Log In

Montebourg… Mine de rien…

Alors notre tête de premier de la classe, aussi menteur qu’un arracheur de dents, le Arnaud Montebourg de service, qui a renié beaucoup de ses anciennes fausses convictions pour en épouser de nouvelles, toutes aussi fausses, mais qui lui garantissent un emploi ministériel pour encore un bon moment, alors disais-je, notre Montebourg national est un nouveau Colbert… Mais pour qui se prend ce petit monsieur ? Il ne connait de l’histoire que ce qui l’intéresse, et Colbert doit sauter à pieds joints dans sa tombe, sachant que ce chasseur de maroquin se réclame de lui…

 

montebourg.jpg

 

Eh oui, le bon temps des nationalisations refait surface, plus insidieusement qu’en 1981, moins franchement, sans idéologie mais à la recherche de sources de profits qui n’ont rien à voir avec le Colbertisme. Après PSA, voilà notre état qui se met dans le capital d’une société minière, étrange, n’est-ce pas ? Le Parisien l’annonce aujourd’hui et produit dans ses colonnes la « confirmation » de cette création par le garçon de café du gouvernement, le même Montebourg. Pourquoi garçon de café ? Tout simplement parce qu’il est le plus empressé à nous servir des plats, qui ne sont pas faits par lui, et qui rapporte à un cafetier qui ne le laisse s’enrichir que des pourboires qu’il est capable de générer, sans le payer comme il le souhaiterait. Cette nouvelle société minière n’est pas sans nous rappeler la brillante réussite des Charbonnages de France… qui devint ce que vous savez avec les milliers de chômeurs que cela a créé. Tout d’abord pourquoi une confirmation ? Je ne savais pas que notre état était en train de penser à se déguiser en chercheur d’or, ou de pétrole, ou de… gaz de schiste… sur tous les continents affirme ce bellâtre. Donc il ne confirme rien, il informe d’un nouveau futur trou qu’il faudra boucher à force de dépenses somptuaires qui flatteront les ego de nouveaux hauts fonctionnaires hors cadre payés une fortune pour ensuite passer les trouvailles, s’il y en a, à leurs bienfaiteurs corrupteurs d’Areva, de Total et autres faquins de la même espèce qui n’auront plus qu’à exploiter ce que nos impôts auront fait trouvé. Cela permettra aussi, dans le double langage habituel de nos gouvernants de respecter l’environnement puisque l’état, comme chacun le sait, est là pour préserver son peuple en sauvegardant l’environnement dans lequel il vit. Mais c’est faux, bien entendu. L’exploitation du pétrole guyanais, après le licenciement caché d’une écolo ministre quelques jours en début de mandat du président, est fait à « l’arrache » par Shell et la pollution engendrée sera résorbée, si elle l’est, par nos soins et nos impôts aussi, prouve que l’état ne souhaite que le bien-être de ses entreprises multinationales. Peu lui importe l’environnement, et le reniement quotidien des Verts et de leurs sinistres nous le montrent clairement. Le gouvernement roule pour l’économie de marché, la croissance, et toutes les tromperies qui les accompagnent.

 

Vous verrez qu’avant la fin de l’année, l’exploitation du schiste aura commencée, au moins sur le papier. Tout ce cirque, dont le budget est tout de même situé entre 200 et 400 millions d’euros, n’est que la couverture d’une organisation, financée par l’état, qui va aller fouiner dans tous les sols et sous-sols des pays africains, sud-américains et asiatiques amis, pour comme à l’accoutumée, spolier les pays pauvres, détenteurs de ces matières premières tant convoitées par les multinationales, qui gèreront les mines ainsi découvertes à leur profit unique et sans payer d’impôts ou si peu. La garantie de préservation de l’environnement n’étant absolument pas respectée comme de bien entendu, regardez comment nos firmes multinationales pourrissent les pays pauvres où ils s’enrichissent et vous comprendrez. Les pauvres peuvent crever, seuls comptent les bénéfices, que ces misérables esclaves des temps modernes soient malades à force de travailler avec des produits toxiques, sans aucune protection ni physique, ni sociale, importe peu eu égard aux fortunes amassées sur leurs dos voutés de tant de peine. Et notre état, celui des droits de l’homme, veut se mêler à la curée, veut même lui donner une face respectable… Mais où sommes-nous ? Qui sommes-nous pour qu’on nous manque de respect à un tel niveau ? Pour qu’on nous mente aussi éhontément ?

 

Je n’ai pas parlé de PSA mais il en est de même que pour les mines… Ce sera aussi un puits sans fond dont les marrons seront tirés d’un feu qui ne réchauffera que les puissantes multinationales qui nous empoisonnent la vie…

 

Voter bien, voter con, vous n’avez pas le choix…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com