Log In

« LA » Chronique… (259) Lactalis, moins blanc que le lait

Lactalis ? Vous connaissez ? Vous savez ce groupe multinational qui nous pourrit la vie avec des produits laitiers qui contiennent bien d’autres choses que du lait. Des choses choisies par le groupe et des choses qui sont la conséquence de ses choix précédents comme la salmonelle. Merci Lacacatalis !

Lactalis, une exception ?

Tous les groupes multinationaux de la malbouffe et de la pharmacie comme du reste d’ailleurs n’ont qu’un seul souci en tête. A combien s’élèvera le prochain dividende par action ? Il est évident que ce type de problème ne favorise ni l’embauche ni la prudence en matière de stratégie de développement ou même de fonctionnement. Une entreprise capitaliste ne veut qu’un seul résultat, celui qui touche à la finance. Quand ils vous parlent de résorption du chômage ils font l’impasse sur la nécessité d’en avoir pour maintenir une pression réelle et puissante sur les salaires. Et le seul principe de précaution qu’ils connaissent est celui qui protège leurs intérêts privés. Mais revenons à Lactalis. Ils savaient qu’ils vendaient des produits empoisonnés mais ils continuèrent, en silence, en tentant désespérément de cacher la vérité. Mais les nourrissons ont cela de bien qu’ils ont encore tout l’amour de leurs parents et que d’inquiétude en questionnement il a bien fallu se résoudre à voir que les laits consommés étaient impropres à la vente et dangereux. Alors, pour ce silencieux président multimilliardaire qui affirme indemniser toutes les victimes alors que ses avocats feront tout pour l’éviter, je propose une condamnation exemplaire. Un travail d’intérêt public de 2500 ans (s’il en est capable), il lui faudra traire à la main, 12 heures par jours, 7 jours par semaine, toutes les vaches des paysans qu’il traite comme de la … oups… qu’il exploite honteusement. De cette façon il connaîtra leur métier et la manière dont ils le pratiquent…

Lactalis, une chaîne de responsabilité

Mais ce président malhonnête n’est pas le seul responsable de ce qui est arrivé. Prenons les salariés qui étaient immanquablement au courant des enquêtes internes. Ils sont complices ! Bien sûr l’argument habituel surgit aussitôt, ils protégeaient leurs emplois. Mais depuis quand a-t-on le droit de tuer pour protéger son emploi ? Sont-ils des êtres humains ou uniquement des consommateurs lobotomisés capables de vendre la vie de leurs concitoyens pour un salaire qui en devient honteux ?

Je ne parle même pas des experts internes ni des experts de l’administration sanitaire qui eux-aussi pensent d’abord au profit de l’industriel plutôt qu’à l’intérêt public. Les syndicats, si prompts à faire feu de tout bois pour défendre de mauvais intérêts comme ceux de leurs représentants par exemple, où étaient-ils ? Ont-ils dit quelque chose ? Dénoncèrent-ils les malfaisants ? Mais non, on ne mord pas la main de celui qui nous donne à manger. Autrement dit, le personnel, l’administration, les experts, les syndicats sont complices. Mieux encore, nous sommes complices. La première des réactions aurait dû être de cesser immédiatement d’acheter tout produit de ce groupe, quel qu’il soit. Simplement pour bien montrer que ce sont les consommateurs qui sont les véritables patrons, pas ceux qui les lobotomisent.

Mais là-aussi, avant de réveiller cette masse informe à la mentalité grégaire et si confortablement installée dans sa petite vie mesquine et égoïste, il en faudra beaucoup plus. Énormément plus, ou peut-être est-il déjà trop tard ? Je n’ose pas le croire, j’espère toujours…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

1 Comment

  1. Victoria Répondre

    Mais oui !!! Le boycotte est un acte politique !
    En voici quelques unes de lactalis: Président, Galbani, Lactel, Bridel, Société, Le Roitelet, Lepetit, Salakis, Graindorge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com