Log In

Oups… J’ai un Qatar dans la gorge…

Je vous dis souvent que les journalistes sont corrompus par le système qui protège ceux qui répètent inlassablement les « éléments de langage » des tenants du pouvoir, quels qu’ils soient. Certains de mes lecteurs m’ont trouvé, parfois, un peu « dur » avec ces gens qui, au fond, ne font rien d’autre que de continuer les manœuvres lobotomisatrices engendrées par ceux qui les paient. Vous avez raison, je suis trop « dur » et je vais me racheter. Je propose au groupe France Télévisions, haut lieu de la mansuétude vis-à-vis de leurs donneurs d’ordre, de créer un prix, un peu comme les Césars à décerner au plus corrompu des journalistes. La bataille va être rude, les candidats nombreux…

 

th_003233952_09_08Elisabeth01_122_508lo.jpg

Pour ma part, cette année, la palme d’or, que dis-je d’or, de platine, voire de diamant échoit à Elisabeth Bouteiller, reporter es qualités de la chaîne riche en publicités M6. Cette brave dame est tellement impliquée dans les affaires du sujet qu’elle présenta dans un des magazines « Capital » de cette fameuse future chaîne Qatari qu’on ne sait plus si elle travaille pour l’émir Abdullah al Thani ou la prochaine acquisition de celui-ci dans le panorama audiovisuel franchouillat. Je ne vais pas reprendre le contenu de l’article du Canard Enchaîné que je vous conseille de lire tellement il montre que la corruption est entrée partout et à tous les niveaux. Qu’une journaliste aille jusqu’à prendre 1 % du capital de la société civile immobilière du personnage dont elle ne tarit pas d’éloges durant toute la durée de son reportage et qu’elle dise « ne pas savoir de quoi il s’agit » n’est pas un mensonge, c’est la preuve d’une incommensurable stupidité, en plus de toutes les incongruités qu’elle accomplit non sans plaisir, durant les prises de vues avec son sujet et son prince favoris, qui ne sont qu’une seule et même personne. Comme d’habitude le problème n’est pas seulement limité au triste comportement de cette pseudo journaliste, qui en plus de faire honte à cette corporation, déjà bien touchée par le culte du vedettariat, du carriérisme et de l’intérêt personnel, mais bien encore une fois à l’attrait subversif de l’argent sur les gens faibles de caractère. Comment résister, dans notre société à la merci du Dieu argent et aux pouvoirs énormes qu’il donne sur les pauvres hères que nous sommes, au lucre, au confort, aux ors que les milliardaires, en mal d’esclaves acquis à leurs causes, mettent à la disposition de ceux qui ont la chance d’être aux bons postes pour les servir au mieux. Là est le commencement de la fin de notre société, tels les empires passés, ensevelis sous leurs turpitudes et empoisonnés par leurs vices, nous approchons d’une fin qui sera toute sauf réjouissante. Les bouleversements sociaux, les mouvements populaires de ces gens qui ne peuvent remplir leurs panses aux mêmes auges que les captifs des nantis, seront tout sauf agréables. Le problème qui se pose est de savoir quand ces actions violentes se dérouleront et est-ce que nous avons encore des solutions pour les éviter ?

 

Je ne peux croire que nos concitoyens, que tous ces gens que je croise dans la rue, dans le métro, sur les autoroutes, dans les avions, soient tous sourds, aveugles, et insensibles. Non, je ne peux le croire malgré le rappel incessant, par les informations de ces journaleux corrompus, de ces fausses actualités qui ne servent qu’à mobiliser nos esprits sur des actes vulgaires et aussi inutiles que la probité dans la tête d’un politicien. Je ne comprends pas comment les êtres qui nous entourent acceptent de vivre dans un bain de boue permanent, je sais bien que la thalassothérapie se gargarise de nous soigner et relaxer par les mêmes voies mais là c’en est trop, ce n’est plus de la relaxation, c’est de l’anesthésie… Cerise sur le gâteau, l’émir, ami de cette fausse journaliste, a visité les locaux de M6 et a rencontré le n° 2 de la boîte à image, Thomas Valentin selon le même Canard Enchaîné, et celui-ci, à croire qu’il était en verve pour un second couteau, demanda au chèque avec provision, « qu’est-ce que vous rêvez encore de vous acheter ? ». Cela est une vraie question de journaliste courageux qui désire savoir pourquoi le Qatar finance les terroristes qu’il nous aide à pourchasser, n’est-ce pas ? La réponse du chéquier ambulant est « je vais prendre mon carnet de chèques et acheter M6 ! » Quel humour, mais, comme le dit Christophe Nobili, inutile d’acheter M6 ils le sont déjà…

 

Comment voulez-vous que le petit peuple, celui des sans grade auquel j’appartiens comme beaucoup d’entre nous, comment voulez-vous disais-je que nous nous en sortions autrement qu’en mettant tout ce beau linge à la poubelle, à laquelle leurs mœurs dissolus les ont déjà habitués et depuis fort longtemps. Qui tient le couvercle ?

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com