Log In

La journée des doigts de l’homme ou le bal des faux-culs…

Un hommage est réservé à Mandela aujourd’hui. La « jet set » politique, comme diraient les adeptes de la novlangue, est sur son 31 et tout le monde est sur le pont pour apparaître comme le meilleur représentant de la défonce des doigts de l’homme dans le monde et celui qui passera le mieux la brosse à reluire au défunt Mandela qui doit sauter à pieds joints dans sa tombe à voir tant d’hypocrisie. Mais contrairement à moi, Mandela était patient, il était aussi intelligent et savait que la médiocrité ne se combat pas, elle s’élimine d’elle-même…

 

esclavage.jpg


Eh oui, aujourd’hui c’est fête, on va arroser le départ de celui qui donna un espoir nouveau aux noirs sud-africains, celui qui leur donna l’élan nécessaire à leur oubli de tant de souffrance et de misère. Mais tout le monde n’arrose pas ce départ de la même manière, il y a ceux qui regrette cette fin et ceux qui en sont heureux. Quand nous voyons maintenant ce que l’Afrique du Sud est devenue, où les syndicats noirs sont corrompus et tuent ou font tuer leurs membres adhérents exploités à la limite de l’esclavage par des sociétés où les dirigeants de ces syndicats ont des intérêts, pauvre Mandela, reviens ils sont devenus fous. L’argent les a plus ou moins tous corrompus, pas l’argent mais eux sont corrompus, l’argent n’est que l’outil qui démontre à quel point ces gens sont pourris et prêts à vendre père et mère pour quelques morceaux de papier. N’oublions pas une chose, ce sont des noirs qui venaient sur les côtes vendre leurs frères aux négriers bien contents de ne pas avoir à entrer dans les terres pour s’approvisionner en chair fraîche et vendable. La corruption a toujours existé, elle est le propre de l’homme, il l’a créée et la pérennise par son avidité, sa cupidité et sa bêtise. Peu importe les outils de la corruption, le mal est l’homme. Sans sa corruption naturelle, rien ne pourrait l’obliger à faire ce qui n’est pas bon pour lui ou son espèce, mais ce défaut a fait, à lui seul, plus de victimes que toutes les guerres réunies depuis le début de l’univers que nous connaissons, il a souvent aussi généré ces mêmes guerres de façon subversive et hypocrite.

 

Que l’hommage à Mandela ait lieu le jour des droits de l’homme n’est pas un hasard, bien entendu, c’est une façon intelligente de parler de tout en peu de mots et de mélanger dans les esprits lobotomisés des terriens des données qui n’ont rien à voir les unes avec les autres. Attention, je ne dis pas que Mandela ne défendait pas les droits de l’homme, je dis simplement que les droits de l’homme sont universels et que Nelson n’a, pour sa part, que lutter à titre d’exemple contre une certaine forme de l’absence de droits de l’homme qui en ont bien d’autres. Il est un exemple à suivre et nous devons appliquer sa méthode comme celle de Gandhi pour faire de notre terre une planète où les êtres se respectent et fraternisent, sans arrière-pensée ni doute. Douce utopie me direz-vous mais, comme je le dis souvent, la réalité n’est que la réalisation de nos rêves, qui pensait que nous volerions, que nous irions dans l’espace ou au fond des mers ? C’était des rêves fous hier, ce sont hauser.jpgdes réalités banales aujourd’hui…

Maintenant quand Obama va faire son beau discours, plein d’élans du cœur, de mots prononcés les larmes au bord des lèvres et des expressions sentimentales au bord des yeux, il ne dira que le contraire de ce qu’il fait tous les jours. C’est tous les jours que sont bafoués les droits de l’homme, par les nations les plus puissantes qui sont supposées les défendre, la France fait partie des traîtres aux droits de l’homme comme tous les pays occidentaux comme les BRICS et autres états parvenus ou nouveaux riches. Petite anecdote, Obama 1er, le seul noir qui n’a pas le courage de l’être vraiment, invite ses quatre prédécesseurs à partager le voyage pour participer à la Mandela’s party, pour les supporteurs du franglais, c’est bien pour prouver que les droits de l’homme furent bafouer par eux aussi, non ou je me trompe ? Bien sûr, si Obama invite ses copains ex-présidents, Culbuto 1er fait de même, voyez mon article précédent sur le rapport haine-amour qu’on entretient avec les Américains et vous comprendrez ce que je veux dire. Mais Sarkozy, le roi nain, intelligemment a refusé de partager le même avion, c’est normal, c’est lui qui avait signé le bon de commande…

 

Enfin, je trouve cela bien que les croquemorts qui enterrent les droits de l’homme tous les jours viennent ensemble les exhumer pour une journée symbolique où Mandela sert de prétexte à des bouffes inutiles et payées par les contribuables de tous les pays concernés. C’est sympathique ces réunions de nantis qui parlent de problèmes qu’ils causent sans jamais les résoudre.

 

Messieurs les faux-culs, je vous souhaite bon appétit…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com