Log In

La Curée…

Nous sommes à peine mardi que tout est déjà, dans les grands axes, plié. Les magouilles de siège au conseil de Paris, les autres grandes villes où les partis corrompus jouent aux chaises musicales pour occuper au mieux le terrain que leurs adversaires voudraient leur prendre. J’en ai vomi ce matin, après en avoir vomi toute la journée d’hier. Bilan, j’ai perdu un kilo. Pourvu qu’il y ait encore beaucoup d’élections et je vais retrouver la taille de mes vingt ans… On peut toujours rêver, c’est d’ailleurs le peu qui nous reste encore…

 

magouille0001.jpg

 

Vous ne trouvez pas que c’est mélodramatique cette façon de se marier à la dernière minute pour sauver des faces d’ores et déjà perdues… Ils me font penser à ces couples qui avaient fait Pâques avant les Rameaux, comme disait mon père, où l’on voyait une jeune femme enceinte presque jusqu’aux yeux se pavaner en robe blanche sur le parvis de l’église. Pour sauver la face aussi croyez-vous ? Sûrement, parce que la fesse était déjà perdue… Oui, nos édiles nous montrent par leurs calculs et leurs manigances, par leurs tractations nauséabondes et leurs échanges maudits, que ce qui compte pour eux ce ne sont que les postes, les bonnes places, celles qui assurent reconnaissance et enrichissement personnel ou au moins des prébendes que d’aucun ne peuvent bénéficier. L’intérêt du peuple n’existe plus, je devrais dire n’existe pas, car a-t-il un jour existé depuis l’avènement de cette cinquième république moribonde. Les trente glorieuses bâtirent et confirmèrent des fortunes et des dynasties qui, depuis, se sont accaparées le pouvoir et ne veulent plus le lâcher. Ils se le repassent entre eux, entre bonnes gens, des gens de bonne compagnie, ceux qui s’amusent à nous voir jeûner comme disait Brassens. Ce que la droite ne peut pas faire, la gauche le fait contre quelques années de pouvoir qui leur permettent de renflouer leurs caisses noires et de financer les prochaines campagnes. Et ce que la gauche n’a pas le temps ou la volonté de faire sera réalisé par la droite, le tout est que chacun respecte la ligne droite qui nous mènera à l’objectif commun. Quel est-il cet objectif commun à la droite et la gauche en passant par le centre ? Il est l’asservissement du peuple, tout d’abord par l’annihilation de sa réflexion personnelle, par l’abêtissement généré par les écoles, collèges, lycées et universités, par le formatage de ces mêmes en y ajoutant les grandes écoles et en particulier l’éna. Lorsque nous serons devenus des machines à consommer, ils seront enfin libres de jouir du pouvoir extraordinaire de vivre en dirigeant une masse de bœufs qu’ils mèneront à l’abattoir. Nous sommes les complices de l’appropriation du pouvoir par une bande mécréants qui feront de nous leurs tristes victimes au terme de leur mission.

 

Quand je vois le Balkani à Levallois, le Jupé à Bordeaux, le Carignon à Grenoble, et les mêmes à gauche comme au centre, tous ces élus et candidats qui ont un passé sulfureux, avec des condamnations exécutées pour certains, qui n’ont même pas honte de montrer leurs faces de voyous aux citoyens de leurs communes. Et le pire est que ces mêmes citoyens votent pour eux, les élisent et parfois même au premier tour. Comment faire confiance à un peuple qui n’a même pas le sens de l’éthique, qui ignore tout de la probité et de l’honnêteté puisque ses édiles ne lui ont toujours montré que le mauvais exemple. Il faudrait pour cela que le peuple trouve en lui-même la force de revenir à de meilleurs comportements, à se respecter lui-même, et ensuite seulement à se faire respecter par ses représentants. A quand la prise de conscience populaire, jamais, c’est ce que les philosophes créateurs des idéaux généreux, dits de gauche maintenant, n’ont pas su comprendre. Il ne faut rien attendre du groupe s’il n’est pas constitué par des individualités capables de penser par elles-mêmes sans s’identifier ou même s’abandonner aux réflexions des autres, quels qu’ils soient. Apprendre à vivre ensemble en tolérant et acceptant nos différences est au-delà des forces des êtres humains semble-t-il. Etre son propre générateur d’opinion l’est aussi. Il faut toujours que nous nous en remettions à quelqu’un qui pensera pour nous mais qui, plus malin que ceux qui le mandatent, pensera surtout à lui.

 

Malgré cela, je garde tout de même l’espoir d’un éveil, d’une nouvelle distribution de l’intelligence, d’un retour à l’éthique, je suis un incorrigible romantique…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

2 Comments

  1. michel-la-six Répondre

    Voilà que je ne suis plus , du tout, d’accord avec Vous, quand Vous désespérez de trouver dans le Pays celui ou celle qui échapperait au désastreux, mais excellent, portrait du Peuple
    Français en ces temps d’élections de fin de Cinquième. Mon argument étant que moi, j’en ai bien trouvé Un, sous Votre signature ! Ni-ni = ni aveugle ni sourd, et, j’espère, pour longtemps.
    Merci.  

    1. Point de Vue Incorrect Répondre

      Merci, j’aimerai mériter vos compliments mais sachez que je travaille actuellement à la rédaction de notre prochaine Constitution. Ne me prenez pas pour un prétentieux, je veux, par ce travail,
      montrer que tout le monde peut avoir des idées et les faire partager à ses voisisns, à sa famille, ses amis, des inconnus… Le principal étant que nous en sommes capables, tous, si je le fais
      tout le monde peut le faire et doit le faire. C’est notre devoir de citoyen, me semble-t-il.

      Bonne soirée et merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com