Log In

Mandela ! Adieu l’ami…

« Vous pouvez, et devez, prendre en charge la responsabilité de changer le monde et d’améliorer le sort de tous les peuples ». Mandela

Voilà ce que cet homme simple, un homme commun, un homme de conviction nous laisse comme message, voilà le plus beau des héritages, voilà le conseil le plus avisé, celui qui fait de Mandela un Homme avec une h majuscule. Ne croyez pas que ce qu’il a fait de sa vie est quelque chose d’extraordinaire, que c’est un « Superman » venu d’on ne sait quelle planète perdue aux confins de l’univers, il était tel que vous, tel que nos enfants, tel que moi ou n’importe qui. Croire en un messie est signe de foi, mais croire en soi est un signe d’intelligence, et l’un n’empêche pas l’autre, bien au contraire…

 

Nelson-Mandela.jpg

 

Pendant que la réunion sur la corruption africaine, qui rassemble 40 présidents et chefs de gouvernements parmi les plus corrompus du monde, dans le pays des droits de l’homme et de la corruption discrète et efficace, pendant donc que ces braves bandits de grands chemins se gobergent de nos mets les plus raffinés, des citoyens de ces pays, lointains dans l’esprit plus que par la géographie, meurent, victimes de la faim, de la soif, des combats incessants, de maladies dont aucun laboratoire ne se préoccupe, pour le profit des multinationales et des gouvernements qui les spolient toujours plus. Mandela a choisi son moment pour décéder, c’est un trait d’humour que de faire parler d’un homme qui sacrifia une bonne partie de sa vie pour la défense de son peuple alors que les puissants se réunissent pour se partager les dépouilles de ces peuples en question. C’est un pied de nez volontaire, je ne crois pas au hasard, ce n’est pas nouveau pour vous, je le dis sans cesse. Il a choisi le jour de sa mort comme il a toujours choisi son courage et ses luttes en lieu et place du confort fantastique et des honneurs que lui auraient donnés sa compromission. Quand je dis que cet homme est un homme commun, ce n’est absolument pas me moquer de lui ou de quoi qu’il ait pu faire, non. Je veux simplement exprimer ma conviction dans le fait que nous pouvons tous avoir le même comportement que lui face à l’adversité, face à la barbarie, face à l’inhumanité de certains de nos contemporains. Ce n’est pas difficile de faire ce qu’il a fait dans la mesure où nous sommes prêts à abandonner ce que nous avons de plus cher pour le bonheur du plus grand nombre et pour une cause juste. Je sais ce que vous pensez, vous vous dites que « la cause juste » ne l’est peut-être pas pour tous… Eh oui, ce qui est juste pour moi ne l’est pas forcément pour vous, mais… Notre éthique naturelle, celle qui veut et qui vise à l’intérêt du plus grand nombre, à la préservation de l’espèce humaine et de son habitat, est là pour nous guider, il ne m’apparait pas compliqué de comprendre que le message de gens qui pensent être mieux que les autres et partent donc du principe de les traiter en inférieurs indignes de respect soit un message abjecte indigne d’un être humain. Il n’était pas compliqué de voir et de comprendre ce que Hitler, par exemple, souhaitait et voulait, et ce d’autant plus que les gouvernants européens et américain de l’époque savaient absolument tout de ce qu’il réalisait. Mais il est plus facile de défendre sa fortune en fermant les yeux sur la bassesse du monde que de passer plus de vingt ans dans une geôle en se battant pour le respect de ses droits. Nous n’avons plus d’hommes susceptibles de donner leurs vies, de sacrifier les leurs et eux-mêmes pour le respect de la condition humaine, là est le vrai problème. Il est plus agréable de se voir pourvu d’un superbe Iphone avec la 4G que de se poser la question de qui l’a fabriqué et dans quelles conditions. Gloire à Mandela et honte à nous.

 

« Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse. » Mandela

Cessons d’avoir peur, n’attachons d’importance qu’à ce qui en a vraiment, dans le respect de l’éthique naturelle dont nous sommes tous pourvus, ne craignons que les opinions que nos enfants auront de nous après qu’on ait abandonné toute chance de leur laisser un petit monde aussi agréable que celui que nos parents nous ont légué. Cela va de mal en pis, de génération en génération la terre devient plus dangereuse et ses réactions sont à l’échelle de la souffrance que nous lui infligeons, mais depuis quatre ou cinq générations, la vitesse de destruction que nous adoptons est telle que nous avons détruit et gaspillé en un siècle ce que la planète a fait en des millions d’années. Si nous réagissons aujourd’hui il n’est pas trop tard, il n’est jamais trop tard et comme le disait Mandela, rien n’est impossible si nous voulons vraiment le faire. Ce qui nous bloque, ce qui nous astreint se limite à très peu de choses. Nous devons remettre en route nos cerveaux lobotomisés, nous devons recommencer à penser, nous devons retrouver notre autonomie intellectuelle et surtout nous devons cesser d’avoir peur. Facile à dire me diront certains, peut-être… Cependant, mes enfants devraient me donner les raisons de mon combat (c’est d’ailleurs pour eux que j’écris cela), ils devraient justifier mon sacrifice. Pour ma part, c’est ce qu’ils font, pas en me le demandant de façon formelle et tangible mais uniquement parce qu’ils existent et que je les aime. Peu me chaut de mourir ou de vivre, comme j’ai l’habitude de le penser, je suis prêt, quel que soit le moment où il faudra rejoindre celui qui créa tout ce qui nous entoure, pour ceux qui y croient, je suis prêt, il faut vivre chaque jour comme si c’était le dernier et ne pas craindre de ne jamais revoir le soleil.

 

Nos gouvernants nous tiennent par notre matérialité, pour peu que l’homme se remette à réfléchir sa spiritualité lui donnera la hauteur nécessaire à ne plus se laisser abuser vilement par le matérialisme ambiant qui nous corrompt. Je ne parle pas de foi, ni de religion, la spiritualité n’est que le fonctionnement de notre esprit, ne mélangeons pas tout, l’homme est un roseau, mais il est un roseau pensant. Nous sommes trop enfoncés dans la terre pour voir le ciel, sortons nos yeux de la boue pour admirer l’univers, c’est à cela que sert la réflexion, à nous donner de la distance par rapport aux choses et à nous-mêmes.

 

« La mort est inévitable. Quand un homme a fait ce qu’il considérait être son devoir envers son peuple et pour son pays, il peut reposer en paix ». Mandela

 

Pour ma part, il est certain que Mandela a réussi sa mort comme il a réussi sa vie, que tous les Dieux prennent soin de son âme, son esprit est resté avec nous.

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com