Log In

Un faux candidat qui en fait plus que les vrais ?

Chose promise chose due, enfin chez nous, chez les électeurs de base pas chez les élus. Pour eux ce serait plutôt « chose promise chômedu »… Pas drôle, mais pas drôle du tout. Donc, je vous avais annoncé que j’allais faire le jeu d’un candidat aux présidentielles de 2012. Et bien, voilà…

 

ConstitutionPourquoi ?

Tout d’abord pour vous prouver que toute réflexion nous permet d’être aussi capable que nos gouvernants, voire beaucoup plus qu’eux, d’imaginer un programme et d’avoir sa façon de le présenter à ses concitoyens. Ensuite pour vous montrer que si nous le souhaitons nous pouvons faire changer les choses si nous abandonnons notre résignation coupable, et, je vous assure, si je le fais tout le monde peut le faire.

Seul problème dans cette fausse candidature, je suis obligé de parler de choses rébarbatives et difficiles à appréhender pour nous autres, les mortels absolument communs. La raison de ces difficultés, que nous avons dans ces domaines précis, repose sur la volonté de nos politiciens et de leurs acolytes qui se veulent abscons pour nous mettre à l’écart de toute analyse simple et rapide des situations dans lesquelles ils nous mettent. Ils nous diminuent afin de mieux nous tromper.

Un être qui aime la politique et possède un idéal sera tenté de se lancer dans ce milieu politicien mais il ne lui faut pas plus de 5 ans pour comprendre comment cela fonctionne et deux solutions s’offriront à lui, soit il quitte ce milieu s’il est fidèle à son éthique et son idéal, soit il se change en une machine à mentir et à tricher pour conserver un pouvoir qu’il ne mérite pas. Je ne sais de quel catégorie je suis mais je penche plutôt pour la première, mais sait-on jamais, tout change, mais je me promets de résister jusqu‘à mon dernier souffle.

 

Demandez le programme

Comme tout candidat, je vais créer un programme qui repose sur mes maigres connaissances et mon expérience de bientôt sexagénaire. Pas besoin d’avoir fait polytechnique ou l’éna, au contraire, ce serait rédhibitoire de les avoir faites puisque c’est là qu’on formate nos gouvernants. Et je vous le répète, si je fais cela, tout le monde peut le faire à la seule condition de ne plus accepter les salades qu’on nous raconte et de les prendre pour argent comptant alors que tout repose sur le crédit, celui que nous portons à ces gesticulateurs et beaux parleurs politiciens.

Mon avenir politique sera aussi court que mon passé du même nom, mes velléités ne vont que dans le sens d’un éveil de l’intérêt et dans celui de montrer que nous pouvons prendre notre destin en main.

 

 

Programme

Donner naissance à la VIème République :
Pourquoi ? Effectivement ce sont des propos à la mode et qui sont proposés par quelques candidats et ils ont raison de le faire. Mes raisons sont peut-être différentes, c’est à vous d’en juger.

Lorsque le Général de Gaulle fît adopter la Constitution de 1958 par les Français, notre pays sortait d’une période où les politiciens de la IVème République avaient été encore plus minables que leurs prédécesseurs et n’avaient réussi qu’à mettre à mal notre Nation. Tout n’a pas été mauvais mais malheureusement, dans cette après-guerre sous tutelle américaine, la reconstruction eut imposé une stabilité plus grande et plus efficace.

Le régime parlementaire reposant sur la proportionnelle n’avait pas apporté cette stabilité si nécessaire. Il est vrai que la Constitution de 1946 avait été votée dans une quasi indifférence générale après 2 assemblées constituantes et 3 référendums. Seulement 53 % de OUI avec plus de 30 % d’abstention montraient bien que les Français en avaient assez de cette période transitoire improductive dans tous les sens du terme. Instabilité est le mot juste, 24 gouvernements qui durèrent entre 1 jour et 16 mois, difficile de travailler sur le long terme en une journée n’est-ce pas ? Malgré des hommes comme Mendès France ou Edgar Faure, dont je ne partage pas les opinions, qui ont essayé de sauver ce qui pouvait l’être de cette IVème République morte née, l’absence des partis les plus importants de l’époque, je veux parler du Parti Communiste et du RPF, respectivement premier parti en voix et premier parti en sièges en 1951, rendait difficile toute coalition capable de gouverner et de légiférer. De Gaulle s’était opposé à la création de cette IVème République calquée sur la IIIème et qui donna approximativement les mêmes résultats politiques.

 

La Vème République est donc le fruit d’une recherche de stabilité que Charles de Gaulle avait stigmatisée et dont les Français étaient avides. Le ridicule de la fin de la IVème, dans une ambiance de perte de l’Indochine et de conflit en Algérie avait fatigué, lassé bon nombre d’électeurs qui trouvèrent en de Gaulle la sortie honorable de leurs problèmes et une certaine idée de la grandeur d’une France retrouvée.

 

Cette République me semble avoir, maintenant, accompli le travail pour lequel elle avait été créée et la mission assignée étant réalisée, nous devons passer à une démocratie plus participative où celle-ci doit prendre tout son sens et les partis politiques retrouver leurs véritables places au lieu d’être des outils aux mains des manœuvriers politiciens qui ne défendent que des intérêts spécifiques au détriment du bien général.

 

Vous trouverez MA Constitution de la VIème République qui, sous des aspects amateurs, évoquent, j’espère, les vrais problèmes de notre société actuelle et souhaite annihiler les fâcheux aspects de l’ultralibéralisme dont nous sommes tous victimes hormis les richissimes propriétaires des groupes multinationaux.

 

Comme vous pourrez le constater, on ne peut lui donner une couleur politique conventionnelle, elle est ni de droite, ni de gauche, ni du centre mais surtout du dessus parce que le dessus du panier ce sont toujours les êtres humains, ceux pour qui cette constitution est faite et qui méritent toute l’attention qu’on peut leur donner.

 

Vous trouverez MA Constitution sur cette page, bonne lecture (c’est pénible mais nécessaire). Pour vous rassurer vous n’aurez qu’un article par semaine qui vous parlera de ma pseudo candidature, si c’est vraiment trop, faites un break et sautez le jour en question…

Dans tous les cas, merci.

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com