Log In

Vivent les révoltes ! La vente continue pendant les combats !

Vous avez sans doute remarqué, comme mon collègue et néanmoins amical blogueur habituel, que, nous, les cultivés, les riches, les instruits, les défenseurs des droits de l’homme, les rois de l’intelligence et les seuls détenteurs de l’unique voie qui mène au bonheur, je veux parler de notre monde occidental, USA et Europe, vous avez sans doute remarqué disais-je, que nous prenons toujours fait et cause pour les révoltés, pour les détenteurs de la vérité sous prétexte qu’ils sont minoritaires. Nous les supportons, nous les encourageons et accessoirement nous leur vendons des armes…

 

sur-une-barricade-hier-a-kiev-photo-afp-bulent-killic.jpg

 

Y en a-t-il un, ou une parité oblige, parmi vous, qui croit que nous sommes assez bons, nous les « gens biens »,  les occidentaux, pour nous intéresser à la vie de nos congénères de par le monde et ceci de façon complètement désintéressée ? Je voudrais donner l’adresse de mon ophtalmologue à cette personne car elle doit avoir un problème de vue, l’adresse de mon otorhinolaryngologiste pour ses problèmes d’audition, l’adresse de mon psychiatre, s’il ne s’est pas suicidé, pour ses soucis de remise en état de ses mécanismes de compréhension, et enfin l’adresse de mon podologue pour que ses pieds puissent la porter loin de ces médecins qui vont la gaver de produits chimiques dont, chaque jour, quelques uns sont mis au ban des médicaments pour cause de nuisances graves envers ses utilisateurs et aucunement envers les actionnaires du producteur. Nous voyons, comme il est dit clairement dans l’article recommandé ci-dessus, que nous prenons encore en Ukraine la défense des révoltés, des insurgés, les pro-européens, baptisez-les comme vous le voudrez, de toutes les façons les médias font tout ce qu’ils peuvent pour faire paraître ces gens pour ce qu’ils ne sont peut-être pas. Ici se pose un vrai problème. Nous avons, quand je dis « nous » je pense exclusivement aux gangsters qui gouvernent les états du monde, créé le droit d’ingérence humanitaire. Ce droit permet à des états de se mêler des affaires des autres, sous prétexte que les gouvernants, du ou des pays concernés, sont en passe de faire ou font « du mal » à leur population. Reste à définir plusieurs points très importants. Qui décide ? Quels sont les critères ? Quelles sont les limites de notre intervention ? Quel est le but final recherché ? Autant de questions qui font que cette ingérence peut être traitée de toutes les manières possibles, sans jamais se mettre en contravention vis-à-vis du droit international. Mais dites-moi, savez-vous, oui vous, qui est le gentil, qui est le méchant, connaissez-vous, oui toujours vous, l’histoire de ces pays, leurs cultures, leurs traditions, comprenez-vous, oui encore vous, quels sont les intérêts possibles de ces révoltes comme de nos intrusions dans leurs affaires ? Moi, dans tous les cas, je ne sais pas, qui a raison ou tort et je serai plutôt enclin à penser que nous pouvons avoir des avis opposés sans pour cela avoir à trucider nos opposants et pouvoir vivre en paix avec eux malgré nos positions divergentes.

 

Je vous avais dit dans l’un de mes anciens articles que les militaires égyptiens, dont le futur président de ce pays, Al Sissi, était à Washington une semaine avant la révolte qui débuta le 25 janvier 2011 au Caire. Je vous avais dit aussi que des jeunes meneurs faisaient partie d’associations financées et appuyées de toutes sortes par les USA. Comment voulez-vous que je croie que cette révolte n’ait pas été chuchotée aux oreilles attentives de gens qui avaient déjà une envie irrépressible de faire le coup de poing ? Après l’Egypte, prenez la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, la Lybie, la Côte d’Ivoire, la Centrafrique, sans parler des vielles guerres, Corée, Vietnam, et des nouvelles, Venezuela, Pérou, etc. Le point commun dans toutes ces révoltes, dans toutes ces situations absolument abjectes pour les peuples que l’on divise pour mieux régner, ce point commun est les occidentaux avec à leur tête les Etats-Unis, suivis à courte distance par les Européens. Et, comme par le fait du plus pur des hasards, dans chacun des pays où notre ingérence humanitaire est organisée, nous avons des intérêts colossaux à défendre. Etrange non ? Que nos intérêts soient divergents de ceux d’en face, les Russes ou encore les Chinois, et alors nous commençons à piper le jeu, en injectant de l’argent et des formateurs envoyés intelligemment à la rescousse, pour fomenter tous les troubles que nous souhaitons pour générer nos interventions. Oui, je sais, la théorie du complot, je suis un fou, qui ne connait rien et ne comprend pas plus… Mais tout de même, cela ne vous donne-t-il pas à réfléchir ? Trouvez-vous logique d’aller partout semer la discorde et la zizanie pour gagner toujours plus d’argent et protéger ses approvisionnements en matières premières.

 

Pour ma part, cela m’insupporte, je ne suis pas pour les uns ou les autres et je me moque de leurs arguments, je suis absolument convaincu qu’avec un peu d’intelligence et de bonne volonté nous pourrions tous vivre ensemble et en paix… Mais cela ne va pas dans le sens actuel de notre société hyper consumériste et dans celui des oligarques qui nous gouvernent aidés de leurs financeurs de campagnes électorales.

 

Diviser pour régner. Posséder pour être heureux. Voilà ce que nous proposent les malandrins qui nous gouvernent. Cela ne me suffit pas ! Je suis un être humain d’abord et je respecte toute l’humanité comme la nature qui la fait apparaître sur cette planète.

Et vous ?

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com