Log In

La Commedia dell’arte…

 

Commedia dell'arteHistoire de la patate chaude…

Ce qu’on peut rire tout de même, c’est fou n’est-ce pas ? On voit des pays où ils se disputent le pouvoir à grands coups de crocs acérés et éventuellement empoisonnés et on voit aussi… La Grèce, encore elle, toujours elle, entre référendum bidon, socialisme bidon, nouvelle démocratie bidon, il n’y a guère que l’austérité qu’il ne le soit pas, ou alors bidonville… Pas drôle… la Grèce donc, qui a eu un mal de chien à se trouver un nouveau menteur, pardon premier sinistre, pardon ministre. Tu parles qu’ils ne sont pas pressés de se retrouver face à leur population en colère, aux ministres européens en colère, à Obama en colère, en fait face à tous les autres en colère… Et comme tout Arlequin a besoin de son Pierrot, Papandréou a son pendant français en la personne de Sarkozy, avec ses mimiques tristes et mouvementées… Quel théâtre, dommage qu’ils nous fassent payer les places si chères…

 

Que la Comédie Française se tienne prête à toute éventualité, la Commedia dell’arte est là. Le retour de l’ancêtre de notre théâtre national est poignant tant il porte en son sein la nostalgie de ces personnages magiques qui ont enchantés des générations de latins de l’Europe méridionale et de la botte italienne en particulier. Quelle belle époque nous vivons, mais j’ai juste un petit souci… Je ne reconnais plus les personnages en question, je vois bien le célèbre Polichinelle mais maintenant il se fait appeler Berlusconnelle, Papandréquin est le nouveau nom d’un Papandréou de passage an habit d’Arlequin, Pierkozy avec sa grosse larme à l’œil qui prédit la culotte à venir joue au nouveau triste professionnel qu’est notre beau et blanc Pierrot, les autres Brighella, Pantalon et compagnie sont là aussi autour de la table à se goinfrer d’huitres et de foie gras aux obsèques de la zone euro qui a fait long feu.

C’est vrai, vous le reconnaîtrez même sans torture, on est les spectateurs payants d’un spectacle nul mais au budget somptueux. Entre un premier ministre aux affaires pénales plus nombreuses que les cheveux qui lui couvrent la toiture, un nerveux bourré de tics, une civile allemande qui rêvait d’être général, un grand « zigotto » qui raconte n’importe quoi au sujet de référendum, j’en passe et des meilleures, quelle distribution, c’est vraiment une super, super, super production.

 

Mais de qui se moque-t-on, est-ce que ces gens sont vraiment nos dirigeants ou vais-je me réveiller en constatant que je suis né trop tard dans un monde trop moderne. Va-t-on supporter encore longtemps ces mascarades continuelles, ces séries à deux sous où les dindons de ces horribles farces sont les otages d’une politique faite à l’inverse de leurs intérêts. Mais comment faisons-nous pour ne pas être des « indignés », nous le sommes mais en silence, donc pas très utiles. Les grecs sont obligés de négocier pour se trouver le prochain pilleur de leur peuple, en plus il faut les supplier maintenant, c’est le monde à l’envers, il a dû négocier son impunité à venir c’est certain.

Après des monceaux de plaintes pénales, Berlusconnelle, la braguette encore ouverte court les rues pour trouver son futur refuge avant d’aller croupir là où il aurait dû être élevé.

 

Quelle image acceptons-nous de donner de nous-mêmes en choisissant de telles marionnettes pour nous représenter. On a les gouvernants qu’on mérite, inutile de vous dire qu’on ne vaut pas grand chose non plus en votant massivement pour ces amuseurs de pacotille.

Oui, j’aime la Commedia dell’arte mais la vraie, celle où les acteurs ne se moquent que d’eux-mêmes et non pas de leur public. C’était des marginaux, des parias chassés par l’église catholique comme des pestiférés, là est la preuve qu’ils étaient des gens biens, mais c’était des acteurs respectueux de leur auditeurs, de leurs spectateurs, de leurs producteurs, bref tout le contraire de nos élus.

 

Quelle tristesse, vivement que je m’endorme et que je me réveille dans un autre monde en oubliant ce cauchemar. En fait, il ne reste que cela… le rêve…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com