Log In

La chute de Culbuto 1er…

Il y a de multiples raisons à la désaffection des hommes politiques et de leurs commensaux par les Français. Il y en a tellement qu’une liste exhaustive me parait difficile à créer, peut-être y en a-t-il autant que d’habitants de notre pays, chacun ayant ses propres raisons relatives à son caractère, à sa culture, à son instruction ou même à sa profession. Mais il y a parmi toutes ces bonnes et mauvaises raisons des points communs, des recoupements qui montrent bien que quelques petites causes peuvent générer de profonds dégoûts de la gente politique communs à beaucoup de Français.

 

Louis-XVI--1754-1793-.jpg

 

Il en est un qui est imparable et que les politichiens n’arrêtent pas d’user, c’est l’art de jouer sur les mots pour nous tourner en ridicule. La propagation de leurs méthodes fait que, même dans les entreprises, les dirigeants utilisent les mêmes subterfuges pour se jouer de leurs salariés. J’entendais hier Stéphane Le Foll, beau gosse, propre sur lui, tête de premier de la classe dans le sens « fayot » du terme, qui défendait son patron, Culbuto 1er. Attaqué par l’auteur du livre « Manuel de survie à l’intention d’un socialiste dans un dîner d’hommes de gauche », vous noterez que je ne dis pas écrivain ce que Bruno Gaccio n’est pas, Le Foll en réponse à cette attaque s’est retranché sur les mêmes arguments que prennent toujours les gouvernants, les détails techniques. Gaccio parlait de la trahison de Hollande sur la finance contre laquelle il avait promis de combattre durant son discours du Bourget et disait donc qu’il n’avait pas tenu sa promesse. Le Foll entra dans l’explication du 1 % qui introduit la dispute entre les pros et antis réforme de la finance et des banques. Quand j’entendais encore Le Foll vouloir relancer la croissance, tout seul avec ses petits bras et sa petite tête, c’est d’une tristesse à mourir, encore une promesse qui ne pourra être tenue. Mais, le problème n’était évidemment pas là. Ce qui choque les gens, comme vous et moi, c’est de voir les créateurs de nos soucis financiers se faire aider par l’état grâce à nos impôts et l’année suivante encaisser des profits exorbitants sans coup férir. Bien entendu, ils rendirent l’argent prêté mais cela ne les a pas empêché de contrecarrer les projets de ce même état dans la défense des entreprises, et de continuer à jouer plutôt qu’à faire leur métier, c’est-à-dire prêter de l’argent à ceux qui en ont besoin. Il ne faut pas entrer dans les détails car ces ministres et autres énarques qui nous manipulent les connaissent par cœur et savent présenter leurs chiffres de telle manière que vous serez toujours le dindon d’une farce dramatique. Il faut revenir à des principes de base existants dans toute société qui se respecte, ceux qui firent élire les tenants du pouvoir sur les promesses qu’ils éructèrent lors de leurs campagnes électorales, et qui ne sont plus appliqués nulle part.

Une autre technique employée par les voyous qui nous mènent dans le mur est la condescendance. Cette condescendance de nos élites, vis-à-vis de nous, lorsqu’ils nous parlent de dossiers qu’ils connaissent par cœur, non pas pour avoir résolu les problèmes qui y figurent mais seulement pour les avoir montés de telle façon qu’ils n’apparaissent jamais comme responsables de leurs échecs, est véritablement insupportable. Ces gens ne vivent pas la vraie vie de leurs électeurs et de ce fait ne peuvent comprendre que leur conduite est une insulte permanente faite à ceux qui les ont chargés de les représenter. Pire encore, certains nous méprisent et dédaignent de regarder en face le peuple qu’ils trahissent quotidiennement.

 

Alors, au lieu de vous poser la question de savoir pourquoi les Français sont si critiques envers leur roi joufflu, peut-être serait-il bon, mesdames et messieurs les sinistres et autres élus, travailler donc dans le sens des promesses qui ont convaincu une majorité, faible mais majorité tout de même, à vous donner le pouvoir pour quelques temps. Les bonnets rouges n’ont pas fini de faire du bruit et encore nous arrivons en hiver, le même mouvement au mois d’avril ou mai aurait été plus grave et certainement plus long encore, quoique nous verrons bien si cela s’essouffle ou pas dans les prochains jours. Il me semble même que le mouvement devrait s’étendre si les habitants de notre France avaient un tant soit peu d’appareils génitaux dans leurs pantalons, tombés sur leurs chevilles afin de permettre à nos hommes politiques d’abuser d’eux sans perdre de temps. Il est à noter que les femmes, et je l’ai constaté à maintes reprises, sont bien plus courageuses et hargneuses que leurs homologues masculins. Ce n’est pas la première fois que ce constat est fait, par moi comme par beaucoup d’autres. D’ailleurs en parlant de femme courageuse, j’aimerai dire que je n’aime pas beaucoup Natacha Polony mais je dois lui reconnaître des qualités. Elle fit un tweet malheureux qui se voulait humoristique et qui devint la cible de tous les imams, de tous les rabbins, de tous les prêtres et autres personnages religieux et sectaires du politiquement correct. Dans notre pays on ne peut plus rire de rien, si vous avez le malheur de dire un mot qui ne soit pas issu du politiquement correct socialo-libéral, vous serez jeté en pâture à la presse béni-oui-oui, aux sicaires de la bienpensance, aux ayatollahs du lèche-bottes et ils n’auront de cesse que lorsque votre réputation en sera tellement souillée qu’il ne vous restera plus qu’à vous sacrifier sur les autels de leurs chapelles.

 

Il devient de plus en plus rare de trouver des gens courageux parmi les stars qui peuplent nos écrans et qui écrivent dans nos journaux, il est vrai de moins en moins lus, il doit y avoir un lien, non ? A quand la grève des téléspectateurs, celle des acheteurs de journaux et de magazines, celle des électeurs devant les bureaux de vote ? A quand le retour du courage chez un peuple de pleutres qui craignent plus de perdre les maigres avantages de leur petit confort que de préparer un monde qui vaille la peine d’y vivre pour leurs enfants ? Là est la question !

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com