Log In

La loi ? Quelle loi ?

La presse se rue sur les derniers cancans, comme à son habitude, et fait d’une information sans intérêt un vrai débat qui n’en vaut pas plus… Cependant, pour une fois, dans la monstrueuse quantité de sottises dites par des journaleux inutiles, qui croient en ce qu’ils font comme la sècheresse croit en ses bienfaits, une question est posée de façon fondamentale ; pour qui sont faites les lois ?

 

ParametrageCandidats-2.jpgVous avez entendu parler de la possible divulgation des résultats probables de l’élection pestilentielle dès 18h30 dimanche prochain. Chacun y allant de ses intérêts propres et sans tenir aucun compte de la législation existante à ce sujet, des rédacteurs en chef se posent ouvertement la question, faut-il ou ne faut-il pas publier ces informations en opposition aux obligations faites par la loi. Une campagne de publicité nationale coûte une fortune, et dépasse de loin le budget que représente une éventuelle amende de 75000 €, prévue par la loi dans le cas d’une inobservation de l’heure de publication des projections de résultats électoraux. Alors, le jeu en vaut la chandelle et encore une fois l’argent primera sur le droit ou sur le respect minimum que nous devons à notre état qui se veut démocratique. Donc, il est à prévoir que, dès 18h30 certains s’empresseront de donner des estimations qui finalement ne leur serviront que de support à une campagne marketing pas trop chère. J’ose espérer que les juges seront plus sévères que la loi ne les y oblige, si les uns transgressent dans le sens de l’irrespect de la loi, les juges ne peuvent-ils pas exagérer dans le sens du respect qu’on lui doit ? Une amende de 2 millions d’euros me semblerait satisfaisante et participerait au renflouement économique de notre pays. Mais encore faut-il que les juges aient des organes génitaux incassables dans leurs pantalons et qu’ils soient suivis par toutes les cours dans leurs jugements, afin de punir les mécréants qui insultent la République au nom du profit..

 

Les opinions des candidats sur ce sujet sont de deux sortes, l’une respectueuse de l’Etat et des législateurs élus par le peuple, l’autre qui en fait fi. Devinez qui se moque de la parution de ces sondages basés sur les clôtures de bureaux de vote les plus précoces, notre président, le petit gars titulaire du bail précaire qui arrive bientôt à expiration pour ce qui concerne sa demeure, ô combien belle mais complètement inadaptée à ce petit voyou de banlieue snob… C’est y aller fort que de dire, pour un président de la république, que cela ne le dérange pas de bafouer une loi votée par sa propre assemblée où les gangsters de son acabit sont majoritaires pour encore quelques semaines. Il montre par là son manque total de civisme, d’intégrité et de respect, que ce soit le respect de sa fonction, de celui de l’Etat qui le nourrit grassement, du peuple qui l’a élu bien inconsciemment, mais aussi de ses propres soutiens, de ses alliés et des gens qui ont encore, peu ou prou, foi en lui et qui se battent pour faire de la prochaine défaite électorale attendue une déroute moins déshonorante que prévu.

Il est en dessous de tout et c’est le plus médiocre président que la France ait connu depuis la naissance de la République. Je prie le ciel pour qu’il disparaisse dès le premier tour mais c’est un combat de titans entre le Dieu du bien et le Dieu du mal, celui des malotrus, et, dans notre société, c’est souvent le second qui prend le pas sur le premier. Enfin… Il ne nous reste plus qu’à attendre jusqu’à dimanche à 18h30…

 

Mais quelles sont les autres raisons invoquées par ces médias qui prétendent tout annoncer à la minute où les évènements se produisent ? Le représentant de Libération disait qu’il était de son devoir de communiquer toute information immédiatement après les vérifications d’usage sur la crédibilité des nouvelles à mettre en pâture sur les différents supports à leur disposition, feuille de chou, internet, radio, télévision.

Réfléchissons un peu, je sais vous n’avez pas l’habitude mais ça va venir, il n’y a que le premier pas qui coûte, n’est-ce pas ? Quelle utilité représente la connaissance de résultats putatifs à 18h30 plutôt qu’à 20h pour les électeurs ? Aucune… La quantité de gens qui quitteront leurs pyjamas pour se précipiter dans leurs bureaux de vote afin de « sauver » leur candidat de l’échec, cette quantité est infime. Et sincèrement qu’est-ce que cela peut-il changer de savoir à 1h30 d’intervalle des résultats que l’on aura de toute façon. Cela m’amène à poser les deux seules questions intéressantes de ce faux débat. Quelle est notre position par rapport au temps ? Est-il nécessaire de tout savoir tout de suite, au moment même où se passent les faits ?

 

A voir comment les gens ont peur du temps qui passe, on imagine leur position par rapport à lui… Quant à tout savoir dans la seconde, je dois dire que je trouve cela non seulement inutile mais que ça fausse notre capacité de jugement et d’évaluation des faits en question, qui se mélangent, et revêtent tous ensuite la même importance alors que ce n’est pas objectivement possible.

 

Alors, mes petits gars, faites ce que vous voulez, publiez, ne publiez pas… Vous nous montrerez par votre comportement ce que vous êtes vraiment… Mais pour ça, je ne suis pas pressé, je me doute de ce que vous allez nous faire voir… J’en ai déjà honte…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com