Log In

Un train peut en casser un autre…

Que d’émotions, que de tristesses, partagées par des millions de téléspectateurs, par des milliers de pèlerins de passage à Santiago de Compostelle, un malheur qui a finalement frappé le monde entier dans sa léthargie estivale en hémisphère nord et dans son sommeil lourd dans celui du sud. Voilà, comme disait une Espagnole interviewée par un journaliste en mal de scoop, « une preuve de l’existence de l’humanité ». C’est un avis auquel je participe mais…

 

commiseration.png

 

Comme je le disais récemment, j’exècre la pitié, qui ne fait que la démonstration de la grandeur de celui qui donne, quelle que soit la forme du don, au regard de celui qui reçoit et qui en devient son obligé. Je préfère la commisération car elle contient un ingrédient de haute qualité qui s’appelle le respect. La compassion a aussi mon affection linguistique, je dirai même que je n’ai aucune pitié pour la pitié, c’est vous dire. Dans la commisération il y a un préfixe qui me plait, le même que celui que nous retrouvons dans le verbe commettre. Il faut se commettre pour participer à la peine des autres, il faut s’impliquer, pas simplement assister de façon neutre et sans investissement de soi, il faut réellement partager la souffrance. Il n’y a qu’à cette condition que celui avec qui on souffre, voit sa douleur non pas diminuée mais apaisée. Le spectacle grandiose, avec écran géant sur le parvis de la cathédrale et sonorisation à vous casser les oreilles, n’incite pas au partage de la souffrance, il est là pour organiser la communication de ceux qui représentent les victimes et leurs familles et pour occuper l’esprit des gens par une pitié, parfois feinte et rarement vraiment ressentie, qui leur fait goûter à la joie d’être toujours vivants et leur faire admettre qu’ils ont plus de chance que ceux qui viennent de nous quitter. C’est une façon subversive de faire supporter le poids d’une vie harassante à ceux qui, sans cela, passeraient leur temps à se plaindre, voire pire, à lutter. Vous allez dire que je vais chercher loin la méchanceté des hommes de pouvoir qui nous manipulent, peut-être, mais pourquoi, d’après vous, organise-ton de tels spectacles sur le malheur des gens ? Quelle fin est-elle visée, quel est l’objectif de tout ce cirque ? J’attends avec impatience vos explications… Je ne crois pas que les victimes et leurs familles ont la nécessité de constater notre engagement, très momentané, dans leur drame. Combien, parmi les gens qui assistèrent à la cérémonie, sont allés ensuite au restaurant et ont oublié jusqu’à la raison de leurs larmes de crocodile des minutes précédentes ? Combien ont continué leur visite de leur lieu de pèlerinage et ont joui de l’ensoleillement de cette région magnifique ? Bien sûr j’exagère un peu du fait de ma colère, de mon irritation face à cette nouvelle mode de faire de tout et de rien une occasion de fête, car, il s’agit bien de cela.

 

Evidemment, certains, dans le flot des participants, avaient de réels sentiments et une profonde tristesse, mais est-il nécessaire de les mettre en scène, de les parer des mille feux de la rampe dont on peut, sans aucune peine, se passer. Est-ce que le témoignage public de notre affliction est vraiment obligatoire, ne peut-on pas avoir un peu de discrétion, je n’ose employer le terme de respect qui n’a plus de sens dans les têtes vides qui peuplent la planète. Doit-on toujours démontrer de façon aussi ostentatoire nos chagrins ? A quoi cela sert-il et à qui ? Il est étrange, ne trouvez-vous pas de voir avec quelle vitesse tous ces spectacles sont organisés, avec quel matériel et quelle célérité tout ce beau monde se met en branle pour remplir les yeux du monde de la misère de certains. Tout se fête aujourd’hui, les catastrophes comme les évènements heureux. L’important est qu’il y ait des caméras et des imbéciles devant leurs écrans, pour vendre la publicité des uns et anesthésier encore un peu plus les autres. Tout est spectacle, la politique, les bonheurs, les malheurs, les catastrophes, les guerres. D’ailleurs, quand je vois les effets spéciaux que nos réalisateurs sont capables de faire et de mettre sur nos écrans, la question à se poser est quelle est la réalité de ce qu’on nous montre sur nos écrans plats « full high definition » qui anticipe les futurs lanternes magiques « hyper high definition ». A partir de quel moment peut-on être certain que ce que nous voyons, de nos yeux ébahis de lobotomisés, est bien ce qui se passe ou s’est passé. Vous souvenez-vous de ce film avec Robert De Niro et Dustin Hoffmann où le premier est le conseiller du président américain et le second un producteur d’Hollywood. Le producteur est chargé d’inventer une guerre pour permettre au président de se faire réélire. L’art n’a bien souvent que caricaturé la réalité mais sans s’en éloigner trop, même dans l’anticipation. Pourquoi se limiter à ce genre d’action, les mises en scène peuvent se concrétiser pour toutes les raisons possibles et imaginables tant qu’il y a du profit à en tirer, n’est-ce pas ? Et n’est-ce pas déjà comme cela que nous fonctionnons ?

 

Par ailleurs, les schémas traditionnels que l’on retrouve dans les séquences qui caractérisent la succession d’évènements de toute nature, se révèle une fois de plus. Les mathématiciens appellent cela la loi des séries, moi j’appelle ça… Je ne l’appelle pas en fait. Ces bons mots tels « un malheur n’arrive jamais seul » ou « bien mal acquis ne profite jamais » sont du même ordre que la loi des séries en question, ils ne sont que la répétition de fadaises par des niais. Je ne crois pas au hasard, ni à la chance, ni à quoi que ce soit de cet acabit. Ce qui nous arrive est généré par nous, consciemment, inconsciemment ou subconsciemment. Ceci fait que nous sommes responsables en permanence de nos actes, de nos pensées et de comportements avec les conséquences qu’on imagine. Seuls les hommes politiques sont responsables sans être coupables…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com