourriture du genre humain dont nos gouvernants sont la preuve évidente ; et plus compliquées parce qu’elles sont l’assemblage de plans aussi sombres et nuisibles que ceux qui les engendrent. Ces stratagèmes démoniaques n’ont pour but que de détourner notre attention des réalités, pour nous amener à croire des fables autour de sujets beaucoup plus philosophiques qui leur permettent de mobiliser les bons côtés de membres de la communauté qu’ils trompent à loisir. En clair cela signifie qu’ils nous parlent de liberté, de démocratie pour nous motiver à les aider dans leurs luttes qui ne visent en réalité qu’à accaparer un pouvoir ou des biens qui ne sont pas les leurs. Ils nous mettent en avant de grands principes qu’ils n’appliquent pas pour mieux développer leur main mise sur d’autres états qui pourront encore plus les enrichir et les mettre à l’abri du besoin.

 

Ce sont ces gens là qui nous gouvernent, pas qu’ici, partout ou presque. Ces menteurs, ces faussaires qui nous font prendre nos propres vessies pour des phares d’Alexandrie, et, pauvres de nous, nous les croyons, quelle tristesse, quelle honte, pour eux et pour nous. Je ne parle même pas de leurs caisses de résonnance que sont les médias qu’ils tiennent sous leur coupe par les prébendes qu’ils leurs accordent, ils sont complices bien évidemment, et toujours et encore à notre détriment. Il faut que cela cesse, non ?

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com