Log In

Que la fête commence !

point-de-vue-350x490.jpg Que la fête commence !


Etrange titre pour ce premier article, pour un premier texte qui se voudrait de présentation, voire d’introduction, ou encore mieux, d’explication.


Oui, étrange n’est-ce pas ?


Comme vous le constatez, je n’ai pas fait l’ENA… Je sais dire oui ou non…


Pour en revenir à nos moutons, et, quand je parle de moutons c’est bien aux êtres humains que je pense, c’est une fête que de parler politique. S’occuper des affaires publiques n’est-il pas synonyme de l’intérêt que l’on porte à nos congénères ? N’est-ce pas une preuve d’amour de notre prochain… Cela fait un peu « catho » mais sommes-nous surs de la similitude de l’amour et de l’intérêt ? Non !


On peut s’intéresser à la chose publique pour d’autres raisons que l’affection que nous portons à nos frères humains. La bataille permanente que se livrent tous nos politiciens, de tous bords, à la vue de la mise en pratique de leurs propos une fois la victoire acquise, nous prouve que les sentiments ont peu de réalité face à d’autres intérêts beaucoup plus pragmatiques et moins généreux.


Ce blog n’a lui-même d’intérêt que par le contre-pied qu’il prend vis-à-vis des intérêts particuliers qui détrônent depuis déjà trop longtemps les intérêts généraux ou plutôt l’Intérêt Général…


Je ne suis pas un saint, loin s’en faut, je ne suis pas même religieux bien qu’ayant une foi illimitée en l’homme. Je suis peut-être un idéaliste, un utopiste mais certainement pas un adepte du politiquement correct dans lequel baigne une France, voire un monde, sans teint, atone, où tout ce qui n’est pas obligatoire est interdit. Je n’ai aucun sens du sacrifice et pour moi la différence qui sépare l’égoïsme de la générosité est incroyablement petite.


Générosité : regarder les autres à travers soi…

Egoïsme : regarder soi à travers les autres…


En fait, je suis un adepte de la vérité (un comble pour un menteur ;-)) et je crois qu’elle est la base d’une saine politique. Elle empêche le politiquement correct justement pour aller au vrai, au profond, au réel et non pas à l’apparence.


C’est tout.

 

Tous les articles, toutes les analyses que vous lirez ici seront le reflet de cette recherche inextinguible du résultat concret positif pour l’homme via l’utilisation de la vérité. La vérité, me direz-vous, n’avons-nous pas chacun la nôtre ? Certes, mais les faits sont là, les analyses sont subjectives et dépendent des interprétations elles-mêmes victimes de nos propres opinions que nous ne pouvons réfrénées.


Les faits sont là, ensuite il faut simplement réfléchir et essayer de voir quels en sont les tenants et les aboutissants et surtout à qui profite, non pas le crime mais les faits en question.


Alors, ma proposition est on ne peut plus simpliste, réfléchissons ensemble, librement et promenons-nous sur des sentiers qui ne sont pas encore battus pour y trouver un itinéraire qui nous mènera vers un futur moins dramatique que celui qui se dessine à l’horizon.

 

Bonne fête à tous.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com