Log In

Triple A, marchés et grosses légumes…

Lorsque la nouvelle fût officialisée, nous reléguant au rang de paria du AA+, les réactions des milieux bancaires et d’affaires furent surprenantes. Au lieu de paniquer et de voir les marchés financiers s’écraser mollement au fond de la corbeille de la bourse (et non pas à papier bien que celle-ci soit plus utile), ceux-ci se mirent à monter…

system_fr.pngIl est vrai que nous savions tous que nous allions le perdre, ce triple A de malheur, et que les banquiers le savaient depuis bien plus longtemps que nous. Ils avaient, comme on dit à la télé, anticipé la décision de Standard & Poors. C’est à dire en gros, qu’ils avaient déjà vendu tout ce qui était Français dans leurs portefeuilles et à un meilleur cours que le commun des mortels, pour pouvoir acheter ensuite lorsque les autres investisseurs, les petits, se mettraient à vendre. C’est comme cela que les riches et les puissants font de l’argent quand tout le reste du monde en perd. C’est là que réside l’injustice.
Je sais ce que vous pensez, vous vous dites, il est jaloux. Peut-être, mais ce n’est pas avoir qui m’intéresse le plus, c’est de construire. Etre propriétaire d’un immeuble de rapport, par exemple, doit être certes lucratif, mais la vraie aventure est de trouver un endroit où construire un projet, respectant son environnement, et, où les habitants seront heureux de vivre. Et vous pouvez trouver ce type d’aventure dans tous les domaines et à tous les niveaux, tout le monde n’est pas intéressé à monter un projet et certains peuvent préférer en assumer qu’une partie, celle qui les intéresse. Les marchés ne construisent rien, ils ne font qu’amasser des zéros au bas de relevés financiers qui ne sont que partiellement réels ou partiellement virtuels selon les opinions de chacun. Leurs gains comme leurs pertes ne signifient rien d’autre que les aléas de la situation de telle société ou état mais en eux-mêmes ils ne sont pas synonymes de développement ou de réussite.

Les banquiers manipulent la planète par l’entremise des marchés, les pays sont à la merci de leurs décisions et les grandes compagnies en sont les bénéficiaires. On est dans « Le meilleur des mondes » et « 1984 » réunis, d’autant plus que Big Brother existe et agit depuis déjà longtemps. Megaupload vient d’être fermé, arbitrairement, par la justice américaine qui est au service des grandes compagnies de la communication et du loisir. Qu’un artiste gagne plusieurs millions de dollars pour tourner un film ou chanter voire même taper dans un ballon, ne gêne pas la justice, alors que 40 millions d’américains n’ont pas d’assurance sociale. Quand nous savons que le coût d’un DVD est inférieur à un euro, comment peut-on expliquer les prix des CD ou des DVD. Non seulement vous êtes pauvres mais en plus vous ne pouvez pas écouter de musique ou regarder un bon film. Nos politichiens préfèrent nous faire voir les écrans de télé qui nous lobotomisent dans nos propres domiciles, pour ceux qui en ont.
Mais non, je ne suis pas de gauche, je suis pour la justice, je suis pour l’équité, je suis pour le sens de la mesure. J’ai fait des articles parlants de l’arrivée de David Beckam au PSG, qui finalement n’arrivera pas et c’est tant mieux, mais n’est-ce pas écœurant de générer de telles différences entre les gens, entre un footballeur et un employé, qui fait aussi son boulot, et, peut-être avec moins de plaisir par crainte de le perdre, pour un salaire 1000 fois inférieur.

Photo : Voici un graphique établi par la Banque Centrale Européenne, l’argent part des prêteurs, ménages, entreprises, administrations publiques et non-résidents pour aller à… Je vous le donne en mille… aux emprunteurs, entreprises, administrations publiques, ménages et non-résidents. Dans l’article où ce graphe apparait, ces grands financiers expliquent comment éviter les problèmes et les crises en s’assurant de la solvabilité des prêteurs comme des emprunteurs mais ils ne parlent jamais du vrai problème, de la spéculation des banques sur des marchés absolument dérégularisés et libres. Cela va être de notre faute…

Quelque chose ne tourne pas rond, on marche sur la tête, on est parti du port en oubliant le capitaine et les gilets de sauvetage. Et quand le capitaine est là, parfois il s’en va avant ses passagers pour défendre sa vie au lieu de ceux dont il avait la charge. Dans la marine, peu de capitaines sont comme cela, la plupart sont des gens d’honneur qui iront jusqu’au bout de leur devoir. En politique, la majorité des hommes qui en vivent, est spécialisée dans l’abandon de poste et la traîtrise. Qu’ils se trahissent entre eux, peu m’importe, mais qu’ils nous abandonnent, là je ne suis plus d’accord. La connivence des milieux d’affaires de haut niveau, les multinationales, et de la politique a exacerbé la cupidité des uns et des autres, leur a fait perdre tous leurs repères et tout respect d’eux-mêmes comme des autres. La certitude de n’être jamais puni les rend arrogants, méprisants et leur dédain à notre égard n’a d’égale que leur ignominie. Vous avez vu la réponse de notre petit gars de l’Elysée à ce journaliste en Espagne… Quand je pense que le petit était invité par le roi Juan Carlos pour se faire remettre l’ordre de la « Toison d’Or », la plus haute distinction espagnole, je suis sur qu’il ne savait même pas ce que c’était et qu’il écrivait « la toison dort » en pensant à son actrice, enceinte jusqu’aux yeux.

Ces grosses légumes nous fatiguent et nous regrettons, par leur faute, de ne pas aller aussi souvent qu’on devrait sur les marchés.
Notre avenir est ailleurs.

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com