Log In

Le Jean d’Arc des temps modernes…

Jeanne-d-arc.jpgSuite à une conversation entre amis cet après-midi, nous sommes, ma compagne et moi-même, rentrés paisiblement à notre domicile. Après cette tranche de vie aussi banale que celle de n’importe lequel des lobotomisés qui vivent sur cette superbe petite planète, je vais vous raconter un flash que j’ai vécu en direct et éveillé… Non, je n’ai aucune hérédité commune avec la pucelle d’Orléans, merci de vos préoccupations sur mon état de santé.

 

S’il est vrai que la fille Le Pen est la seule qui parle au tiers état de notre royaume sarkozien et qui s’en fasse comprendre, ne nous étonnons pas de voir les gens de gauche, de la vraie gauche, voter pour elle. Notre PS social démocrate et notre Mélenchon révolutionnaire dépassé et suranné qui gagne 44000 € par mois ne représentent plus rien, ils ne parlent plus aux ouvriers, aux salariés de base. Leur langue de bois ne passe plus, oui même Mélenchon. Quant aux bolchéviques, les Besancenot et compagnie, leur grand soir est oublié, plus personne ne lit Marx ou Trotski dans une société ou Steve Jobs est adulé après sa mort comme s’il avait été l’inventeur de la vie sur terre. Dieu est jaloux de Job, est-ce possible… Ok, pas drôle…

 

La seule qui parle aux ouvriers, donc, c’est la Le Pen, et ça m’en fait beaucoup… de la peine… Ceci est l’unique raison pour laquelle elle les séduit, elle leur parle et ils l’écoutent. Elle leur parle de grandeur de la France, du malheur que des décennies de gestion par la droite et la gauche font régner sur leur pays, elle leur désigne le bouc émissaire à envoyer dans le désert, elle les rassure en leur disant qu’elle les protégera des invasions barbares causes de tous nos soucis sécuritaires et économiques. Elle les endoctrine contre l’euro et l’europe (pas de majuscule pour des choses si petites par ce qu’on en a fait) qui portent, selon elle, la responsabilité de toutes leurs austérités passées et surtout à venir. Le plus gros souci des compétiteurs de cette sauvageonne est qu’elle est la seule qui se fait comprendre par ces ouvriers, par ce peuple dont tous se moquent, trop intéressés qu’ils sont par les classes moyennes ou ce qu’il en reste et surtout les riches et les puissants. La langue des ouvriers est de loin la langue la plus oubliée de nos hauts fonctionnaires et politiciens professionnels, et, toute l’instruction qui leur a été communiquée dans des écoles qui fabriquent des fonctionnaires serviles n’a pas cette option à son programme. Parler aux pauvres, aux ouvriers, aux smicards, c’est d’un décadent pour ces snobs de la politique. Il est tellement plus agréable de remplir sa panse à leurs frais mais autour d’une table d’où ils sont absents.

 

Voilà le succès de Le Pen, il est construit sur les bases solides de la médiocrité de ses ennemis politiques qui ne comprennent pas pourquoi ils doivent servir les Français au lieu de se servir d’eux. Elle aussi se sert d’eux, en particulier pour rétablir une république censitaire et élitiste sur des points de comparaison qui sont les plus détestables qui soient, la race, la couleur, la religion… Mais elle, elle le fait avec la courtoisie et la politesse de celle qui les écoute et rend intelligibles leurs ressentiments.

 

J’en viens à mon illumination, peut-être suis-je le nouveau Jean d’Arc ? Bien qu’avec ce que je pense des Le Pen je risque plutôt le bucher derechef, mais ne vaut-il pas mieux mourir brûlé vif par les brutes du FN que de vivre avec eux ? Ma réponse est oui, qu’on me brûle mais qu’on m’évite de voir ces vandales prostituer la République, la salir, la rouler dans la fange dans laquelle ils murissent leur haine des autres.

 

Pardon… Retour à mon flash intempestif de tout à l’heure… J’ai vu les résultats du premier tour en un éclair, ils passaient tels des nombres volants devant mes yeux écarquillés. Je vous les donne comme une délivrance parce que ces chiffres maudits m’effraient et m’affolent…

 

Résultats du premier tour des présidentielles 2012 :

1er avec 30 % des voix, François Hollande,

2e avec 28 % des voix, Madame Le Pen,

3e avec 25 % des voix, Nicolas Sarkozy.

 

Pour ma part, que ce soit Hollande ou Sarkozy qui s’oppose à Le Pen est en soi un constat d’échec de notre république. Et je n’ai aucune préférence entre ces deux « démolisseurs » d’espoir que sont Nicolas et François, qu’ils aillent au diable tous les deux mais qu’ils évitent de nous emmener avec eux.

 

Quelle tristesse, mais nous prenons le risque de voir ces résultats apparaître vraiment devant nos yeux esbaudis si nous continuons à supporter ces guignols, nous devons forcer nos politichiens… pardon… politiciens à nous respecter et à bien comprendre où est leur vraie mission qui n’est autre que de nous servir, nous, les petits, les sans culottes de cette république de défroqués, les seuls pour qui ils doivent donner le meilleur d’eux-mêmes et non pas le pire, leurs électeurs, leurs concitoyens, les citoyens de la République Française !

 

Haroun.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com