Log In

Les explications de Culbuto 1er…

Culbuto 1er va s’exprimer à la télévision ce soir… Tous aux abris, la pluie de mauvaises nouvelles ne fait que commencer de tomber sur nos cranes de lobotomisés que déjà, notre flamby national, éprouve le besoin de se redorer le blason dans nos lanternes magiques. Qu’est-ce que ce sera lorsque ses amis banquiers auront tapé dans nos comptes bancaires pour satisfaire leur avidité toujours plus grande ? Dormira-t-il devant les caméras ?

 

hollande_leader.jpg


Le pouvoir d’achat est en baisse, le chômage est en hausse, tout comme les prix et les impôts, enfin tout va bien dans cette Europe qui se bat pour donner l’exemple à ne pas suivre au reste du monde. S’il est vrai que l’austérité enrichit les banques sur le dos des états et de leurs citoyens, pour couvrir des risques qu’elles n’auraient jamais dû prendre, avec de l’argent qui ne leur appartient pas, et, sur des marchés qui s’apparentent plus au casino qu’à la gestion saine d’une entreprise, il est vrai également que celles-ci ne jouent aucun rôle concret dans l’économie. Vous croyez que je plaisante ? Réfléchissons un peu, quel est le métier d’un banquier, en résumé et pour la faire très courte, ils doivent recevoir de l’argent en dépôt de la part de leurs clients riches et leur payer un intérêt pour rémunérer leurs placements. Ensuite, pour générer un profit sur cet argent mis sous leur responsabilité contre rétribution, ils prêtent ce même argent à soit des gens qui en ont besoin pour acheter qui une maison, qui des meubles ou une voiture, soit à des entreprises qui doivent financer des investissements qui entraineront leur développement et leur croissance. Point. Les banquiers ne doivent faire que cela, rien de plus et rien de moins. Force est de constater que leur métier a bien évoluer puisque, depuis déjà quelques temps, ils sont assureurs, fournisseurs de téléphonie mobile, croupiers dans les casinos de la planète qui se trouvent à Wall Street et dans toutes les bourses du monde. Ils sont devenus surtout joueurs, grâce à des produits financiers aussi sophistiqués qu’inutiles, mis à la disposition de possesseurs de papier monnaie qui veulent augmenter ces tas de papier en question en évitant soigneusement de donner soit du travail aux autres, soit de travailler eux-mêmes.

 

A Chypre par exemple, la dette de l’état est de 4 milliards d’euros et celle des banques de 13 milliards d’euros. Pour éviter une banqueroute du pays, on va lui prêter de l’argent qui ne fera qu’aggraver sa situation financière, tout en insufflant dans le système bancaire les montants qui permettront à celui-ci de se remettre, tant bien que mal, de ses incartades stupides tout en demandant au peuple de rembourser un crédit toujours plus lourd sur lequel les intérêts, à eux seuls sont au-dessus de ses moyens. Les banques chypriotes ont prêté aux banques grecques qui ne les remboursent pas, mais lorsque ces prêts, aux taux d’intérêts prohibitifs, ont été faits par ces mêmes banques chypriotes elles savaient quelle était la situation des banques grecques, raison d’ailleurs pour elle de fixer des taux d’intérêts aussi élevés. Ces banques spéculaient sur la déchéance de leurs homologues grecques en sachant pertinemment que les états, grec et chypriote, allaient financer les pertes de leurs banquiers respectifs sans rechigner, grâce aux prélèvements qu’ils ne manqueront pas de faire dans les portemonnaies de leurs citoyens, victimes consentantes de leurs manigances.

 

Hollande va nous expliquer tout ça dans le détail, car, en France aussi, nous allons avoir les mêmes problèmes, comme l’Espagne (qui nous dame le pion au football), comme l’Italie, comme l’Irlande, comme le Portugal, et plus si affinité, les ont déjà eus et vont continuer à les subir. Il va aussi nous expliquer comment, dans cette Europe soumise à la dictature de son administration non élue, les financiers s’accordent des droits qu’aucun état, le plus fascisant possible, ne s’était accordé. Comment peut-on réduire un état à la faillite et ensuite lui demander de racketter son peuple pour tenir des engagements qu’il n’avait pas pris ? Il va nous expliquer pourquoi des millions de règlementations aussi stupides que malfaisantes sont prises à longueur d’année, depuis la création de cette vicieuse Communauté Européenne, règlementations qui vont toutes à l’encontre de la théorie économique prônée par les états qui la composent. Il va aussi nous expliquer comment et surtout pourquoi un socialiste, ou quelqu’un qui se réclame de l’être, peut se laisser embrigader dans des tourmentes capitalistes usurières aux dépens de ses propres électeurs, à qui il promettait « le changement, c’est maintenant », quel changement, celui du bénéficiaire de tout cet argent volé au peuple et gaspillé dans les poches des banquiers qui préfèrent jouer au casino plutôt que de financer des jeunes entrepreneurs.

 

Quel changement ? Culbuto 1er n’est qu’un tricheur, qu’un menteur, qu’un traître vis-à-vis de ceux qu’il prétend défendre et qu’il ruine chaque jour un peu plus. Il est le digne successeur d’un voyou dont il a pris le rôle qui lui va comme un gant. Non seulement il trahit les siens mais il trahit la France, ce qui est encore plus grave.

 

Lobotomisés français, quand commencerez-vous à vous poser des questions et à réfléchir pour leur trouver des réponses, par vous-même, sans l’aide de ces bandits de grand chemin ? Jamais me semble-t-il ou faudra-t-il que vous n’ayez plus rien dans vos assiettes pour déclencher un processus de réflexion digne de ce nom ?

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com