Log In

Nouvel animal… Le « rat… porc »…

Le rapport Gallois est enfin paru. Il y a dedans tout ce qu’on y attendait. Une litanie de ce qu’il faut faire pour enjouer les agences de notation, pour satisfaire le goût du profit des entrepreneurs et surtout les multinationaux, pour faire éructer de plaisir tous les technocrates européens qui ne rêvent que de lendemains qui chantent mais seulement pour eux…

 

05.11-Rapport-Gallois_scalewidth_630.jpg


Où est l’intérêt du peuple, où est son bonheur à lui ? D’ailleurs, je me demande qui pense à cette population de 65 millions d’habitants à qui l’état, par nos représentants dûment élus, demande sans cesse plus de sacrifices pour combler les trous qu’ils ont participés à creuser.

 

Vous trouverez les différentes propositions de l’ancien dirigeant de la SNCF et EADS, Louis Gallois, ici… Un patron parle aux patrons…

 

A ces souhaits le gouvernement a répondu en acceptant les points suivants, avec l’aide du Parisien.fr, auxquels j’ajoute mes propres préconisations.

 

COUT DU TRAVAIL
Ce que le rapport Gallois préconise. Baisser de 30 milliards le coût du travail en un ou deux ans, avec l’allègement des cotisations patronales de 20 milliards d’euros et des cotisations salariales à hauteur de 10 milliards d’euros.

Ce que le gouvernement annonce. L’allègement de 20 milliards d’euros du coût du travail sur trois ans, sous la forme d’un crédit d’impôt calculé en proportion de la masse salariale brute de l’entreprise, hors salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC.
On est tout de même en droit de se poser des questions sur la véritable volonté de notre gouvernement d’être de gauche et, par là même, être le défenseur des « classes laborieuses opprimées ». Cet allègement ne satisfait personne, ni les patrons, ni leurs salariés à qui on va certainement ponctionner des prélèvements complémentaires pour combler le déficit des organismes sociaux qui va s’en suivre. Heureusement le plafonnement à 2,5 SMIC permettra de limiter un tout petit peu les dégâts…

TVA
Ce que le rapport Gallois préconise. La hausse de certains taux intermédiaires de la TVA (hors produits de première nécessité), mais surtout le relèvement de la CSG.
Ce que le gouvernement annonce. Une évolution de la TVA au 1er janvier 2014 avec une baisse de la TVA de 5,5% à 5% sur les produits de première nécessité, une hausse du taux intermédiaire de 7 à 10%, dans les travaux et la restauration notamment, et une hausse de la TVA générale de 19,6 à 20%. Il n’y aura, en revanche, pas de hausse de la CSG.
L’injustice de l’abaissement de la TVA aux restaurateurs était réelle, comment ne pas créer de corporatisme en préférant ceux-ci à ceux-là. Qui faisait valoir ses préférences du temps du petit quand il était encore à l’Elysée ? Comment peut-on justifier que notre République avantage certains au détriment des autres ? C’est à la fois injustifiable et malhonnête mais aussi inqualifiable. Rien de tel pour monter les uns contre les autres des gens qui sont tous à cran. Cette hausse ridicule de la TVA ne suffira pas et il faut s’attendre à une resucée de Bercy avant longtemps, 0,4 % d’un côté et 3 % de l’autre contre une baisse de 0,5 % pour tous… Vous pariez qu’on va y revenir ?

ENERGIE
Ce que le rapport Gallois préconise. La poursuite de la recherche sur les techniques d’exploitation des gaz de schiste en France.
Le gouvernement s’est dit hostile à cette mesure, dès lundi.
Bravo, quel talent… Quid des 110 dossiers de demandes de recherche en cours depuis l’ère des précédents bouffons ? Quid des exploitations déjà en cours, moins nombreuses mais qui créent un précédent ? Ils sont gentils, hein ?

INVESTISSEMENT-RECHERCHE
Ce que le rapport Gallois préconise. L’états‘engage à ne pas modifier cinq dispositifs fiscaux pour l’investissement (crédit impôt recherche, dispositifs favorisant la détention et les transmissions d’entreprises, incitations sociales aux jeunes entreprises innovantes…)
Une proposition reprise par le gouvernement.
Encore un cadeau des capitalistes de gauche, que sont les représentants de la gauche caviar, à leurs patrons chéris. Vous souvenez-vous que la bourse n’avait jamais autant enrichi les « riches » que durant les années Mitterrand, eh bien, c’est reparti, enfin… peut-être… Si on sort de cette crise, si l’euro se remet, si l’Europe ne coule pas avec la Grèce et les autres canards boiteux…

EXPORTATIONS
Ce que le rapport Gallois préconise. Aligner les conditions de crédit et des garanties export, en volume, quantité et taux sur le meilleur niveau constaté dans les pays avancés et créer un prêteur direct public.
Ce que le gouvernement annonce. Faire bénéficier les entreprises françaises de dispositifs de financement export alignés sur les meilleures pratiques étrangères. La mesure sera mise en œuvre dans le cadre de la loi de finances rectificative 2012.
On attend déjà des mois pour un simple remboursement de TVA, alors l’usine à gaz, mais pas de schiste, que notre gouvernement a créée est de la poudre aux yeux. Les seuls qui vont en bénéficier, ce sont toujours les mêmes, les sociétés multinationales qui ont le personnel sous-payé qui va remplir les formulaires et les renseigner correctement.

SOLIDARITÉ ENTRE LES ENTREPRISES
Ce que propose le rapport Gallois. Renforcer la gouvernance et les moyens des comités de filières de la Conférence nationale de l’industrie (CNI).
Une proposition reprise par le gouvernement. Celui-ci veut «refonder la CNI pour élaborer et mettre en œuvre des pactes entre les entreprises d’une même filière».
Encore de nouveaux fonctionnaires en vue pour alimenter tous ces changements qui ne produiront que de la mousse dans laquelle baignent nos dirigeants…

VIE DES ENTREPRISES
Ce que propose le rapport Gallois. Autoriser les entreprises qui le souhaitent à faire présider le Comité d’entreprise par un représentant des salariés. La mesure est reprise par le gouvernement. Le rapport propose également d’introduire dans les conseils d’administration ou de surveillance des entreprises de plus de 5000 salariés au moins quatre représentants des salariés, y compris dans les comités des conseils.
Ce que le gouvernement annonce. Introduire au moins deux représentants des salariés au sein du conseil d’administration ou de surveillance.

Merci, c’est gentil aussi, ça… Mais est-ce que cela va être utile ? Bien sur que non, mais ça fait bien dans le tableau…

 

Dans tous les cas, Ayrault est très fort, il a tout accepté mais sans rien faire tout de suite, des fois qu’on ait à s’y remettre rapidement… Ils sont quand même malins, je me prends à les admirer tant ils ont des capacités extraordinaires et tant ils en abusent pour nous prendre pour ce qu’on est, des lobotomisés de première classe.

 

Au moins avons-nous la satisfaction d’être volés par des champions de l’arnaque…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com