Log In

La pénitentiaire… une administration utilisable par nos dirigeants ?

La télévision nous apporte parfois des compensations extraordinaires, eu égard à la stupidité dans laquelle elle nous fait baigner la plupart du temps. Rarement mais tout de même suffisamment pour les lobotomisés que nous sommes, des émissions viennent nous rappeler que nous avons des cerveaux, bien souvent mis en sommeil…


Prison.jpg

 

Donc, hier soir, il m’a été donné de voir un débat qui suivait un film sur un médecin chef d’une prison. Je n’ai pas vu le film et ai attrapé en cours de route le débat en question qui opposait Rachida Dati, un député PS dont j’ai oublié le nom et un responsable d’une commission sur les évolutions nécessaires à prévoir pour notre système carcéral, ce dernier personnage ayant été précédemment directeur de prison et son nom est aux oubliettes aussi. Ces trois engraissés, par la générosité de notre collaboration fiscale vis-à-vis de Bercy, avaient en face d’eux une médecin chef de prison, Pierre Botton, le roi des prisons du cœur, un ex détenu qui a fait 25 ans de détention et, enfin, un journaliste qui s’était fait embauché par l’administration pénitentiaire en tant que surveillant, meilleur moyen pour lui d’infiltrer le monde sur lequel il voulait faire un reportage.

 

Pourquoi suis-je satisfait d’avoir regardé ce show sur la pénitentiaire ? Parce que je m’intéresse au futur logement de nos édiles et autres élus corrompus et vénaux, je ne voudrais pas qu’ils souffrent de leur détention autant qu’ils ont fait souffrir les détenus de droit commun dont ils feront bientôt partie. Coluche disait que les ministres préfèrent réformer les prisons que les écoles parce que les chances, pour eux, de retourner à l’école étaient beaucoup moins élevées que celles de leur envoi en geôle. Malgré cela, de nombreuses améliorations sont à apporter au système carcéral et à la pénitentiaire en général. Une chose est certaine, cela ne peut rester en l’état.

 

Que se sont dit ces braves gens ? Celui qui parlait le plus était l’ancien détenu, devenu écrivain, comme quoi la prison lui aura servi à se faire une nouvelle carrière… Il décrivit, non un certain talent oratoire, le manque de respect permanent, l’insulte et la violence d’un environnement où les autres condamnés comme les surveillants sont les otages de rôles que chacun doit interprété en suivant bien la partition qui lui a été attribuée. La violence de ses propres propos faisaient la différence avec les propositions de l’homme d’affaires repenti qui fût, lui aussi, incarcéré et qui tira de son enfermement une réflexion sur les nouvelles prisons à créer, des prisons ouvertes où la vie reprend ses droits sur l’aliénation créée par la claustration. Le journaliste, surement pour nous faire acheter son livre, ne nous apprit rien de plus que ce que nous savions déjà et j’ai trouvé qu’il n’en disait pas beaucoup sur l’univers interlope de la prison où il ne mouilla ni les détenus ni les surveillants, tout en accusant légèrement l’administration pénitentiaire. La docteur, le responsable de la commission citée ci-dessus, Rachida Dati comme son opposant socialiste ne nous apportèrent rien de transcendant mis à part les piques qu’ils s’envoyèrent allègrement sur leurs politiques respectives.

 

Alors pourquoi suis-je si motivé, qu’il me faille vous écrire pour vous parler de ce débat qui n’en était pas un ? Parce qu’en fait le problème est grave, qu’il met en péril des équilibres sociétaux déjà précaires et qu’une société ne peut punir sans pardonner et donner une seconde chance. Cependant, ne trouvez-vous pas qu’il manquait un type d’invité à cette émission ? Il me semble que les victimes auraient dû être aussi de la fête, non pas pour exprimer un désir sauvage et irrépressible de vengeance, mais pour dire leur propre détresse d’avoir perdu des biens ou des personnes. Il ne peut y avoir de bonne solution au système punitif sans leur participation, loin des colères et des hargnes excessives, leur réflexion nous est importante pour ne pas dire obligatoire.

 

Alors, mon opinion est que les prisons pour les primo délinquants sont déformantes plus que réparatrices. Il faut trouver des méthodes pour ne pas incarcérer des petites peines et des jeunes délinquants. En revanche pour les multirécidivistes, la prison doit être une prison où la punition doit être subie en tant que telle. Pour ce qui est de la religion en prison et des enrôlements faits par tel ou tel religieux, il me semble que ce serait simple à résoudre pour peu que nos élus soient un peu courageux.

 

Cependant, dans tous les cas, que ce soit pour les premières détentions comme pour les récidivistes, il faut responsabiliser ces hors la loi. Il est vrai que la prison, à l’heure actuelle, est inhumaine. Mais ils savaient, bien avant de commettre leurs méfaits, les risques qu’ils prenaient, nos braves détenus. On ne peut pas se plaindre d’un mauvais traitement que l’on connaissait précédemment à la réalisation des causes qui ensuite les génèrent. C’est cette déresponsabilisation de toute notre société qui crée, en prison, les mêmes résultats que partout ailleurs à l’intérieur de la société en question. La prison n’est-elle pas la caricature de notre société ? Personne ne veut assumer ses actes et reproche aux autres les tristes vilenies qui l’ humilient alors qu’il avait commencé par pire encore et en le sachant parfaitement. Par exemple, l’attitude responsable mais pas coupable est l’aveu de cette déresponsabilisation. Comment peut-on être responsable sans avoir à payer pour nos erreurs et nos manquements ?

 

Pour ma part, il faut réformer les prisons, c’est d’accord, un être humain reste un être humain, quand bien même aurait-il commis des actes dignes de bêtes sauvages. Mais, il faut surtout réformer notre mode sociétal en responsabilisant chacun d’entre nous, en lui demandant d’assumer le bien et le mal fait devant l’entièreté de la société.

Sans responsabilité, la liberté ne peut perdurer.

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com