Log In

Vol dans les caisses d’un nid de vipères…

Copé aurait volé Sarkozy ? P’t’être bien qu’oui, p’t’être bien que non… Est-ce grave ? P’t’être bien qu’oui, p’t’être bien que non… Est-ce que l’argent de l’affaire Karachi a financé les ébats politiques de Balladur ? Est-ce que l’argent de Khadafi a financé l’élection du petit maigre qui précédait le petit gros actuel à l’Elysée ? Tous ces petits « vols » au dessus de nids de vipères ne sont faits que dans l’intérêt des électeurs français, bien sûr… J’ose espérer qu’aucun parmi vous n’en doute, vous seriez de dangereux subversifs dans le cas contraire…

 

honte.jpg

 

Plus personne ne s’étonne de ces frasques financières qui égrènent nos vies quotidiennes comme les moissonneuses batteuses le font des épis de blé génétiquement modifiés qui nous font nous réjouir de nos cancers naissants. Cela semble logique, « normal » comme dirait Culbuto 1er, notre roi président. La corruption est arrivée aux plus hautes sphères de l’état, grâce à notre coupable négligence et notre lâche résignation, nous fermons les yeux sur une réalité qui s’impose à nous et que nous refusons de voir et d’admettre. Peut-être parce que nous sommes tels que nos gouvernants et que nous ne ferions pas mieux si nous étions à leurs places ? Peut-être, peut-être pas, allez savoir… C’est toujours ce qui m’effraie dans les jugements à l’emporte pièces que je suis à même de proférer comme de tous ceux que nous, pôvres humains, sommes capables d’émettre, sans preuve, sans rien de concret qui pourrait justifier nos prises de position définitives et intransigeantes. Je ne suis pas certain de faire mieux que ceux que je décrie en permanence, mais au moins je le dis, je l’annonce en exergue de mon raisonnement et nous devons assumer ces rôles de dirigeants que si nous sommes certains de pouvoir résister à ces travers qui touchent tous les hommes sans exception ou si peu dès qu’ils tiennent les rênes du pouvoir. Il y a des moyens pour éviter cela, mais comme vous pouvez le constater lors des rares fois où l’unanimité est atteinte dans nos assemblées politiques, nationale et sénatoriale, c’est uniquement pour défendre leurs prébendes et leurs cumuls que tous sont d’accord et en phase les uns avec les autres. Ceux qui vilipendaient leurs ennemis hier sont les premiers à se rallier à leurs victimes s’il s’agit de défendre des intérêts mesquins pris sur le dos de leurs électeurs respectifs…

 

Alors que Copé ait volé Sarkozy ou pas, peu me chaut. Le climat délétère dans lequel perdure une cinquième république mourante est tel que ce n’est même plus le problème. Et Copé, qui ne sait pas à quel point il dégoûte certaines de ses propres troupes, de porter plainte, ou en tout cas de le dire, et de crier à l’infamie, au ragot, à la rumeur destructrice qu’il utilise si souvent aux dépens de ses amis, de ses faux amis, de ses ennemis-complices ou encore de ses complices-ennemis. Il s’agit maintenant de savoir vivre dans cette espèce de « Comedia del’Arte » à la française, de ce grand-guignolesque spectacle qui tourne en boucle et qui nous rend encore plus nauséeux et taciturnes que jamais. Il faut que notre résignation, la même que celle qui nous a menée au point où nous en sommes, perdure elle-aussi voire qu’elle croisse au fur et à mesure des tracas imposés par nos édiles et qui sont la source intarissable de notre désespérance. Le problème n’est plus de savoir qui est corrompu ou pas, ni de deviner qui a volé qui et de quoi, non ce n’est plus notre propos. La question qui semble maintenant d’actualité est « combien de temps faudra-t-il endurer cette triste situation », où personne ne peut faire confiance à personne, où le meilleur d’entre nous devient ringard par le truchement des modes et des définitions médiatiques du bien et du mal, dans le respect le plus strict du politiquement correct et de la pensée unique. Je devrais dire de la pensée inique, comme ceux qui la pratiquent. La seule chose unique qui le soit vraiment c’est vous, plus exactement chacun de nous, nous sommes tous uniques et c’est ce qui fait de nous des êtres inestimables et, malgré cela, ces piètres politiciens, ces gardiens de leurs trésors personnels au lieu de notre temple commun, arrivent à nous faire douter de nous, à ne plus croire ni en nous ni aux autres. Quelle tristesse, quelle déchéance de nos misérables vies devenues ternes à force de traîtrise de la part de ceux qui nous représentent et de lâcheté de notre part. Notre confort a exigé de nous la reddition que nous avons commise et nos mécréants gouvernementaux en ont profité pour aggraver encore plus notre descente aux enfers. Après l’avoir souhaité, après l’avoir généré, ce sont ceux-là mêmes que nous élisons qui nous ont inoculé le virus de la consommation qui nous donne justement le confort qui nous annihile. C’est de cela que notre liberté meurt chaque jour un peu plus, en nous enchaînant à notre bien-avoir en en oubliant notre bien-être.

 

Consommateurs de tous les pays, unissez-vous et demandez le remboursement intégral par vos sécurités sociales de vos lobotomisations, et jouissez de votre statut de consommateur jusqu’à ce que la mort de votre liberté de penser s’en suive…

 

A bon entendeur, devenez sourd…

 

Haroun.

4 Commentaires

  1. djefbernier Répondre

    Nous sommes bien plus pensés par notre époque que nous le pensons, voire que nous la pensons…

    Quand on sait que rien ne viendra de la politique, c’est comme un souci en moins.

    Au plaisir de te lire

    1. Haroun Répondre

      Rien ne viendra de la politique ? C’est peut-être vrai… Tout viendra de l’Homme… S’il existe dans sa grandeur et sa richesse infinie, mais voilà…

      Bonne journée.

  2. michel-la-six Répondre

    C’est le système présent (la Cinquième) qui contraint chaque élu à perdre l’idéal et le respect de soi pourvu que ça perdure, dans un souci majeur de retraite assurée. Comme chacun de nous,
    mais c’est un autre rôle. Pensons à bien changer, pensons nouvelles règles, pensons à la Sixième pour bien la préparer, c’est déjà Votre cas, et sans doute beaucoup d’autres, merci. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com