Log In

La puissance des groupes d’intérêt…

Gaston-Naessens-1.jpgSaviez-vous que les grands groupes pétrochimiques et pharmacologiques préfèrent défendre leurs intérêts que votre santé. Non, vous ne le saviez pas, ne mentez pas… Mais vous sentiez quand même que les arcanes de la médecine française recélait de mystères qui touchent à l’économie, à la politique, enfin à tout ce qui pourrit la vie médicale…

 

Photo : Gaston Naessens, bénéficiaire d’un droit d’asile scientifique au Canada…

 

J’ai eu la chance, en son temps, de participer à une manifestation organisée par le Club LIONS où j’étais membre. Mes amis et moi avions la joie, à cette époque, de préparer une remise de prix au monde médical dont le nom était le Prix MERCI. Pourquoi merci ? Ce jeu de mots veut appuyer sur les remerciements que méritent certains services hospitaliers dans leur recherche de solutions nouvelles à la gestion des relations avec leurs patients. Les initiales signifient Mieux Ecouter Recevoir Comprendre et Innover, c’est un merci qui prend encore plus de sens, malheureusement cette soirée qui fût souvent magique a cessé depuis plus d’une dizaine d’années. Chaque année le ministre de la santé venait remettre les prix dans l’amphithéâtre principal de l’UNESCO dans le XVème arrondissement de Paris. Seul Douste-Blazy nous fît faux bond à la dernière minute et nous délégua un de ses sous-fifres, énarque, pour tenir sa promesse, très moyen Douste, très moyen et en plus c’est un médecin… Vous voyez ce que je veux dire…

 

Pourquoi vous raconté-je ma vie ?

Vous avez le droit de vous poser la question. En fait simplement parce qu’à l’époque déjà (dans les années 90) je m’étais aperçu de la connivence entre certains professeurs et des laboratoires pharmaceutiques. Dans ma grande naïveté, j’imaginais qu’une telle opération, menée par un club d’une ONG mondialement reconnue, était au-dessus de ce type de relation. Quel imbécile j’étais… Pourquoi cet imparfait me direz-vous et vous auriez raison de le faire, je le suis toujours…

Au su de ces manigances, je ne souhaitais pas accomplir d’autre travail que celui très pratique du placement des invités et des réunions de réflexion sur la maîtrise que nous devions avoir de l’évènement. Je ne souhaitais pas faire partie du jury et son président connaissant mon mode de pensée n’insista pas lors de la répartition des tâches entre les membres.

Ce que je veux dire en clair, c’est que des laboratoires parrainaient des services hospitaliers et leur grand manitou, qu’ils finançaient leurs recherches voire plus si affinité. Comme par le fait du hasard, les vainqueurs étaient ceux qui avaient quelque chose à vendre. Tout était monté d’avance. Les gagnants étaient connus avant l’intervention du jury. Cela ne retirait rien à leurs découvertes ou à leurs qualités professionnelles mais ce manque de justice, d’équité entre les compétiteurs m’écœurait profondément. Je vous rassure, j’ai constaté depuis qu’aucune remise de prix n’était vraiment équitable ou juste, même pour des choses aussi stupides que l’élection du meilleur chanteur sans voix ou meilleur acteur sans personnalité.

 

Ces grands professeurs menaient un train d’enfer à leur personnel pour prendre le pas sur les services travaillant dans les mêmes domaines. Chaque laboratoire a son poulain et c’est une compétition basée sur les chiffres d’affaires et non pas sur la qualité des médicaments ou même l’intérêt des malades. Par ailleurs, les laboratoires utilisaient ces grands maîtres de la médecine française et leur renom pour court-circuiter toute velléité de petit laboratoire d’entrer sur le territoire de leurs chasses gardées. L’élimination des concurrents ne donne pas dans la dentelle, ces patrons de service appuient des campagnes de diffamation et de dénigrement financées par les laboratoires qui sont leurs « partenaires », je devrais dire complices.

 

Donc, sachez que les médecines douces auraient pu percer bien plus rapidement si les combattants du tout allopathique et chimique n’avaient pas détruit ou essayé de détruire ces concurrents aux intérêts divergents. Bien sur, il faut se méfier des charlatans mais comme il est facile pour un chef de service réputé et ami de tant de personnalités à la fois politiques, scientifiques et des gens du spectacle ou des médias, de ridiculiser un chercheur dont la réputation est moins connue mais qui travaille d’arrache-pied pour trouver des remèdes aussi efficaces voire plus que les leurs. Si un professeur dit qu’un médecin est un charlatan qui croirons-nous ? Stupidement la sommité, sans réfléchir. Mais si nous réfléchissions peut-être changerions-nous d’avis ?

 

Ces trucages, falsifications et tricheries en tout genre, faites par ces industriels qui nous tiennent la dragée haute par l’entremise de leurs complices avides de pouvoir et de médiatisation, grands mégalomanes sous les cieux franchouillats, ces usurpateurs de réputation nous fabriquent et nous vendent des potions qui n’ont rien de magique, à grands frais mais sans autant de résultat que d’autres moins puissants qu’eux mais qui ont trouvé de vrais bons remèdes. Quelques exemples récents ont parsemé les pages de vos journaux et ont défrayé la chronique.

Ces combats des pots de fer contre les pots de terre vont très loin. Certains chercheurs sont obligés de quitter Gaston-Naessens-2.jpgnotre territoire pour trouver asile chez nos voisins et néanmoins compétiteurs dans le domaine de la recherche. Certains sont mêmes reconnus et deviennent de vraies célébrités par les résultats qu’ils apportent et non pas par leur relationnel développé.

 

Ce qui est vrai pour la médecine l’est pour tous les domaines, tout est décidément truqué et si je n’avais déjà vomi je serais certainement en train de le faire. Dès qu’une position de pouvoir, de monopole existe, l’être humain en tire profit de la pire des manières.

Rechercher combien d’expatriés volontaires ont été créés par les abus de situation dominante de nos industriels et dans tous les secteurs d’activité. Ils font bien souvent la fortune de sociétés américaines, canadiennes et japonaises.

 

Photo : Un microscope original qui peut paraître désuet…

 

Je vous suggère de parcourir le site où aboutit le lien ci-dessous, vous serez surpris de la médiocrité de la médecine française au plus haut niveau. Imaginez-vous que tout est comme ça et seul le renouvellement complet et entier de notre civilisation demande à être accompli dans les meilleurs délais… C’est en cours… Mais pour cela il faut changer les Hommes…

 

http://www.institut-protection-sante-naturelle.eu/newsletter/cancer-guerison-interdite

 

Bonne visite et bonne découverte des méandres du pouvoir des grands patrons de la médecine.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com