Log In

Second tour des municipales dimanche… On ne va pas y Copé…

On y va, on y est presque, c’est le deuxième tour de torture pour les candidats PS qui se présentent aux municipales. Avez-vous remarqué comme tous ces mêmes candidats ont été discrets sur les noms de leurs partis respectifs sur leurs tracts et leurs affiches ? Non… Regardez bien et vous verrez que les opinions anti-politiciens ont eu raison des velléités des stratèges des sièges parisiens, de toutes les tendances confondues, eux qui mettent toujours en avant les sigles et autres logos de leurs partis, là ils ont disparu ou presque…

 

Municipales-2014.jpgOn le comprend pour le PS, honteux, on comprend pour l’UMP, honteux aussi, on le comprend pour le FN, honteux toujours, il ne reste guère que les écolos, le Mélenchon de service, les extrémistes de gauche et les indépendants qui eurent le courage de se montrer. Evidemment c’est plus facile pour eux qui ne se sont pas salis les mains dans les tripatouillages, dans les stratégies jésuitiques des apprentis Hollande, pardon des apprentis sorciers. Culbuto 1er, selon une analyse du Canard Enchaîné, serait ravi de perdre ses élections municipales. Cela aussi nous pouvons le comprendre car, pour réaliser les cinquante milliards d’économie, la seule ressource qui reste à notre équipe de bras cassés avides de croissance qui ne viendra jamais, est la caisse qui contient les fonds destinés aux communes, aux collectivités locales. Il va falloir qu’elles réduisent leur personnel, qu’elles cessent de faire des projets hors de proportion avec leur propre taille, qu’elles arrêtent de mettre en œuvre des aides sociales qui les ruinent mais leur apportent des voix le moment venu, et c’est là que le jésuite de l’Elysée espère beaucoup. Si ce sont des maires UMP qui se collent aux besognes nécessaires à la gestion de ces coupures de budget, ils ont peu de chance de se faire aimer de leurs électeurs… Et oui, il en a dans la poubelle qui garnit l’espace au-dessus de ses épaules, notre roi joufflu, c’est un malin, un vrai politicien calculateur et filou… Mais voilà, c’est justement de cela que les électeurs ne veulent plus, des égoïstes qui dépensent leur énergie et utilisent leur intelligence dans la défense de leurs intérêts personnels au lieu de défendre ceux qui les mandatent. On n’en peut plus de les voir se moquer de nous.

 

Hier encore dans l’émission des paroles des actes avec le cireur de chaussures sur mesure, Pujadas en personne, on avait 3 vieux de la vieille de la politique, Bachelot, Wauquier et Sapin, face à un citoyen qui se prend en charge et fait de la politique lui-même, un dirigeant d’une association qui fait de vrais choses pour de vrais gens, et un sociologue. Comme par hasard nos trois guignols professionnels approuvaient et voulaient « travailler » avec les trois citoyens qui proposaient des solutions concrètes simples. Wauquier a même dit qu’il serait enchanté de voir venir l’association du détenteur du site, bleu-blanc-zèbre… En gros si on avait bien écouté ce politichien, il disait venez chez moi, vous ferez ce que vous avez l’habitude de faire et moi je resterai dans mon beau bureau de maire. A aucun moment il ne lui passait à l’esprit que c’est de sa tête qu’on ne veut plus, que ce sont leurs méthodes qui ne nous plaisent plus, que l’on abhorre. Quelle cupidité, quelle avidité, quelle fascination du pouvoir peuvent empêcher ces gens, qui ne doivent pas être stupides, contrairement aux apparences, pour ne pas vouloir partager le pouvoir qu’ils ont volé à leur peuple et qu’ils veulent garder comme s’ils étaient les leurs.

 

Je ne vous le dirai plus, je ne vous conseille rien, je ne suis pas partisan, mais la plus grande des punitions serait que personne n’aille voter, que l’humiliation les étouffe et les fasse partir loin pour se cacher définitivement. Je sais ce que vous pensez, vous vous dites encore et toujours, « mieux vaut mauvais connu que pire à connaître », sans doute mais c’est comme cela qu’on ne change jamais rien, qu’on refuse toute évolution, qu’on recule sur le fond et sur la forme. Qu’est-ce que nous perdrions si c’était les extrêmes qui s’emparaient de mairies ? Rien, de toutes les façons tous les budgets seront réduits au maximum, toutes les mairies que le FN avaient pris dans le passé, il n’y en a pas beaucoup, ils les ont perdues parce qu’ils sont incapables de gérer correctement et finissent toujours par dégoûter leurs propres électeurs par leurs travers qui réapparaîtront très vite. De quoi avons-nous donc peur ? Le Français n’est-il plus courageux ? Sommes-nous vraiment devenus les marionnettes consommatrices adeptes de l’American Way of Death ? Qu’attendons-nous pour punir les voyous qui nous gouvernent. Hier les trois professionnels de l’escroquerie politique ont bien dit «ah vous êtes des membres du tous pourris », et bien oui, vous êtes tous pourris, après cinq ans de politique professionnelle vous l’êtes et définitivement parce qu’une fois mouillé vous ne séchez jamais. Ceux qui vous ont mouillés vous tiennent à la gorge et connaissent votre amour pour le poste que vous occupez.

 

Prenons notre courage à deux mains, sauf les manchots bien évidemment, et mettons-les sur les visages bronzés de nos édiles, humilions-les pour qu’ils se teintent de honte au lieu du hâle qui les couvre douze mois sur douze. A vous de jouer, pour moi c’est fait, je n’irai pas voter.

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com